L’heure du Loup -Robert McCammon

L’Heure du Loup de Robert McCammon

Bragelone Numérique
Grand prix de l’Imaginaire Roman étranger 1992
Après la lecture des 2 livres de Stéphane Przybylski, Le château des millions d’années et Le marteau de Thor, je souhaitais lire un autre roman ayant la seconde guerre mondiale comme théâtre d’action tout en restant dans la littérature de genre. Le mélange  histoire, sf, espionnage  de ces deux romans et la qualité des références historiques m’avaient beaucoup séduite. J’ai donc voulu renouveler l’expérience avec L’heure du Loup de Robert McCammon.

Michael Gallatin est un agent secret britannique envoyé sur les opérations délicates lors de WWII. Il est doué et redoutable, non seulement, il possède des aptitudes physiques (et un physique) adéquat, mais également, une force de caractère extraordinaire. C’est donc un agent secret spécial, et même très spécial : c’est un loup-garou.
Ce roman a été écrit à la fin des années 80, nous n’avons donc pas d’éphèbes luisant et reluisant, ni de jeunes femmes lymphatiques. Donc, peu de choses en commun avec les héros « ténébreux » de la bit-lit actuelle. Michael est certes, assez mystérieux concernant sa nature véritable et son vécu, mais il demeure un personnage d’agent secret classique : plein de ressource, charismatique et déterminé. Le loup-garou en lui attire indéniablement la gente féminine et lui confère des facultés hors du commun. Ici, pas de métamorphose à la pleine lune, pas de déchaînements de violence gratuits et incontrôlés;  les lycanthropes possèdent un cerveau et demeurent des êtres intelligents, maîtrisant leur nature particulière (avec plus ou moins de finesse, cependant).  Bref, sans être fade – et luisant -, ce protagoniste reste  classique et ne brille pas par son originalité, mais c’est efficace!
D’autant plus efficace que le récit est très mouvementé avec notre héros sous couverture, à découvert ou entre deux draps. Après un chapitre d’ouverture en Égypte, l’histoire se partage entre la mission principale en Europe destinée à contrer les plans nazis, et l’histoire de la mutation de Michael. Des flashbacks se déroulant pendant l’adolescence de notre héros en Russie nous racontent le début de sa vie de loup-garou depuis la morsure initiale jusqu’à sa décision de s’installer en Angleterre.
Cette double ligne de narration ne gâche en rien le rythme du récit, ni l’intérêt d’une histoire prenante et palpitante. Au contraire, l’alternance entre le présent et le passé permet de s’attacher au protagoniste principal, et de prendre des pauses dans un récit mené tambour battant, ou les scènes d’action s’enchaînent sans respiration.
Plus haut, je compare ce roman aux 2 œuvres de Stéphane Przybylski, car les procédés utilisés semblent identiques et mes lectures sont rapprochées ( la première m’a donné envie de lire davantage de récits de cet acabit).  Or, l’auteur de la tétralogie Les Origines utilise magnifiquement les faits historiques pour construire un astucieux roman d’espionnage. Dans L’heure du loup, ce n’est pas le cas, la seconde guerre mondiale ne sert que de décorum au final. En fait, l’époque et les lieux sont relativement interchangeables et les événement pourraient se dérouler en Syrie de nos jours, par exemple.
C’est donc un roman fantastique d’espionnage qui se dévore avec appétit. Le lecteur découvrira un espion loup-garou à l’écart des clichés véhiculés par la bit-lit, tout en se frottant à un agent secret relativement classique. Pas de déception pour ceux qui recherche du divertissement, du suspens et de l’action.
Autres critiques :

Impromptu

Challenge :

2 réflexions sur “L’heure du Loup -Robert McCammon

  1. Ping : Un coup d’oeil sur le Bilan de février 2016 – Albédo

  2. Ping : Descendance de Graham Masterton – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s