Les premières fois… livresques – TAG

Les Première fois… livresques

Cela fait un petit moment que je ne me suis pas livrée à cet intermède ludique, le TAG. Je remercie Ma Lecturothéque pour cette amusante découverte. Il suffit de répondre aux questions sur les premières rencontres avec nos chers compagnons de papier. Parfois, les réponses sont évidentes et même fraîches; pour moi, les premières fois commencent à dater et j’ai du faire de la prospection mnémonique, voire procéder à des fouilles archéologiques dans les méandres de ma mémoire.

Et vous ?

Le premier livre acheté

Les tous premiers livres que j’ai acquis avec mon argent de poche étaient des Maurice Leblanc, avec Arsène Lupin pour héros. Je ne saurais dire lequel exactement, mais j’ai la certitude qu’il s’agit de cet auteur. En livre de poche.

6551135-mort-de-georges-descrieres-interprete-d-arsene-lupin

Le premier livre dévoré

Je venais de voir  l’adaptation cinéma Des Misérables  de Victor Hugo avec Lino Ventura en Jean Valjean  C’est la première fois que je me suis jetée sur un livre avec une soif pareille. Je ne voulais plus lâcher le roman.

Le premier bookfriend

Il s’agit d’une catégorie un peu bizarre : nous aurions bien aimé que le héros ou l’héroïne soit notre petit(e)-ami(e). J’avoue que je coince. Le protagoniste le plus proche aurait pu être Sherlock Holmes, mais compte tenu de la nature de l’énergumène, je ne me suis jamais imaginée dans une situation pareille.

La première émotion

La première émotion en lecture, celle qui a été déterminante dans votre approche de la lecture, de l’amour des mots. Il y en a deux. La première est la plus lointaine (je savais tout juste lire), or c’est ce dont je me souviens le mieux. C’était une nouvelle d’Asimov sur un robot dont le titre m’échappe. J’étais émerveillée, conquise pour la lecture et la SF.

Le deuxième, c’est un poème de Victor Hugo, les Djinns. Beauté des mots, « design », musicalité et charme de l’imaginaire.

djinn

Le premier livre qui m’a fait pleurer

Lors de mon adolescence j’ai découvert les gros pavés d’Alexandre Dumas. J’en ai lu une bonne partie, en commençant par Les 3 Mousquetaires et tutti quanti. Le Comte de Monte-Cristo a touché mon petit coeur de midinette ( que je ne suis pas par ailleurs). Une relation spéciale s’est établie, et je le lis encore régulièrement avec amour. C’est le seul livre crucial de ma bibliothèque, ma seule édition originale.

Le premier livre que je n’ai pas terminé

De mémoire, il s’agit de L’Assommoir de Zola. Je me souviens que j’ai été psychologiquement assommée par sa lecture, et pour tous les autres Zola que nous avions à lire au Lycée. Cela a eu une telle influence négative que je déteste depuis ce genre de livres.

Le premier livre coup de cœur

C’est bien avant la lecture imposée de Zola, presque par hasard, en 5° il me semble, je découvrais Autant en Emporte le Vent de Mitchell. Je l’ai lu plusieurs fois, et j’avais adoré.

autant-en-emporte-le-vent-1

Le premier livre qui m’a déçue

Zola ne peut être inclus dans cette catégorie. J’avais beaucoup d’attente au sujet d’un chef d’œuvre de la SF, écrit par un grand monsieur de la SF : 2001, L’Odysée de l’espace de Clarke. Je n’ai rien compris alors, et je ne l’ai pas achevé. Il y a une conséquence, je ne me sens toujours pas l’âme aventureuse pour lire 2001, ou bien un autre roman de Clarke. Je me méfie énormément des chefs d’œuvre et je les sélectionne bien souvent à reculons.

Comme quoi, les premières années et émotions sont fondamentales pour notre approche de la lecture adulte.  (oui, une évidence!)

A votre tour, en commentaire ou en article !

spacejackers-old-logo

 

 

25 réflexions sur “Les premières fois… livresques – TAG

    1. Je ne me souviens pas du premier livre que j’ai lu. Je ne me souviens que de la lecture qui m’a marquée très tôt. Aprés, je me souviens effectivement des Arséne Lupin car j’étais dans ma phase Lupin et j’étais très fière de me les acheter. Après, ce sont des souvenirs, pas forcément des vérités.

      Aimé par 1 personne

    1. Sherlock aurait fait un épouvantable petit ami!!!
      Cela fait des années que je cherche le titre de la nouvelle, c’était dans un numéro de « J’aime Lire ». Mais, impossible d’y mettre le doigt dessus.
      Merci beaucoup pour ton TAG, je l’ai mis à l’honneur du coup.

      Aimé par 1 personne

  1. Ping : Tag : Les premières fois livresques | Gingers love your souls

  2. Comme je ne suis pas vraiment un sentimental sur ces sujets, j’aurais bien du mal à répondre à ces questions, ma mémoire ne gardant pas ce genre de chose (à part le clavaire que le lycée m’a fait endurer en m’obligeant à lire « Le rouge et le noir » de Stendhal…). C’est sans doute un peu dommage mais c’est comme ça…

    En tout cas, j’aime bien tes réponses ! Par contre, perso je n’ai rien compris au film « 2001 » (que j’ai vu trop jeune, ce serait peut-être différent aujourd’hui), mais le roman est limpide et j’ai adoré (http://www.lorhkan.com/2014/08/31/2001-lodyssee-de-lespace-de-arthur-c-clarke/). je n’ai pas lu beaucoup de romans de Clarke, mais j’ai été marqué à chaque fois. D’ailleurs, rien que d’en parler, ça me donne envie d’en ouvrir un nouveau. 😉

    Aimé par 2 people

    1. Merci Lorhkan.
      Je pense que j’étais trop jeune pour 2001. Et je compte lire un Clarke un de ces jours, je ne sais pas lequel?…
      Je suis heureuse que mes réponses t’aient plu, ce sont des souvenirs, pas forcément l’exacte vérité.

      J'aime

      1. Pour Clarke, vu que je n’en ai pas lu beaucoup, je ne suis sans doute pas de très bon conseil, mais si tu aimes te sentir toute petite devant l’immensité de ce qui se cache dans l’univers, « Rendez-vous avec Rama » me semble tout indiqué. On est sur de la hard-SF « light » (rien d’incompréhensible) avec les travers de la hard-SF (les personnages sont purement utilitaires), mais ce sense of wonder !… Waouh !

        Aimé par 1 personne

  3. Oh ! Mes premiers livres achetés avec mon argent de poche devaient être issus de la bibliothèque rose. C’est beaucoup moins prestigieux. Tiens, je ne me souviens pas du premier livre que je n’ai pas terminé (cela confirme qu’il valait mieux que j’arrête).

    Aimé par 1 personne

    1. LOL, et quel est ce livre que tu n’as pas terminé ?
      Je n’ai eu de l’argent de poche que vers 12 ou 13 ans, et il ne passait pas dans les livres, nous étions en rase campagne.
      C’est quand je fus interne sur Montauban que j’ai fréquenté les bibliothèques et librairies, donc vers 14 ou 15 ans ( en 3°).

      Parfois, j’ai des commentaires qui sont bloqués comme le tien, sorry du délai.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s