Mes 42 livres de chevet – 42 à 31

Mes 42 livres de chevet

Du 42° au 31°.

42, vous avez dit ?

Et non, ce n’est pas mon âge!!

42, un chiffre loin d’être banal surtout pour les blogopotes de la SFFF. Personnellement, je préfère le numéro 47 qui ,lui, est un nombre premier… Mais on se contentera de 42.

L’idée de cette chronique  me trotte dans la tête depuis quelques semaines : établir la liste des livres de chevet qui me sont chers. L’article de 28 films plus tard  et ses 42 les films est à l’origine de tout cela. Il ne s’agit pas d’un tag. Le but étant de lister mon trésor littéraire et de constater son évolution au fil des lectures, des semaines, des mois et des années. Rien que cette année, je constate « l’entrée » de nouveaux titres mais il faut bien avouer que je ne l’avais jusqu’alors pas couché par écrit.

Aucune prétention à comparer les qualité des uns et des autres, c’est un classement purement ar.bi.trai.re! Et j’assume. Ce sont mes coups de cœur, mes tortures intestinales, mes explosions de la matière grise, mes siphonnages du bidule entre mes deux oreilles. J’ai versé des larmes, tapé du poing sur la cuisse (la table, ça fait mal), éclaté de rire grâce à eux.

Bref, tout cela n’est qu’émotion et passion.

Donner les 42 titres tout de go serait un peu lourd, aussi, je vous propose de scinder l’affaire en 4 parties. Je n’ai pas fait de restriction au niveau des genres juste du format.

  • 42 – La mémoire dans la peau de Robert Ludlum

9782253031444-t

Non loin de Marseille, un bateau de pêche recueille un homme grièvement blessé et inconscient. On le sauve mais il a perdu la mémoire ; il ne se rappelle rien de son passé.
Toutefois, il a sous la peau de la jambe un morceau de film avec le numéro d’un compte dans une banque suisse. Les morts commencent à tomber.

Un thriller qui pousse sur le qui-vive de la première à la dernière page. Haletant, alléchant, édifiant, je n’ai pas assez de qualificatif en -ant pour décrire la joie et les excellents moments que je passe avec Robert Ludlum. D’ailleurs, ma version poche commence à partir en lambeaux!

Le film est une telle déception en comparaison…

  • 41 – Ramsés II de Christian Jacq

ramses2blivro

Ramsès. Son nom incarne l’éclat et la puissance de la civilisation pharaonique. Fils du soleil et du dieu vivant, il a régné pendant plus de soixante ans et porté l’Égypte à un degré de grandeur jamais atteint dans l’Histoire. Pour l’heure, l’enfant-dieu n’a que quatorze ans. Comment succédera-t-il au pharaon Séthi, son père? Quelles seront les étapes surprenantes de son initiation secrète ? Saura-t-il choisir entre Iset la Belle et la mystérieuse Néfertari ?

Il y a des périodes de l’histoire que j’adore et qui me font rêver (dont Rome). Comme quoi, il n’y a pas que le futur qui a une capacité au voyage dans le temps et l’espace. C’est sans doute une des meilleures série de Jacq. Lors de mes lectures je me suis baignée aux côtés de Nerfertari, j’ai goûté la sécheresse du sable et l’ivresse des soubresauts du char de Ramsés. A lire, et relire, et relire,….

  • 40 – Starship Troopers de Robert Heinlein

9783939212485-us-300Amoureux, Juan Rico s’engage le jour de ses dix-huit ans dans l’infanterie spatiale. Il ne sait pas quel sort terrible attend les fantassins qui, sur les mondes lointains, vont devoir affronter les armées arachnides.

C’est un véritable cauchemar qui l’attend et sa survie confine à une chance diabolique. Rien de plus normal en enfer!

Une fois encore, un film qui n’épouse pas la richesse et la pensée du roman. Souvent mal apprécié en France, Heinlein propose outre une histoire embrasée, une véritable réflexion sur la res publica,la citoyenneté et le civisme. Des thèmes qui me sont chers. Et je vous ai épargné dans cette liste un livre que j’adore également : Le Léviathan de Thomas Hobbes!

  • 39 – L’Ile mystérieuse de Jules Verne

‚4Éhµ;ionà94°Ç;d

Pris dans la tempête, 5 nordistes échouent sur une île déserte, en plein océan Pacifique.

Ingénieux, persévérants, les cinq compagnons, pourtant privés de tout, ne tardent pas à s’organiser, à vivre presque normalement. D’ailleurs, l’île, qu’ils baptisent du nom de Lincoln, offre des ressources admirables et tout à fait inattendues. Mais une série de faits inexplicables, des coïncidences troublantes les obligent à croire à la présence d’une puissance mystérieuse.

Les lectures de jeunesse gardent un parfum de reviens-y, surtout quand l’imagination a été frappée. C’est le cas de ce roman de Verne qui a longtemps alimenté mes jeux et mes rêves. J’ai un attachement pour ce récit d’aventure et de mystère qui ne se dément pas depuis des années.

  • 38 – Renégat de Miles Cameron

51h3x3zwzdl-_sx323_bo1204203200_Pour diriger une bande de mercenaires sans foi ni loi, mieux vaut disposer de plusieurs atouts : ceux de la naissance, d’une formation intensive et d’une chance diabolique. Le Chevalier Rouge a les trois, la jeunesse en plus, et il est bien décidé à en tirer profit. Lorsqu’il loue ses services pour protéger un couvent, il considère que ce n’est qu’un contrat parmi d’autres.

C’est une découverte de l’année 2016. Ce roman comble une grande partie de mes attentes en terme de cycle arthurien : combats épiques, magie spectaculaire, cohérence d’ensemble, protagonistes intéressants et aussi créativité et originalité.

Ici : ma critique sur le tome 1

  • 37 – Le silence des Agneaux de Robert Harris

fl7242-5326Le « Silence des Agneaux » nous porte aux limites incertaines du génie et de la monstruosité, de la perversion et des manipulations mentales : seule avec sa peur, Clarice Starling, jeune agent du FBI, descend dans les enfers de la folie criminelle.
Entre Hannibal le Cannibale et Buffalo Bill, elle mène une chasse à mort où la logique de la démence entraîne au-delà de la terreur.

Découvert par l’incontournable adaptation cinématographique. Ce roman exerce une profonde fascination et file la chair de poule. Il est à la limite de mon supportable, mais je ne peux m’en défaire. Excellent.

  • 36- Le vieil Homme et la guerre de John Scalzi

513a3memcbl-_sx195_J’ai fait deux choses le jour de mon soixante-quinzième anniversaire. Je suis allé sur la tombe de ma femme et je me suis engagé.” À soixante-quinze ans, l’âge minimum requis, John Perry n’est pas le seul à intégrer les Forces de défense coloniale, le seul ticket pour les étoiles, mais sans retour. Plus rien ne le retient sur Terre. Combien d’années de vie peut-il encore espérer? En revanche, s’engager, c’est défendre la Terre, protéger l’expansion de l’humanité dans les étoiles, retrouver une seconde jeunesse et, à l’issue du service, obtenir le statut de colon sur une planète nouvelle.

Un récit de Sf qui m’a laissée sur les fesses pour parler de manière polie. Je n’attendais rien de particulier sauf un bon roman de sf militaire. Il va bien au-delà du divertissement et accompagne parfaitement La Guerre Éternelle d’Haldeman.

La suite est très bonne mais n’atteint pas ce premier tome. Ma critique sur Les Brigades Fantômes.

  • 35 – Le chant du barde de Poul Anderson

13693

Exceptionnel best of réunissant les meilleurs récits de science-fiction de l’un des plus considérables auteurs du domaine, soit neuf longues novellas, dont pas moins de six prix Hugo. C’est ce que nous dit le site de l’éditeur.

Pour moi, c’est un incontournable de la SF. A l’image de la couverture, j’ai découvert un auteur d’une grande créativité alliant une sensibilité palpable et une âme de poète. Le fameux sens of wonder prend tout son sens notamment avec La Reine de l’Air et des Ténébres.

Coup de chapeau au traducteur qui a su imprégner sa prose de l’élégance de l’auteur.

Faudra que je le critique celui-ci!

  • 33- Les salauds gentilshommes de Scott Lynch

les-mensonges-de-locke-lamora-pocheOn l’appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L’autre moitié pense qu’il n’est qu’un mythe. Les deux moitiés n’ont pas tort. En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l’épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n’en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande: les Salauds Gentilshommes. Mais voilà qu’une mystérieuse menace plane sur l’ancienne cité de Camorr.

Du peps, de l’humour, du suspens, des personnages attachants. Que demander de plus ?

Une bonne histoire? un univers emballant? du mystère ?

Scott Lynch nous offre tout cela! Pour vous en convaincre, lisez mon point de vue.

  • 32 – Les 3 Mousquetaires d’Alexandre Dumas

166445_e9abc540da2cc5276c71c45585238591

Est-il besoin de présenter ce monument de la littérature française ?

Aux trois gentilshommes mousquetaires Athos, Porthos et Aramis, toujours prêts à en découdre avec les gardes du Cardinal de Richelieu, s’associe le jeune gascon d’Artagnan fraîchement débarqué de sa province avec pour ambition de servir le roi Louis XIII.
Engagé dans le corps des mousquetaires, d’Artagnan s’éprend de l’angélique Constance Bonacieux.
En lutte contre la duplicité et l’intrigue politique, les quatre compagnons trouveront en face d’eux une jeune anglaise démoniaque et très belle, Milady, la redoutable espionne du Cardinal.

Non seulement, nous avons un aventure épique, mais des personnages qui valent le détour à eux seuls. Parfum d’aventure, romanesque, bravoure, amour et amitié tout est au rendez-vous. Et que dire du talent de Dumas ? Envoûtant.

  • 31 – Honor Harrington de David Weber

35011La jeune Honor Harrington vient d’être promue commandant de l’Intrépide, un vaisseau de guerre de l’astronavale du royaume de Manticore. Hélas, alors que les perspectives les plus brillantes s’offrent à elle, ses manoeuvres spatiales audacieuses lui mettent à dos un amiral. La récente promotion de Honor prend des airs de mise au placard quand la jeune femme et son équipage se retrouvent affectés à la surveillance du système de Basilic.

Il était impossible d’échapper à ce monument de la sf militaire. J’adore la saga injustement décriée dans notre pays de bisounours, heureusement, cette héroïne à part entière n’est pas boudée par les lecteurs. Pour une fois qu’un auteur ne fait pas preuve de sexisme, il faut vraiment en profiter.

Pour découvrir : ma critique.

 

La suite au prochain numéro ( 😉 )!

Que trouverez-vous ? Des paris ? des suggestions ?….

49 réflexions sur “Mes 42 livres de chevet – 42 à 31

    1. Merci, cela n’est pas du tout évident, j’y suis dessus depuis quelques semaines, et je reste frustrée car 42 c’est beaucoup et pas assez!
      En si penchant dessus, on s’aperçoit que certains titres sont des évidences.

      Après, je l’ai fait aussi avec le coup « si tu ne peux en prendre qu’un des deux, lequel est-ce ? » Malheureusement, c’est la vérité d’un jour…

      J'aime

    1. La difficulté viendrait plutôt des sagas de fantasy que de SF. 😉
      Je cité le ou les titres qui m’ont le plus marquée, mais c’est la saga qui compte à mes yeux. Comme pour HH.
      Après, j’ai évité de prendre trop de saga, je n’en ai que 4, et 4 trilogies.

      J'aime

  1. Mais comment fais-tu pour trouver le temps de faire un truc pareil, en plus d’une vie « normale », l’écriture de critiques très complètes, la lecture, etc… ?
    Je t’admire ! 😀

    Et du coup, j’ai hâte de voir la suite, c’est déjà une belle liste que je vois ici.

    Aimé par 2 people

    1. Le mois de novembre est particulièrement un mois creux, et je ne sais pas pourquoi un mois que j’ai régulièrement du mal à encaisser. Les jours baissent, l’esprit festif n’est pas encore là, je n’ai pas envie de faire grand’ chose. Le rucher est au point mort. Les travaux pour préparer la future saison apicole sont terminés pour ceux qui étaient nécessaires (mis en hivernage) et pour la suite, ce n’est pas avant le mois de janvier.
      Ah et je ne regarde pas la télé – ou si peu. Du coup, il est vrai qu’au mois de novembre , I have plenty of time! Et heureusement que j’ai la lecture et le blog pour ne pas basculer dans une certaine morosité.
      Merci du compliment, cela fait très chaud au cœur. 🙂

      J'aime

  2. unpapillondanslalune

    Ouuh 42 c’est beaucoup pour des livres de chevet ! Je suis pas sûre de pouvoir faire ce genre de méga-liste.
    Le chant du barde est dans ma PALNum depuis qq années déjà !
    Vivement le top ten :p

    Aimé par 1 personne

    1. Le chiffre de 42 vient de Marion, je n’ai fait que transposer la liste des films vers les livres. Ensuite, dans l’ère du numérique, cela ne pèse pas bien lourd.
      Au final, il n’y a rien d’inconnu ou d’extraordinaire…

      J'aime

      1. Boudicca

        Je me doute qu’il n’est pas évident de faire un classement de tout ce qu’on a lu (j’aurais pour ma part bien du mal) 🙂 Je pense que je l’aurais mis dans le top 10 : je m’étais pris une belle claque quand même !

        Aimé par 1 personne

  3. Tu as une table de salle à manger en chêne massif comme table de chevet ?
    Très bonne initiative, mais une dizaine de titre et déjà deux qui me font de l’oeil (Le chant du barde, Les Salauds Gentilshommes), mon banquier va te faire la gueule ! Je pense qu’il va m’interdire de lire tes trois prochains billets.

    Aimé par 2 people

  4. Ce classement est une très bonne idée, il permet effectivement à ceux qui te connaissent le moins de voir quel est ton profil de lectrice, ainsi que son évolution. Pour l’instant, pas de surprises, pour ma part (par contre, moi j’ai toujours été plus Iset la Belle que Nefertari).

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je me doute bien qu’il y a peu de chance que je te surprenne, mais, je pense que tu appréciera la présence de certains titres 😉
      Mais, j’ai bon espoir de réserver quelques curiosités.
      MA liste complète risque de surprendre par l’absence de nombreux « classiques » de la SFFF.

      Aimé par 1 personne

    1. Pour tout avouer, c’est très, très clair dans ma tête pour le numéro 1 qui sera difficilement détrônable. Pour le reste c’est plus subjectif, car fait avec l’humeur du moment, mais globalement le top 10 reste globalement le même, un titre voire maximum deux auraient pu ou pourraient glisser légèrement en dessous, mais guère plus. C’est également valable pour l’ensemble de cette liste.
      J’ai trouvé la tâche ardue pour 42, ce doit être l’enfer pour 100 titres.
      Pour finir, oui c’est assez éclectique, je connais très peu de lecteurs/lectrices qui se cantonnent purement à la seule SFFF. Et puis, de la liste, il est facile de déduire mon top 10 SFFF, ou SF,… plus judicieux qu’un top 50 SFFF pour lequel l’influence du moment est plus importante et les lectures le chamboule en permanence.

      J'aime

  5. Coucou
    J’ai les salauds gentilhommes dans ma PAL, aucun espoir de le sortir cette année mais en 2017 j’espère bien surtout qu’ humour et action j’adore 😊
    Toujours pas tester les 3 mousquetaires non plus, également quelque chose à lire d’ici ma retraite 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Hello,
      Les salauds gentilshommes est un livre avec de l’humour, mais ce n’est ni un livre d’humour, ni une drôlerie burlesque du style Pratchett. Il y a humour, action, émotion et bonne ambiance. 2017 c’est demain!
      AH, les 3 mousquetaires! Je ne connais aucun film, série qui lui rend vraiment justice. Je le considère quasiment comme un livre de fantasy vue l’improbabilité des aventures de nos 4 bonhommes. Ou à lire à la retraite!! 😉
      (je ne sais pas faire le smiley qui rigole…)

      Aimé par 1 personne

      1. J’utilise mon smartphone pour le faire je pense que mon emoji est retranscrit en texte
        J’entendais bien ce genre d’humour, type pratchett j’ai un peu de mal j’avoue trop lourd pour moi, j’avais lu la ménopause des fées de je ne sais plus qui purée que c’était nul…

        Aimé par 1 personne

        1. Ah!ah! La ménopause des fées… quel titre!
          Je ne parviens pas à adhérer à l’humour potache, ni insensé du styme Pratchett (ou d’autres d’ailleurs.
          Je suis en train de lire Les poisons de Khantraz d’Alwett et c’est à la limite de ce qui passe.
          Alors je te rassures fortement ce n’est pas le cas de Scott Lynch! Je suis persuadé que cela va te plaire.

          Aimé par 1 personne

    1. Je viens d’aller faire un tour sur ton top 100 (toute catégorie). Initialement j’avais dans l’idée de faire un article en « classant » seulement les 10 premiers et les autres « pêle-mêle ».

      Nous en avons 6 en commun! 😉
      Toutefois, je n’ai pas pris en compte les BD telles que Watchmen (ou manga). Avec une liste élargie, nous en partagerions davantage de doublons, et il faut dire que je n’en ai lu que 18 livres de ton top.

      J'aime

  6. Ping : Novembre tisse le livre de l’Hiver – Albédo

    1. Cela m’a pris un temps fou effectivement. Plusieurs semaines exactement. Je n’avais jamais établi ma liste de livres préférés. Les 3/4 premiers sont immédiat, ensuite cela se corse. Mais, je remarque qu’il y a des œuvres marquantes qui sortiront difficilement, une part de nostalgie, un attachement particulier et affectif qui ne permettra pas à d’autres bouquins de rivaliser. Ce sera plus « parlant » avec la suite.

      J'aime

  7. Ping : Mes 42 livres de chevet – 30 à 21 – Albédo

  8. Ping : Mes 42 livres de chevet – Top Ten – Albédo

    1. Cela me fait souvent cela en découvrant les billtes chez les blogopotes. Ma PAL a pris un sacré coup en 2016 pour cette raison – et les 2 opérations Bragelonne. Elle doit avoir pris un coup de +100!

      C’est du très bon Les salauds gentlihommes et pour un premier roman, cela décoiffe.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s