Le Fils de la Lune – Gabriel Katz

Le Fils de la Lune – Gabriel Katz

Le puits des mémoires, tome 2

Scrinéo

Lors de La traque de Gabriel Katz, nous faisions connaissance avec trois bougres, perdus dans une contrée inconnue et surtout totalement amnésiques. Ils s’étaient éveillés suite à un accident de chariot en pleine moyenne montagne. Sans aucun souvenir, si ce n’est une langue commune, il s’étaient baptisés  Karib pour le plus grand et solide, Olen pour le beau jeune homme et Nils pour le taiseux. Très vite, la chasse lancée, ils se rendaient compte de leur statut précaire de proie. A leur basque les Cavaliers de Cristal, la force la plus efficiente de Woltan. Après moult péripéties, nos comparses s’échappaient en cette terre étrangère.

C’est là-bas que nous les retrouvons dans une auberge autour d’une bière pour changer!

J’avais aimé le ton léger et cette histoire divertissante, je ne suis pas déçue par Le Fils de la Lune.  (Cette chronique sera sans spoiler.)

Sans rien dévoiler de l’intrigue précédente, et de la présente, le titre de ce roman est assez alléchant. En effet, le chef des Cavaliers de Cristal est un des personnages les plus puissants et craint du royaume, dont le surnom Le Fils de la Lune indique déjà le caractère exceptionnel et unique.

Lors du premier tome, une aura de mystère, de respect et de peur entourait son nom. Ainsi un tel titre a de quoi titiller les papilles du lecteur, papilles déjà salivantes suite à la lecture du tome 1. Depuis La Traque, je ne cesse de me demander s’il faut y voir un hommage à Erikson ou bien si Gabriel Katz est fan de foot, du Braça et d’Iniesta ?… Je doute d’avoir une réponse claire, aussi, je choisis d’y voir une référence littéraire 🙂 . Arbitraire, n’est-ce ?

Et nos trois compère dans tout cela?

Ils découvrent Woltan, un pays froid avec un hiver rigoureux. Ils demeurent poursuivis par les mêmes mercenaires, c’est à se demander pourquoi ils se sont jetés dans la gueule du dragon. Leurs aventures se transforment en mésaventures. Le danger est omniprésent, et ils ne doivent leur survie qu’à leur esprit d’entremise (oui, oui), l’instinct de survie et il fait le dire, leur bonne étoile. Les situations sont souvent cocasses, quelques fois dramatiques, or la chance est une partenaire de choix, parfois un peu trop, mais ce parti-pris de l’auteur est pleinement assumé.

Olen le joli coeur, Karib le mage et Nils le lanceur de couteaux décident de changer de statut et de chassés se transforment en chasseurs. Leur objectif : trouver les régicides, les vrais et le pourquoi de cet imbroglio. Un petit spoiler, ils savent désormais qu’ils ont été victimes d’un sort nécromancien, le puits des mémoires.

Les ingrédients du premier tome sont toujours présents et savamment dosés : humour, action, mystère, suspens et danger ainsi qu’une légère touche de romance. Si le début du roman débute en douceur, sur une petite demi-douzaine de chapitres, s’est pour mieux lancer sa trame et le rythme des révélations. Car le lecteur n’aura pas à attendre le dernier chapitre de la trilogie pour avoir des éléments clés.

Et, c’est une récompense en soi que de voir le récit progresser tout en sachant davantage sur nos protagonistes principaux. Pour autant, l’éclaircie n’est que de courte durée, et leur situation se révèlera tout autant inconfortable que précédemment. En revanche, nous ne savons toujours pas le pourquoi de cet enchevêtrement et quelles sont les différentes marionnettes.

Ce tome s’achève sur un élément que je n’ai pas vu venir, et sur un cliffhanger bien accrocheur.

Ce tome intermédiaire à la trilogie Le puits des mémoires est parfaitement réussi. Certes, l’auteur ne cherhce pas à révolutionner le genre de la fantasy, mais cela demeure un roman divertissant de très belle qualité, un page-turner efficace, vivant et bourré d’humour (et de second degré). J’ai la sensation que l’auteur l’a écrit le sourire au lèvres, savourant à l’avance nos rires, nos exclamations de surprises ou de peur et nos waouh! d’étonnement.

Il s’agit d’une lecture commune avec Elhyandra et j’ai adoré ces moments alors que nous échangions nos théories toutes fausses finalement. Pour dire si les fausses pistes étaient efficaces. Merci à toi!

Autres critiques :

Le monde d’ElhyandraLe chien critique

Challenges :
Challenge Littérature de l’Imaginaire – 5° édition

c2_orig

Le livre :
  • 400 pages
  • SCRINEO EDITIONS
  • 18 octobre 2012
  • E-book : 5€
  • broché : 16,90€

47 réflexions sur “Le Fils de la Lune – Gabriel Katz

    1. C’est un peu normal d’essayer, ce n’est pas toujours facile, mais il faut donner le minimum en restant alléchant si le livre nous a plu et donner les éléments qui détermine le choix ou pas de lecture.
      Oui, c’est le plein de bonne humeur!

      J'aime

  1. Jean

    Une très bonne saga !
    Même si je n’aime pas la notion même de « spoiler » (on peut savoir qui est l’assassin et se régaler à lire le bouquin, c’est tout le fossé entre la fiction et la narration, comme dirait Genette…), donc, il est dommage ici de dévoiler la révélation de ces trois tomes…
    Le 3ème me semble le moins bon, il me semble, mais si toute la SFFF française pouvait être de ce niveau !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je ne suis pas déçue par cette saga.
      Je partage totalement ton point de vue sur la différence entre fiction et narration (qui exige un talent certain). Et, je n’attendais pas la révélation finale, ni savoir le pourquoi. J’ai apprécié qu’il y ait des petites clés cependant.

      Ah! oui si la production moyenne de SFFF made in France pouvait être de ce calibre ce serait chouette. 🙂

      J'aime

  2. Nous n’avons pas le même ressenti sur ce tome. Je l’ai trouvé un peu mou, un tome de transition… Il ne se passe pas grand chose à part l’installation dans leurs nouveaux habits.
    Et la révélation finale a été loin de m’étonner, mais bon, ça doit être le flair du chien !
    Mais le tome 3, miam miam.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah, mais j’ai signalé que le rythme n’était pas le même ainsi que un peu lent pour les premiers chapitres.
      La révélation finale m’a étonnée, mais il faut dire que nous nous étions fait un délire tout autre sur la « chose », à l’opposé presque!

      Je n’ai jamais douté de ton flair de chien! 🙂

      J'aime

  3. Ping : Le Puit des Mémoires, T2 : Le Fils de la Lune par Gabriel Katz | Le monde d'Elhyandra

  4. J’ai le premier….. manque plus qu’à trouver le temps de le lire !
    En tout cas tu me fais envie ^^ bon, je connais déjà la plume avec Aeternia et son petit dernier la Nuit des Cannibales, donc je sais quand même que je risque d’apprécier la lecture ^^

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : En Mai, lis ce qu’il te plaît! – Albédo

  6. Ping : Quelques instants de lecture… Mai – Albédo

  7. Ping : Les Terres de Cristal – Gabriel Katz – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s