Ereader vs Book : the final countdown – TAG

Eraeder vs Book

TAG

Suite a un soucis de mise en format, j’ai du effacer l’article pour pouvoir le publier à nouveau avec des caractères décents. Désolée…

Et avec des photos à jour! 😉

Me voici victime d’une douce vengeance!!! Le Chien critique que j’ai invité à participer aux TAG (à plusieurs reprises) m’a réservée un petit retour de bâton de son cru : Ereader vs Book. En sus, il me surnomme également d’après une présentatrice télé connue, je ne vois vraiment pas pourquoi (;-) )!

Quand j’écris TAG de son cru, c’est que ce dernier a été crée par c’est animal canin prompt à aboyer! Je le trouve particulièrement intéressant car il ‘s’agit de découvrir notre rapport à la nouvelle technologie : la liseuse.

Voici la liste des questions :

  1. Pourquoi la lecture numérique ?
  2. Pourquoi avez vous choisi cette marque et pas une autre
  3. Que pensez-vous des DRM ?
  4. Que pensez-vous du piratage ?
  5. Les ebooks : trop cher ou pas assez ?
  6. Les qualités et défauts de la liseuse


1–  Pourquoi le numérique ?

Principalement, 3 raisons m’ont poussée vers la lecture numérique :

  • J’ai une âme geek, j’aime bien découvrir tout ce qui touche aux technologies nouvelles. Le seul hic, sont mes mauvaises ondes quantiques provoquant pas mal d’interférences avec le dit objet et moi… Geek, ok, mais pas au point de laisser tomber mon bon vieux livre.
  • J’aime m’endormir avec un roman, les livres volumineux, ce n’est pas la panacée et je tourne d’un côté ou de l’autre pour trouver une position confortable sans jamais y parvenir. Et quand on s’endort dessus et qu’on plie la couverture, cela met un peu de rage au cœur! Dans le sac à main, j’avais également un livre de poche qui finissait toujours par s’abîmer… Inadmissible!
  • Mais surtout, nous devons avoir 1500 à 2000 livres, BD, mangas, dico, revues à la maison. Les 4 bibliothèques sont combles… Nous avons même casé les livres de poche dans des cartons. Il y a également 2 autres petites bibliothèques tout autant remplies.

 

Une première tentative sur tablette n’avait pas été probante, mais la liseuse s’approche si prés du rendu visuel du livre que je suis convaincue.

2- Pourquoi avez vous choisi cette marque et pas une autre?

J’ai reçu pour Noël 2015 un Kobo Aura H2O. Pour son écran, la qualité du rendu, format non exclusif, bon accord avec Calibre. Et puis, il y a cet avis sur Les numériques qui a fait pencher la balance lors des comparaisons.

3- Que pensez-vous des DRM ?

Ils me fichent des crises d’urticaire! Il y a une manip supplémentaire à faire, je trouve que c’est limite question moralité. Du coup, c’est un frein à mon achat. Généralement, la pratique est couplée avec un prix exagéré. Bref, les maisons d’édition qui utilisent ce genre de procédés ne sont pas dans mes favorites. Au lieu d’acheter leur produit, je vais plutôt à la médiathèque ou je m’en passe (il y a tant à lire).

4- Que pensez-vous du piratage ?

J’aurai des scrupules avec une maison d’édition qui joue le jeu du numérique. Il y a un rapport de confiance tacite. J’ai déjà acheté des livres numériques disponibles en parallèle.

En revanche dans l’autre hypothèse, j’avoue que si je sens que l’on me prends pour une imbécile ou une vache à lait, j’aurai tendance à profiter des aubaines.

J’expose davantage ma position avec la question en dessous.

5- Les ebooks : trop cher ou pas assez ?

Les prix sont si disparates que la réponse ne peut être simple. Ma maison d’édition favorite – Le Bélial – a une politique numérique que j’estime tout à fait correcte. Des prix souvent en dessous de 10€, ou bien inférieure au prix du livre papier.  Ce ne sont pas les seuls, il y a aussi Bragelonne, Actu SF et Critic pour celles qui me viennent à l’esprit qui ont une politique de prix cohérente à mes yeux et pas de DRM. Du coup, je passe mes commandes directement sur leur plateforme (pas d’intermédiaires) quand c’est possible.

14702224_10207451485834649_8284014710418652877_n

En revanche, d’autres groupes ne jouent pas le jeu. J’ai même l’impression que compte tenu de leur position dominante sur l’édition, ils mettent tout en œuvre pour tuer cette innovation, d’où la politique de prix imbécile et les DRM. Bref, eux, si je n’aurais aucun scrupule à utiliser des fichiers connerie-free.

Mais, comme le fait remarquer LCC, l’accès à la culture n’est pas la priorité. Et puis, un peuple qui se mettrait à réfléchir, à développer un véritable esprit critique, ne serait pas dupe des pratiques continues de désinformation et de manipulation. Bref, hors de question de transformer le bon mouton français en lion futé.

La seule problématique gênante à mes yeux du piratage dans les circonstances évoquées plus haut, c’est l’auteur qui ne perçoit pas ses droits.

6 – Les qualités et défauts de la liseuse

L’aspect pratique : transporter des centaines de livres partout. Lecture en pleine lumière sans lunette de soleil c’est possible, choisir la taille de caractère. Les prix, également, et par conséquent j’ose davantage de lecture plutôt que de me fixer que sur des romans qui vont me plaire.

Exemple, je lis davantage d’auteurs SFFF français que par le passé. A moins de 3€ (et parfois moins de 1€), alors pourquoi ne pas tenter ? Un pas que je n’aurais pas franchi avec du papier. Idem avec d’autres romans aux « limites » de ma zone de confort, que je tente désormais avec bonheur  – ou pas ( la hard-sf, et de la fantasy un peu plus originale). Cette année, j’innove, je lis aussi en VO ( e-books encore moins onéreux).

En revanche, l’objet livre n’est plus là. L’odeur, la personnalité de la chose sont absentes. Je me sens un peu détachée.

15781523_10208028025287775_8659918972935879187_n

J’ai ainsi une pratique de la lecture duale. Je lis des e-books et des livres. Ma consommation papier a évolué. Même si auparavant, j’avais une nette préférence pour les grands format (ou plus exactement une aversion pour les livres de poches), je n’achète quasiment plus de livres de poche. Je n’acquiers que les livres que je souhaite absolument en papier en raison d’un auteur, d’une collection, d’une couverture,… Le reste, en numérique.

Résultat, j’ai lu en 2016 près de 110 bouquins, 51 étaient en numérique, soit pas loin de 50%.

****

Pas de nomination directe : Allez, jetez vous à l’eau!!

Difficile pour moi de proposer des noms, je ne sais pas qui lit sur liseuse. Allez, courage!

Merci! 🙂

72 réflexions sur “Ereader vs Book : the final countdown – TAG

  1. J’adore ta bibliothèque en forme de bateau :).
    Super intéressant ton article, je me reconnais sur certains points sauf que j’oublie que j’ai une liseuse et que quand j’y pense je l’aime bien en fin de compte. Le problème principal chez nous est surtout la place pour caser les livres, la seule pièce de la maison où il n’y a pas de bibliothèque est la salle de bain!

    Aimé par 2 people

    1. C’est celle de ma fille, celle en forme de bateau. Nous avons un peu modifier le tout et maintenant il y a tous les mangas.
      J’ai ce pb de place également, et la salle de bain de doit pas avoir de livre non plus. En revanche, il y en a dans les toilettes!!

      J'aime

  2. Merci d’avoir joué le jeu malgré la question du piratage qui fâche. J’avais oublié de mentionner les droits des auteurs. J’ai tendance à oublier les romanciers sur ces points, alors qu’ils sont pleinement acteurs. Mais j’ai l’impression qu’on ne les entends pas trop non plus.

    Nous avons un ressenti quasi-identique, bien que chez toi le plaisir d’un livre papier soit encore présent.

    PS : Il y a toujours de la poussière sur l’étagère !

    Aimé par 2 people

    1. Je te devais bien une réponse! Après ton TAG, je te prévenais que mes positions étaient similaires aux tiennes. Il y a une explication logique au fait que j’ai lu 50% en papier. J’avais déjà pas mal de livre physique dans ma PAL, et j’ai commencé que tout début 2016 la lecture numérique, le temps d’avoir une PAL numérique, de faire un peu le tour de ce qui se passe, de se familiariser avec l’objet, les emprunts à la médiathèque sont physiques… Je pense que le rapport s’inversera en 2017.

      PS : Je vais reprendre des photo pour que mes étagères ne soient plus poussiéreuses, surtout que j’ai tout rangé dernièrement et trier et classer…

      J'aime

      1. Haha j’ai bien un petit côté geek, mais en même temps je suis assez réticente à me laisser envahir par la technologie 🙂 je n’ai toujours pas trouvé l’envie de lire en numérique ! Il faudrait d’abord que je me détache de mon amour pour l’objet-livre, ça risque de ne pas être simple 😉 mais si je me lance je reviendrai répondre à ton invitation de tag avec plaisir 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. En France, on est à la traîne question numérique par rapport à nos copains anglo-saxons. Après, j’attends que la lecture numérique apporte une innovation dans l’expérience de lecture pour vraiment m’y intéresser. Je trouve que pour l’instant c’est pas encore le cas. (du moins à partir d’une liseuse numérique, je ne parle pas des applis)
    C’est un article très intéressant en tout cas 🙂
    Bisous !
    Kin

    Aimé par 2 people

    1. J’avais initialement un apriori négatif sur les liseuses, cela a désormais changé. Je ne parle pas de l’aspect pratique. J’ai des livres qui en poche (les cherryh) ont une petite taille de police de caractère, et très touffu… Avec la liseuse, tu choisis non seulement le type de police, mais également la taille et l’interligne. C’est génial et si reposant pour le sois – et je ne parle pas des aspects pratiques quand ton compagnon s’endort …
      Pour les critiques/chroniques, je repère simplement la page par un signet et surligne pour me les conserver. J’ai un récpa complet sans avoir à chercher dans le livre, juste en touchant l’onglet (et tu peux classer ceux-ci).
      Je peux avoir les définitions de mots directement sur la liseuse.
      Je peux avoir des traductions et/ou définitions de mot quand je lis en VO,…

      L’expérience m’a prouvée que c’est un objet parfait pour la lecture.

      Merci! 🙂
      Bises
      L

      Aimé par 1 personne

      1. Oui je sais bien mais j’attends quelque chose qui change vraiment^^ une expérience plus immersive qui fait participer le lecteur, plus d’interaction, mettre à profit les possibilités du numérique quoi en les intégrant à l’histoire pour la servir et la développer dans des sens un peu plus novateurs. Et pas juste « recopier » l’expérience de lecture d’un livre papier en ajouter des fonctionnalités (certes utiles mais qui améliore juste le côté pratique) ^.^

        Aimé par 1 personne

              1. J’avoue que personnellement, je n’attends pas spécialement d’interactivité d’un livre numérique, juste la possibilité de lire sur un support différents.
                Pour l’interactivité, il y a d’autres formes de média qui me satisfont comme les jeux vidéos.
                Et pour un mélange poussé de narration et d’interactivité, je trouve mon compte dans les jeux du genre de ceux de Telltale. Une histoire bien travaillé avec une illusion de choix suffisamment bien faites pour qu’on soit impliqués dedans.
                C’est plutôt de ce côté là que j’attends encore des progrès avec des scénarios encore plus recherchés. 🙂

                Aimé par 1 personne

                1. Je suis plutôt sur ta longueur d’onde. Effectivement, de mon côté, mon cerveau gère le côté interactif du livre, en me projetant dans l’univers du livre. Pour avoir plus d’actions sur un média, je préfère directement passer au jeux, avec surtout les jeux de rôle.

                  J'aime

  4. Super tag, là en ce moment c’est très tendu niveau temps que je peux consacrer au blog, donc l’écriture des critiques reste ma priorité et je ne vais pas le reprendre pour l’instant, mais je me garde l’idée bien au chaud pour dans quelques semaines.

    Aimé par 2 people

  5. J’ai moi aussi une aversion pour les DRM : je comprends le désire de protéger l’œuvre, mais du coup ça prend un temps fou !
    J’aime beaucoup profiter des offres Bragelonne 🙂 et il est vrai que les maisons d’édition que tu cites proposent des ebooks à un tarif intéressant, contrairement à d’autres sont le livre sera seulement à 2-3€ de moins que la version papier grand format…

    Aimé par 2 people

    1. J’évite au maximum l’achat avec DRM, comme je l’écris, je préfère les emprunter à la bibliothèque – dommage pour l’éditeur et l’auteur. Surtout si nous faisons comme cela en nombre…
      J’ai du acheter cette année un bonne trentaine de romans lors des ops Bragelonne. Plus les autres hors opération…

      Aimé par 1 personne

        1. LA première fois avec des DRM c’est effectivement la galère.
          Oui, c’est difficile de résister et comme à ce tarif, et que l’e-book ne prend pas de place, tu n’hésites pas à tenter des auteurs, des titres, ou des genres en dehors de tes habitudes.

          Aimé par 1 personne

  6. Je lis aussi de plus en plus en numérique. Que ce soit en gain de place ou économiquement, c’est intéressant. Mais c’est vrai que j’attends aussi le livre « enrichi » avec du multimédia et que ça tarde à arriver…

    Aimé par 2 people

  7. Très intéressant ce tag, je le ferais sûrement (en fait j’avais prévu un bilan de lecture numérique que je repousse aux calendes grecques depuis longtemps, c’est l’occasion de m’y mettre).
    C’est pratique les liseuses (j’apprécie moi aussi le gain de place et aussi la facilité à lire dans les transports) mais ça ne remplacera jamais complètement un livre papier, du moins pour moi !

    Aimé par 2 people

    1. Je suis ravie que tu songes à la reprendre ce TAG. Il permet de découvrir le rapport au numérique, de promouvoir aussi cette lecture – qui du coup incitera les éditeurs et les constructeurs à investir dans un matériel plus ambitieux.
      Justement, j’espère prouver que l’on peut avoir une approche non-exclusive, lire aussi bien en numérique et lire des romans physiques. Le gros avantage : l’élargissement de son horizon livresque.

      J'aime

  8. Coucou,
    Chouette TAG, ça fait un moment que je n’ai pas lu sur liseuse et ça me manque beaucoup, comme tu dis, la liberté sous la couette gagnée avec cet outil est top, je ne sais pas comment me mettre avec un bouquin je finis par me lasser, assise ou couchée, bouh
    Mon dealer d’ebook toujours rempli de promo et sans DRM c’est le site Emaginaire ^^
    Bisous

    PS : Les LC que tu voulais faire c’est lesquelles exactement, juste l’héritière de Debats ou d’autres ? Je vais commencer à devoir faire un planning comme Apo lol

    Aimé par 2 people

          1. Le plus simple c’est le suivi par mail, on note dans l’objet du chapitre tant à tant et le binôme l’ouvre dès que c’est lu comme ça pas de spoile et chacun son rythme, selon le livre ça me dure entre 3 jours et 1 semaine c’est selon
            À partir du 20 je reviens donc aux nouvelles pour qu’on fixe le top départ définitif 🤗

            Aimé par 1 personne

  9. Article et commentaires très intéressant sur le format numérique et la liseuse ( je ferrai peut-être un article plus approfondi pour le Tag). Pour ma part, j’ai reçu une liseuse en décembre et comme je voyage beaucoup, je la trouve très pratique. Il y a comme tu l’as dis les aspects confort ( la taille de la police, le fait qu’on peut poser la liseuse ouverte et avoir les deux mains libres, etc) et aussi ça permet de lire des livres auto-édités.

    C’est vrai que par contre en France, le livre numérique est à la traîne à cause de la politique des gros éditeurs d’avoir un tarif similaire pour le papier et le numérique. Le numérique a un côté fonctionnel et peut permettre de partager des extraits, de lire plus facilement en vf etc mais bien sûr le toucher papier est irremplaçable.

    Bref, lectrice sur les deux formats qui apportent chacun quelque chose. L’important étant l’évasion que procure la lecture 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je serais ravie de lire un article plus approfondi sur ton blog avec ce TAG.
      Oui, la politique des gros éditeurs est un frein conséquent au développement de la lecture numérique (et les DRM).
      De plus, il y a une tendance à voir la chose de manière un peu binaire : ou tout l’un ou tout l’autre, alors que je vois les deux totalement complémentaires. Le plaisir de tourner les pages avec un livre , et d’autres découvertes avec la liseuse. en gros.

      Aimé par 1 personne

  10. Intéressantes réponses.
    Pour ma part, je lis sur liseuse de manière sporadique. Je lis ce que j’ai acquis gratuitement ou en promo ces dernières années, il y a de quoi faire.
    Je ne ressens plus vraiment le besoin d’acheter en numérique car quand je veux un livre au point de l’acheter, plutôt que l’emprunter, je préfère le livre papier. J’ai tout de même fait l’acquisition récemment des œuvres complètes de Zola en numérique, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas d’équivalent papier ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Merci! 🙂
      Je ne suis pas ou tout papier ou tout numérique.
      En numérique, j’ai surtout ce que je veux tenter mais sans certitude, ou les promos ou les non disponibles, ou ce qui est en livre de poche (je n’aime pas trop les livres de poche).
      Je vais à la médiathéque, mais, elle est à 25 km de chez moi, alors ce n’est pas tous les jours, ni toutes les semaines. Du coup, le numérique est fantastique pour cela.
      Je garde sur papier, ce que je veux conserver, ou ceux que je pense que je vais adorer.
      Depuis le début de l’année je suis à 60% papier/40% numérique.

      J'aime

    1. Oui, nous sommes sur la même longueur d’onde concernant les gros éditeurs qui se foutent de nous généralement.
      Nous devrions créer un truc comme V pour Vendetta et lutter pour la libération du numérique… LOL
      Oui, maintenant, c’est à tout tour!

      J'aime

  11. Très sympa ce tag !
    Je vais voir à éventuellement le piquer 🙂
    Je lis assez peu en numérique, mais je pense que je vais surement augmenter dans le futur, notamment pour des raisons économiques.
    Ce qui me retiens pour l’instant c’est que je n’ai pas de liseuse, juste une tablette, ce qui est parfait pour lire BDs et Comics (ce que je fais beaucoup), mais moins sympa pour les livres sans bulles.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! 🙂
      Oui, pique-le.
      Ce sera justement un super article de découvrir ta lecture sur tablette avec les bulles. J’avais tenter la lecture roman sur tablette sans être convaincue. La lecture des bulles avec une liseuse c’est pas top non plus!

      J'aime

  12. Mon seul hic avec le numérique c’est qu’il m’est arrivé de perdre toutes mes annotations sur les livres que j’avais lu. Cependant, j’aime le luxe de pouvoir éteindre ma lampe et continuer de lire. Je n’achète que le livre-objet s’il n’est pas disponible ailleurs, ou si j’aime beaucoup la couverture. À propos, quels sont tes sites préférés pour acheter des livres numériques francophones? Depuis que j’ai mon Kobo, je lis pratiquement tout en anglais, car c’est ce qu’il y a majoritairement sur le Kobo Store. Merci!

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai de plus en plus la pratique d’acheter l’objet livre désormais. En 2016, j’ai acheté une centaine de bouquin, 70 en numériques (bon, il y avait l’opération bragelonne, cela a aidé!).
      J’achète essentiellement sur 7switch :

      https://www.7switch.com/fr

      ou alors directement chez l’éditeur (Le Bélial, Actusf)

      En dernier lieu sur Kobo.

      De rien,

      Bienvenue

      J'aime

          1. Le DRM c’est un verrou, comme sur les bouteilles d’alcool ou les jeux vidéo en supermarché. Tu achètes, mais il est nécessaire de faire dévérouiller le truc avant de pouvoir l’utiliser. Etr comme dans ces cas, parfois, cela passe bien, parfois tu mascagnes.

            J'aime

  13. Ping : Tag : Ereader vs Book : the final countdown - RSF Blog

  14. Nous avons des ressentis proches effectivement (sauf le côté geek que je n’ai pas) 🙂
    Les bibliothèques sont sympas à voir et tes réponses sont bien complètes.

    pour les achats mieux vaut acheter chez l’éditeur directement. Sinon pensez à http://www.emaginaire.com/ pour vos livres numériques, c’est la librairie virtuelle de ActuSF 🙂

    (je fais de la pub en passant)

    Aimé par 1 personne

  15. Ping : Ereader vs Book : the final countdown | Les Lectures de Xapur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s