Peter Watts

Peter Watts – A consommer sans modération

Pour notre auteur de SF Bio, la symbiose s’impose entre mon blog et l’actualité littéraire de Peter Watts. Demain 14 novembre, son recueil Au-delà du gouffre pointera le bout de ses feuillets aux premières lueurs du jour. Effectivement, la maison d’édition Le Bélial nous propose 14 nouvelles agrémentées de deux postfaces dont une de l’auteur. Alors cette entrée en matière pourrait ressembler à de la pub. Si cela en a le goût… C’est le cas!

Il faut découvrir cet auteur canadien qui met en scène des univers – souvent dans la veine dystopique – inventifs, cohérents et captivants. Accessoirement, les frissons sont garantis… pour connaître leurs natures à vous de les testez!

Goutez un Watts! Accrochez vous car généralement cela déménage : les méninges nous font des crises de tachycardie, l’hypothalamus secrété secrètement, alors que les tripes se figent sous le coup d’ émotions contradictoires!

J’espère que mon admiration de l’auteur n’est pas passée inaperçue ?…

Pour le découvrir, vous pourrez cliquer sur la page qui lui est consacrée : Watts, Peter.

Un mini biographie, les œuvres lues avec des récapitulatifs, la bibliographie de l’auteur, et des liens!

A consulter sans modération

Prochaine page : bilan annuel avec mes tops de cœur.

10 réflexions sur “Peter Watts

  1. Super page, une fois encore (par contre, c’est normal que Echopraxie ne soit pas mentionné ?). Pour moi, c’est un des auteurs les plus fondamentaux de ces vingt-cinq dernières années en (Hard) SF, avec Greg Egan, Alastair Reynolds et Stephen Baxter.

    Aimé par 1 personne

    1. Alors, c’est un malheureux « effacer » après élection! Merci.
      Et un grand merci du compliment.
      Grand auteur mais pas encore assez reconnu en France à mon goût (cela doit se sentir dans mon article – 🙂 ), d’où cette pub éhontée. Les auteurs que tu cites, je les ai évité pendant un moment, en raison d’un contact avec Greg Egan qui m’avait plutôt refroidie… (avec une histoire de foot quantique). Peter Watts prouve que la hard-sf est accessible! J’ai bien aimé Alastair Reynolds et je compte « rattraper » un peu mon retard l’année prochaine avec lui (3 romans acquis).

      Aimé par 1 personne

  2. J’en entends parler depuis longtemps, je l’ai vu aux Utopiales il y a quelques années, mais je n’ai toujours rien lu de lui. Oui je sais, c’est mal…
    Je pense que « Au-delà du gouffre » sera une très bonne porte d’entrée dans sa SF. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oh!là!là! Lorhkan, c’est mal….. LOL
      Vu le nombre de grands auteurs que je n’ai pas lu, cela serait risible de ma part. Je fonde de grands espoirs dans Au-delà du gouffre. J’espère qu’il sera à la hauteur de mes attentes. L’avenir nous le dira, cependant, je connais 4 des nouvelles et il y en a au moins deux qui valent le détour.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s