Une belle rentrée pour septembre 2016

Une belle rentrée pour septembre 2016

 J’insiste sur le qualificatif utilisé : une belle rentrée pour le mois écoulé. Les lectures m’ont amplemant satisfaite et j’ai même été agréablement surprise par le niveau moyen de haute qualité (à mes yeux). Les raisons en sont diverses que ce soit en SF pure avec des propositions qui valent le détour, la fin d’un cycle qui s’achève en fanfare, ou que ce soit en fantasy avec une passion notable qui fait la différence! Que du bonheur.

News :

Les deux challenges estivaux se sont achevés.

Pour le Challenge Summer Short Stories of SFFF – saison 2, 15 livres ont été retenus avec le roman de Ken Liu, L’Homme qui mit fin à l’Histoire qui mérite d’être dans toutes les bibliothèques.

Pour le Summer Star Wars – Épisode VII, mes participations ont été moins élevées avec 13 participations, de nombreuses communes avec le défi cité plus haut. Sans surprise pour ceux qui me connaissent, je signale la qualité et le plaisir que m’a procuré Le Chevalier de spectres et d’ombres de Poul Anderson.

Merci aux deux organisateurs pour le temps investi pour notre plus grand bonheur.

Vous trouverez la liste sur la page consacrée aux challenges : Challenges.

Les ajouts sur ma PAL

Rêves d’acier de Glen Cook

L’île des morts de Roger Zelazny

Station Eleven de Emily St John MandelMes ImaginairesUn papillon dans la luneCunéipage

 

En Cours de lecture

Servir froid de Joe Abercrombie

Drift de Thierry Di Rollo

 

Mes lectures de septembre

Le Trône de Jade de Naomi Novik

Chevalier de spectres et d’ombres de Poul Anderson

Un pont sur la brume de Kij Johnson

La planète du jugement de Joe Haldeman

Le chevalier rouge de Miles Cameron

Le Monolithe Noir de Bertrand Passegué

Dead Horse Point de Daryl Gregory – nouvelle

Fatherland de Robert Harris

 

lus en août, critiqué en septembre

Sitrinjêta de Christian Léourier

La Terre bleue de nos souvenirs d’Alastair Reynolds

Du coup ma PAL accuse son 3° mois de baisse consécutive, un record après tant de semaines d’ajout chronique… Il faut relativiser car, la diminution du nombre de livres est légère. Nous sommes ce mois ci à IN : + 3 / OUT : -6 ( les livres lus n’étaient pas tous dans ma PAL), soit un bilan pour ma PAL de -3. Ces trois dernier mois, cela représente un variation de la PAL de -6 ! Champagne!

Le Top du mois

Le terme exact serait les Tops du mois tant les lectures furent agréables en septembre, d’où le titre de cet article sur une belle rentrée. Je me suis littéralement régalée.

En Fantasy, Le Chevalier Rouge de Miles Cameron rafle la mise, d’une courte tête.

En SF, Fatherland de Robert Harris remporte la palme ce mois-ci. J’ai eu le loisir de lire une uchronie magistrale dans laquelle l’auteur élabore non seulement une Allemagne nazie minutieusement pensée, mais répercute de multiples détails dans le reste du monde. Savoureux!

J’aurais également pu citer : Le Chevalier de spectres et d’ombres qui mérite un nomination en raison de la cohérence de l’univers créé par Poul Anderson.

Le flop du mois

Pas de suspens, c’est avec déception que j’ai achevé Le Monolithe Noir de B. Passegué. Vous pouvez lire dans la chronique les raisons de ce désamour.

10 réflexions sur “Une belle rentrée pour septembre 2016

    1. J’ai régulièrement le même soucis avec les critiques que je lis sur les blogs qui parfois sont furieusement bonnes, ma PAL qui enfle et le manque de temps pour lire. Alors dans ces moments, je me souviens de ta définition de la PAL, et ces bouquins finissent dans la mienne. Je suis d’ailleurs régulièrement enchantée de l’avoir fait, une fois la lecture achevée! Du coup, pas de regret (ma PAL avoisine les 230 livres, avec beaucoup de romans « cultes » et anciens).

      Aimé par 1 personne

  1. Merci pour les liens 🙂

    De bien belles lectures, en effet. Concernant Station Eleven, ils sont plusieurs à en parler depuis hier sur le forum du Belial’, et apparemment c’est un roman qui divise : une vue « à hauteur d’homme » et originale de l’apocalypse pour les uns, une histoire plate avec des personnages sans saveur pour les autres. Personnellement, il ne m’intéresse pas du tout (je suis très peu post-apo, à la base).

    Aimé par 1 personne

    1. De rien 😉
      Le Station Eleven divise… Ce n’est pas forcément surprenant. J’aime bien leurs éditions, ensuite je suis assez réservée pour le reste, un peu trop exigeant et hermétique à toute autre forme de récit que leur standard.
      Comme toi, j’ai quelques blogueurs que je suis pour « défricher » quelque part le terrain! 🙂 Alors, je verrai bien ce que j’en pense.
      Pour le registre post apocalyptique, je te confirme que ce n’est pas mon registre de prédilection (c’est le space opera – merci Star Trek), mais j’en suis curieuse. Je suis toujours à la recherche du récit qui me fera réellement vibré… Je ne compte pas sur Station Eleven, mais bon une surprise est toujours possible.

      J'aime

    1. Merci! J’y compte bien! En terme de qualité cela risque d’être juste, mais qui sais, octobre peut me réserver de supers surprises!
      En prévision : Drift – Servir Froid, Afterparty – Chant des Epines -et puis nous verrons.

      J'aime

    1. C’est vraiment cool, oui! Cela motive encore plus pour lire! Fatherland a été une belle découverte et effectivement, c’est un livre qui mérite d’être lu. Ce n’est pas une nouveauté, mais il n’y en a pas tant que cela sur mon blog, et c’est tout à fait volontaire de ma part.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s