Triptyque Laurent Genefort

Quelles bonnes nouvelles!

 

Contrairement aux apparences, le lutin maître es lumière d’Albédo lit des nouvelles. Pas souvent car le format ne convient pas idéalement aux aspirations épiques de la petite créature, en sus, les recueils d’un niveau qualitatif variable ne proposent pas forcément des thèmes suscitant tous la curiosité de la bestiole affable et facétieuse.

Aujourd’hui, il est temps de démontrer à nouveau qu’il ne s’agit pas d’une allergie ou d’une posture complétement fermée et idiote. Je vous propose donc un triptyque de nouvelles de Laurent Genefort, un auteur apprécié par ici.

Au sommaire :

  • Rempart – Bifrost 58
  • Ethfrag – Bifrost 78
  • Carnaval – Bifrost 86

Rempart

Bifrost 58

Ça y est les aliens débarquent. Nous sommes en septembre 2019 et deux bouches au dessus des océans s’ouvrent, déversant des aliens. Ce premier phénomène est sans grandes conséquences, les ET se noient. En revanche, c’est psychologiquement et collectivement un coup de massue : nous ne sommes pas seuls dans l’univers.

La seconde expérience est bien meilleure et le premier contact a lieu avec une autre espèce intelligente. L’allégresse ne dure pas, ainsi devant le nombre s’invitant sur terre, fait-elle place à l’inquiétude puis à l’alienophobie.

Ce fut mon premier contact avec l’auteur et une petite révélation en soi. La nouvelle est courte avec ses 17 pages mais intense et percutante. Le sujet est étrangement d’actualité et l’auteur ne se contente de faire la morale en prenant en compte la psychologie (et la psychose) des humains. Entre District 9 (le film) et MIB, le texte joue à la fois sur l’humour, et les différents points de vue. Il prend au tripes presque sournoisement.

La thématique est usée, voire abusée, mais le tout est réalisé avec brio.

Laurent Genefort a proposé un roman dans le cadre de cette nouvelle, Point Chaud que je me suis empressée d’acheter mais n’ai toujours pas lu…

Prix : GPI

Ethfrag

Bifrost 78

Ce texte prend place dans l’univers d’Omale (pas encore lu…), et dire qu’elle touche est un piètre mot.

Les humains ont parqué les Hodgqins dans des camps (de concentration) pour réaliser des expériences. Le narrateur est un scientifique, ainsi le texte que nous consultons s’avère être son journal. Les entrées se font par date, avec l’expérience du jour, ou les résultats d’un autre test. Le ton employé est froid et détaché. Sans doute est-ce ce décalage entre cette narration clinique et les faits parfois atroces qui remuent tant le lecteur.

Pendant ce temps la guerre fait rage, les humains perdent du terrain puis le conflit… le vainqueur n’est autre que les Hodgqins. Notre scientifique devra alors affronter ses victimes et ses actes.

Un texte magnifique sur l’empathie et la barbarie. Un regard sur la guerre et les différents camps nazis ou japonais lieux d’expériences inhumaines. Certes rien de novateur dans les thématiques, mais poignant et réfléchi. Un excellent texte, dans la veine de L’homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu.

Prix : GPI, Rosny, des lecteurs Bifrost.

Carnaval

Bifrost 86

Nous repartons sur Omale (toujours pas lu…) et de nouveau en compagnie des Hodgqins. Laurent Genefort doit avoir un faible pour cette espèce bien particulière.

Chirtal, l’épouse d’un procureur tombe amoureuse de l’un d’entre eux, Thoreem. Elle finit par quitter son mari pour vivre sa passion avec son amant. Bien entendu, le malheureux éconduit prend la chose plutôt avec véhémence surtout quand il a connaissance de la situation réelle. Un procès de divorce s’engage, et semble mal engagé vu le poste occupé par le mari cocu. Il exige même qu’elle soit bannie de la zone, sans possibilité de revoir leurs enfants.

Il ne faut pas être devin pour deviner la thématique en lien avec des événements récents, et la liberté d’aimer, et bien,… librement.

Une fois encore, le thème n’est pas totalement novateur, la forme davantage, puisque la nouvelle met en scène les différents stades de la procédure. J’ai immanquablement pensé à la série The Good Wife, notamment avec les positions respectives du mari (procureur) et de la femme ainsi que l’ambiance judiciaire.

Du point de vue trame, cela fonctionne plutôt bien, même si je trouve que le twist de fin est un peu énorme.  J’aurai peut-être souhaité que l’auteur laisse Chirtal aller jusqu’au bout… Du côté maman, j’ai un peu de mal à me voir prendre le risque d’abandonner purement, simplement et même douloureusement mes enfants pour autre chose. Je sais, ce n’est pas le sujet principal de la nouvelle. Bref, une nouvelle au penchant très hédoniste finalement, et celle des trois qui m’a le moins emballée autant par la forme que par le fond, et surtout le twist de fin bien trop commode. Toutefois elle a le grand mérite d’approfondir et d’enrichir l’univers d’Omale (que je lirai bientôt).

 

En conclusion : laissez-vous tenter par Laurent Genefort!

 

Pub gratuite : rien ne m’a été promis par l’auteur (même pas une petite dédicace), rien par la maison d’édition (même pas un SP ou une réduc). J’aime simplement ce que j’ai lu 😉

 

Autres critiques :
Challenges :

Aucun……

Les nouvelles :
  • Ethfrag – Bifrost 78
  • Carnaval – Bifrost 86

41 réflexions sur “Triptyque Laurent Genefort

  1. J’aime ta dernière mention : pas besoin qu’on nous en promette beaucoup pour qu’on mette des beaux textes en valeur, tu as bien raison. 🙂

    De beaux textes en effet. Je n’ai encore jamais lu le troisième cependant, mais l’idée de Rempart et le style d’Ethfrag me restent en mémoire.

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement!
      Mais parfois, il faut le préciser. C’est juste la passion qui nous anime.

      Les deux premiers sont vraiment sensationnel, le troisième a du mal en comparaison, mais je les ai lu dans cet ordre. L’effet aurait été autre peut-être sans l’influence des deux autres?…

      Aimé par 1 personne

  2. Je passe mon tour pour les nouvelles, trop de choses à lire ces temps pour que ça me tente 🙂 mais ton enthousiasme fait toujours plaisir à lire ! (et j’ai fait du tri dans ma wishlist ce matin, j’ai constaté qu’il y a déjà 5 de tes suggestions que j’ai l’intention d’acheter ce mois !)

    Aimé par 1 personne

      1. Alors je les ai notés en anglais dans ma liste vu que j’aimerais bien les lire en VO, j’ai donc :
        -The Powder mage trilogy (Brian McClellan)
        -The Vorkosigan saga (Lois McMaster Bujold)
        -The Chronolits (Robert Charles Wilson)
        -Blind Lake (Robert Charles Wilson)
        -The last starship from earth (John Boyd)
        qui viennent de toi 🙂

        Et en SFFFen général, j’ai encore envie de me procurer « le Royaume des Devins » de Clive Barker, « The man in the high castle » de Philippe K. Dick, « The inverted world » de Christopher Priest et « The resurrected man » de Sean Williams ! J’ai l’intention de me faire plaisir pour marquer la fin des études, comme tu peux le voir héhé

        Aimé par 1 personne

      1. Oui, mais Le Bélial/Bifrost font des offres régulières avec des créneaux durant lesquels la vente est ouverte avec des prix miam.
        J’ai préféré conserver le lien pour cette raison et car il y a le résumé éditeur.

        Aimé par 1 personne

  3. Je ne connais pas Rempart, je me suis abonné à Bifrost à partir du 60. Dommage, elle a l’air intéressante.
    Sur les deux autres, même ressenti que toi. Ayant lu Omale, les nouvelles complètent son univers sur des points non évoqués. Je suis surtout étonné que l’auteur arrive à condenser son univers dans de courtes nouvelles pour les non connaisseurs. Une gageure qu’il réussit avec brio.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai beaucoup aimé Rempart. J’espère qu’elle sera disponible un de ces jours en numérique.

      Ravie que nous ayons le même ressenti. Tu as entièrement raison sur sa faculté a donner du corps à l’univers d’Omale et j’ai vraiment apprécié cette immersion naturelle dans son monde. Oui, avec un beau brio! 🙂

      J'aime

  4. Ping : Spécial revues # 2 – Albédo

  5. Ping : Juin 2017 souffle le chaud et le froid – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s