Bilan & achats mi-estivaux

… parce que le temps n’est pas au rendez-vous!

Effectivement, cela me laisse l’opportunité de me balader sur le net à défaut de randonnées en pleine montagnes. La promenade n’est pas autant physique mais tout aussi captivante. Ainsi, ai-je eu le loisir d’enrichir ma liste d’achats estivaux.

Le précédent article sur les lectures à l’ordre du jour évolue-t-elle de manière pléthorique pour faire place aux recommandations de la mi-été (ou de sa fin).

Recommandations lumineuses, albédo estival oblige!

Le paradoxe de Fermi de JP Boudine

Le-paradoxe-de-Fermi-de-Jean-Pierre-Boudine-chez-DenoëlFolio SF – le 1° juin 2017 – Post Apocalyptique

Dans son repaire situé quelque part à l’est de l’arc alpin, Robert Poinsot écrit. Il raconte la crise systémique dont il a été témoin : la violence des grandes villes, les pilleurs, la famine.

Roman court et saisissant sur un univers post-apocayptique sans espoir. Consultez la chronique.

 

Les comptoirs du Cosmos de Poul Anderson

hanse 2Le Bélial – 22 juin 2017 – Space opera

« En ce XXIIIe siècle trépidant, l’humanité s’est implantée sur nombre de planètes, se frottant à un univers exotique grouillant de vie. Afin de protéger leurs intérêts, les négociants interstellaires ont formé une alliance : la Ligue polesotechnique. Nicholas van Rijn, fondateur de la Compagnie solaire des épices et liqueurs, est le plus flamboyant de ces princes-marchand »

Toujours aussi savoureux, Poul Anderson démontre qu’humour s’accorde avec esprit. Lire la chronique.

Rapprochement à gisement constant de Paul Honsinger

L’Atalante – le 22 juin 2017 – SF militaire

« Sans le ralliement des autres nations de l’humanité dans les étoiles, la Terre est condamnée à disparaître sous les assauts de l’Hégémonie krag, trop puissante, trop peuplée. C’est pourquoi, à côté de l’effort de guerre, l’activité diplomatique est décisive. Ainsi Max Robichaux, commandant du destroyer Cumberland, doit-il accompagner le docteur Ibrahim Sahin à la rencontre des dirigeants du Royaume unifié de Rashid… »

Convaincue par la critique d’Apophis : C’est bourré de maladresses, mais qu’est-ce que c’est bien !

Légion de Jamie Sawyer

lazarre_vol2.inddL’Atalante – 24 août 2017 – SF militaire

Le tome 2 de Lazare en guerre.

Pourquoi ce roman ? Le premier volume était prometteur, je tiens à savoir dans quel sens l’histoire évolue.

La bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins

mount_charLunes d’encre – 24 août 2017 – SF

« Carolyn n’est pas si différente des autres personnes autour d’elle. Après tout, elle était une Américaine normale. Avant que ses parents ne meurent. Elle et ses frères et sœurs adoptifs ont été élevés selon les anciennes coutumes de Père. Ils ont étudié les livres dans sa bibliothèque et ont appris quelques-uns des secrets de son pouvoir. Et parfois, ils se sont demandés si leur tuteur cruel pourrait secrètement être Dieu.Maintenant, Père est absent – peut-être même mort – et la bibliothèque qui détient ses secrets est sans surveillance. »

Pourquoi ce roman ? Une fois encore, c’est difficile de passer à côté d’un tel pitch, mais surtout j’ai lu la critique d’Apophis.

Le sultan des nuages de Landis

61901Le Bélial – 31 août 2017 – SF

L’humanité a colonisé le système solaire au bénéfice de consortiums privés omnipotents régnant sur les transports spatiaux. Et ce jusqu’à la plus infernale des planètes, Vénus, dans l’atmosphère létale de laquelle flottent de stupéfiantes cités volantes, véritables miracles de technologie high tech.Pour David Tinkerman et le Dr Léa Hamakawa, scientifiques récemment arrivés de Mars en vue d’une expertise, les forces souterraines à l’œuvre autour du jeune satrape vont vite s’avérer plus mortelles que Vénus elle-même…

Le pitch n’est pas convaincant ? Sachez que cette novella, finaliste du prix Hugo 2011, appartient à la collection Heure-lumière et que le prix T. Sturgeon lui a été décernée.

24 vues du mont Fuji de Zelazny

Couve 24 vuesLe Bélial – 31 août 2017 – SF

Son époux est mort. Ou disons qu’en tout cas, il n’est plus en vie… Pour Mari, le temps du deuil est venu. Un double deuil…Car si son époux n’est plus en vie, il n’en est pourtant pas moins présent… Là. Quelque part. Dans un ailleurs digital. Omnipotent. Infrangible. Divin, pour ainsi dire…

Prix Hugo et même GGR Martin loue Zelazny : « Roger Zelazny est un poète. D’abord. Encore. Toujours. Ses mots chantent. « 

La cinquième saison de NK Jemisin

J’ai Lu – septembre 2017

La Cinquième Saison se déroule sur une planète ne possédant qu’un seul supercontinent appelé le Stillness. Après quelques siècles d’accalmie, les habitants de la planète subissent ce qu’ils appellent la « cinquième saison », un changement climatique terrible déclenchant de nombreuses catastrophes environnementales.

Suite à la découverte des Cent Mille Royaumes, la plume de NK Jemisin  et la créativité méritent le détour.

2312 de Kim Stanley Robinson

Robinson_2312Acte SUD – septembre 2017 – Space opera

Dans la cité Terminator, située sur la face cachée de Mercure, la jeune Swan Er Hong, artiste-designer, est prévenue du décès soudain de sa belle-grand-mère, Alex, qui exerçait une grande influence sur les citoyens de Terminator. Après les obsèques, Swan entreprend de se rendre sur Io pour en savoir plus sur les activités de la défunte. Elle est accompagnée de ses amis Wahram et Genette. Durant son trajet à travers l’espace, la ville est brusquement attaquée et anéantie…

Pourquoi ce roman ? Le pitch ne suffit-il pas à lui seul pour convaincre ? Prix Nebula 2012 et la réputation de l’auteur. Jamais lu, c’est donc l’occasion de gommer cette lacune.

Le fils de l’acier noir de Larry Correia

L’Atalante – 21 septembre 2017 – Fantasy

« La guerre des dieux a fait rage et les démons furent vaincus. Exilées sur terre, les monstrueuses créatures ravagèrent le monde des hommes jusqu’à ce que les dieux envoient le grand héros Ramrowan, qui les repoussa dans les mers. Siècle après siècle, dieux et démons tombés dans l’oubli devinrent des légendes. Les hommes perdirent la foi.
Ainsi débute l’Âge de la Loi, où l’homme règne sur la terre ferme, et les démons, sur les océans.« 

J’ai beaucoup aimé Magie Brute, alors je suis partante pour cette nouvelle trilogie.

Le point à mi-parcours des challenges estivaux

Un point rapide sur les prévisions de lectures question challenges :

Challenge Summer Short Stories of SFFF : 7 romans et novellas

Summer Star Wars – Rogue One : 10 romans et novellas

Dont 6 œuvres communes.

  • Le paradoxe de Fermi de JP Boudine – 4S3F + Rogue One – OK
  • Le regard de Ken Liu – 4S3F – OK
  • Aux comptoirs du Cosmos de Poul Anderson – 4S3F + Rogue One – OK
  • Légion de Jamie Sawyer – Rogue One
  • La Trilogie du Jedi fou, tome 1 de T Zahn – Rogue One
  • La Trilogie du Jedi fou, tome 2 – Rogue One
  • La Trilogie du Jedi fou, tome 3 – Rogue One
  • Voyageurs de Neal Asher – Rogue One – OK
  • L’oeil du temps de Baxter – Rogue One
  • Niourk de S. Wul – Rogue One
  • L’agonie de la voie lactée de Rigel 4S3F + Rogue One
  • Croisière sans escale de Aldiss 4S3F + Rogue One – OK
  • La grande Porte de Pohl – 4S3F + Rogue One
  • Le général des galaxies de Mazarin 4S3F + Rogue One
  • Le dernier témoin de Piet Legay 4S3F + Rogue One
  • Les affinités de RC Wilson – 4S3F + Rogue One + RCW
  • Darwinia4S3F + RCW
  • Poumon Vert de McLeod – 4S3F + Rogue One
  • Ceres et Vega de Greg Egan – 4S3F + Rogue One

ET quelques ajouts du à « l’inspiration » et qui prouvera mon incapacité à suivre un programme (je lis à l’envie…) :

25 réflexions sur “Bilan & achats mi-estivaux

  1. Pour l’instant ceux sur lesquels je zieute c’est :
    – le Paul Honsinger (mais pas encore sur, j’attendrais peut être une éventuelle sortie poche ou de le trouver en occasion, voir en VO à la limite si c’est moins cher),

    – le T2 de Lazare en guerre, j’avais bien aimé le premier, c’est d’ailleurs le seul que je suis sure de prendre ce mois ci, ou le mois prochain vu que je serais loin d’internet et de librairie ce mois ci,

    – et le Larry Correia, contrairement à toi le premier tome des Chroniques du Grimnoir ne m’avait pas du tout marqué, je n’ai pas l’intention de lire la suite d’ailleurs, mais le pitch à l’air sympa et les avis plutôt positifs en général sur goodreads donc à voir ^^

    En tout cas c’est un mois prolifique au niveau des sorties, ça donne envie ^^

    Aimé par 1 personne

  2. J’attend avec impatience les deux heures lumières et dès que j’ai fini les 1300 pages (+) du Fléau de Stephen King je m’attaque à La bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins. Je n’ai pas lu de critiques de ce livre, mais visiblement ça devrait le faire !

    Aimé par 1 personne

  3. Lire à l’envie… Voilà une devise qui me sied à merveille, surtout ces temps-ci ^^
    Mais je constate avec plaisir que contrairement à moi, période estivale ne rime pas avec relâchement livresque et bloguesque par chez toi. Bravo !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, lire à l’envie est fondamental, sinon je crois que je n’arriverai pas à m’investir dans le blog et surtout dans les lectures.

      Non c’est un tel plaisir de tenir le blog que je continue à l’animer. Et l’été je ne me prive pas de lire, en vacances entre deux randos! 🙂

      J'aime

  4. Ping : Une note de fraîcheur pour conclure août 2017 – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s