Une poignée de romans pour l’été

… ou une minuscule percée dans l’obscurité éditoriale.

Ce petit rendez-vous trimestriel est devenu une habitude, et c’est une joie de proposer quelques nouveautés susceptibles de vous intéresser. L’opacité du calendrier des publications françaises ne s’est pas améliorée, et certainement des titres passent à côté de mes larges mailles.

Il s’agit de présenter les parutions en VF des 3 mois estivaux, mois de juin inclus. La difficulté est déjà relevée, alors je ne cherche pas à deviner au travers des volutes irisées de ma boule de cristal ce que septembre et au-delà nous réservent….

Une petite poignée de sorties

Le fini des mers de Gadner Dozois – Le Bélial, le 28 juin 2018

65809-w300Un jour, ils débarquèrent, comme tout le monde l’avait prévu. Tombés d’un ciel bleu candide par une froide et belle journée de novembre, ils étaient quatre, quatre vaisseaux extraterrestres à la dérive tels les premiers flocons de la neige qui menaçait depuis déjà une semaine. Le jour se levant sur le continent américain, c’est là qu’ils atterrirent : un dans la vallée du Delaware vingt-cinq kilomètres au nord de Philadelphie, un dans l’Ohio, un dans une région désolée du Colorado, et un (pour un motif inconnu) dans un champ de cannes des abords de Caracas, au Venezuela…

 

Pourquoi :

Je n’ai eu l’occasion de découvrir cet auteur et combler cette lacune me semble indispensable. La collection Heure-Lumière, avec ses textes courts se prête parfaitement à cette découverte, alors, c’est une opportunité à saisir, à deux yeux!

Et puis, un tel résumé ne vous inspire pas ?

 

Les coureurs d’étoiles de Poul Anderson – Le Bélial, le 21 juin 2018

65385En ce XXIIIe siècle trépidant, l’humanité s’est implantée sur nombre de planètes, se frottant à un univers exotique grouillant de vie. Afin de protéger leurs intérêts, les négociants interstellaires ont formé une alliance : la Ligue polesotechnique. Nicholas van Rijn, fondateur de la Compagnie solaire des épices et liqueurs, est le plus flamboyant de ces princes-marchands : le présent volume, totalement inédit, réunit le troisième volet de ses aventures picaresques…

Pourquoi :

3° tome de la Hanse galactique, personnages hilarants  et charismatiques, un de mes auteurs préférés. Impossible de le laisser de côté.

Spire, ce qui révéle de Laurent Genefort– Critic, le 7 juin 2018

51qxuvryfvl-_sx195_Pour la Spire, l’âge d’or a commencé. Ses concurrentes la laissent en paix, et sa puissance ne cesse de grandir. Mais pour les navis travaillant pour elle, c’est une autre paire de manches : la Ligue qui les représente est en charpie. Désormais, pour la Compagnie, seul le profit compte et tous les moyens sont bons pour y parvenir. Peu à peu, la grogne monte chez les pilotes, alors que les décisions contestables se multiplient et que le rêve initial – rallier les planètes oubliées – se dilue bel et bien sous l’action de Mathy et de son redoutable Buro. L’espoir d’un avenir plus radieux réside entre les mains des deux fondateurs, Lenoor et Hummel. Mais parviendront-ils à résister aux dangers qui guettent ? Sauront-ils préserver l’âme de la Compagnie ? Ou est-il déjà trop tard ?

Pourquoi :

Un autre 3° tome d’une série que j’ai bien aimé avec cette compagnie de transport en plein essor, des mondes à ravitailler, des intrigues en sous-main, un personnage féminin qui me plaît. Je fonce! Et vous ?

Autonome de Analee Newitz  – Denoël, le 7 juin 2018

661072144. Jack Chen, une ancienne scientifique et militante antibrevets, synthétise désormais des médicaments pirates. Robin des bois des temps modernes, elle sillonne les océans dans son sous-marin, vendant ses produits à bas prix aux populations incapables de s’offrir les molécules originales. Mais sa dernière «création», dérivée du Zacuity, une pilule qui augmente l’attrait pour son travail, semble provoquer une addiction très rapide, et les morts se multiplient. Toutes les victimes se sont, littéralement, tuées à la tâche.

Persuadée que ce n’est pas elle qui est coupable, mais la molécule originale, Jack va tout mettre en œuvre pour le prouver et trouver un remède. Mais, afin de la faire taire définitivement, on a lancé à ses trousses un biobot militaire, Paladin, dont c’est la première mission sur le terrain.

Pourquoi :

Un roman qui na pas que des avis positifs, mais qui me tente. déjà le contexte pharmaceutique, la course-poursuite, un environnement maritime et surtout un IA…

Bref, je compte lui donner sa chance, et qui sait, ce sera peut-être l’extase…

 

Piètre bilan, n’est-ce pas ?

Et avant que vous ne posiez la question, non, je n’ai rien repéré d’emballant pour juillet et août – à l’exception de quelques parutions en format numérique ou ré-éditions.

 

ET aussi …

Tigane de Guy Gavriel Kay – L’Atalante, le 24 août 2018 – Numérique

guy-gavriel-kay-tiganaLa bataille de la Deisa – où le prince Valentin a disparu, défait par l’armée et la sorcellerie du roi conquérant Brandin d’Ygrath – a scellé le sort de la péninsule de la Palme. Longtemps déchirée par les querelles intestines de ses provinces États, la voici sous la férule partagée de Brandin et d’Alberico de Barbadior, tyrans et maîtres sorciers.

La résistance renaîtra d’une poignée d’hommes et de femmes conduits par le prince héritier Alessan, sous le masque de ménestrels et de marchands itinérants.

Une longue et dangereuse croisade les attend, pour libérer la Palme et ramener au jour le nom même du pays de Tigane et l’éclat de son histoire, éradiqués de toutes les mémoires par la vengeance du roi sorcier.

Pourquoi :

Faut-il vraiment argumenter sur un tel choix. Je l’ai en version papier, j’ai débuté sa lecture. C’est du Kay dans toute sa splendeur : vivant, étonnant, enivrant, captivant. A ne pas louper, c’est simple, non ?

Vengeresse de Alastair Reynolds – Bragelonne, le 4 juillet 2018 – Numérique

2ef167d6bbcca36e73bace8df4ac01aab090624bff3ac665bd4ef3b0165bLe système solaire a été témoin de l’ascension et de la chute des grands empires. Les planètes ont volé en éclats avant d’être refaçonnées. Pourtant, parmi les ruines des civilisations extraterrestres, l’humanité a survécu. Et la fortune est à portée de main, si on sait où chercher…

C’est le cas du capitaine Rackamore et de son équipage. Leur spécialité consiste à localiser les mondes énigmatiques qui se cachent derrière des champs de force truffés de pièges, et à en extraire les reliques et les technologies oubliées qui y perdurent. Mais tandis qu’ils exercent ces dangereuses activités de façon la plus honnête possible, d’autres ont moins de scrupules.

Adrana et Fura Ness sont les dernières recrues de l’équipage de Rackamore, enrôlées pour sauver leur famille de la faillite. Or Rackamore a des ennemis, et, aux confins de l’espace, les deux sœurs doivent s’attendre à tout. En particulier à la légendaire pirate, Bosa Sennen…

Des ténèbres d’un avenir lointain et des débris de notre système solaire nous parvient ce récit de pirates de l’espace et de trésors enfouis, de dangers indicibles et d’héroïsme résolu. Et celui d’une redoutable vengeance..

Pourquoi :

Un space-opera prometteur et pas seulement dans le résumé. J’aime la plume de Reynolds et la Sf qu’il propose. cette année, je veux découvrir davantage cet auteur. Il s’agit ici d’un roman complet, avec des ET, des batailles et de l’espace!

L’algébriste de Iain Banks – Bragelonne, le 13 juin, 10 ans – 10 €

9791028102913_orgPour les humains, et les autres races à la vie brève, la galaxie est un endroit dangereux ou règne une paix précaire. Un réseau de trous de ver artificiels sert à voyager entre les étoiles. Il est maintenu sous la férule de la Mercatoria, qui s’efforce de gérer les équilibres entre espèces. Par contre, pour les Habitants, ces formes de vie quasi-immortelles apparues peu après le Big bang, la seule chose qui importe, ce sont les géantes gazeuses où ils vaquent à leurs affaires. Le reste n’est que débris épars… Afin de sauver son système solaire menacé par la flotte de l’Archimandrite Luseferous, le jeune Fassin Taak doit plonger dans l’atmosphère de la géante Nasqueron, à la recherche d’une très ancienne formule, d’une clé détenue par les Habitants depuis des millions d’années. Mais ceux-ci, joyeux anarchistes avides d’informations en tous genres, ont un sens de l’humour très particulier, des habitudes déplorables comme celle de chasser à mort leur propre progéniture, et il se pourrait bien qu’ils dissimulent plus d’un secret. La quête désespérée de Taak le conduit d’un bout à l’autre de la galaxie. Pendant ce temps, la flotte monstrueuse de Luseferous se rapproche de Nasqueron. Mais la guerre cesse d’être une activité prévisible dès que les Habitants y sont mêlés..

Pourquoi :

Vous rigolez, la version papier à 10 €! si vous ne l’avez pas et aimez la SF, ile vous le faut. Rien à ajouter!

 

Voilà de quoi lire cet été et de bonnes idées pour participer aux challenges estivaux de Xapur, RSF Blog et le pavé de l’été de Brize. C’est cool! Je vous ai préparé une PAL parfaite pour ces défis littéraires.

Ou alors je vous ai soufflé une petite idée pour la fête des Pères…. Enfin, j’espère que cela vous est utile!

Bonnes lectures!

37 réflexions sur “Une poignée de romans pour l’été

    1. Il faudra que je songe à faire peut-être un article spécial VO!
      Oui, mais, cela reste du solide concernant Reynolds. C’est moins miévre que ce que l’on peut trouver en général en fantasy. Du moins c’est ce que j’ai compris des retours en VO.

      J'aime

  1. Ah si, si, il y a du lourd en juillet-août, en VO et en VF :

    * Juillet :

    – The expert system’s brother é Redemption blade d’Adrian Tchaikovsky.
    – The descent of monsters de Jy Yang (Tensorate 3).

    Août :

    – Enfants de la terre et du ciel de Guy Gavriel Kay.
    – Bloody rose de Nicholas Eames (la suite de Kings of the wyld)
    – Retour sur Titan de Stephen Baxter en UHL.

    Sinon, moi j’éviterais Autonome, c’est une perte de temps, à mon sens. Après, tu fais ce que tu veux.

    Aimé par 1 personne

    1. si je devais lister les Vo qui sortent qui me tentent…. cela ne ferait pas le poids face à la VF!
      The expert system’s brotehr, acheté (déjà précommenadé). 😉

      je note Kay, je suis passé à travers, tout comme le UHL, j’ai du le placer en septembre par inadvertence. Je vais donc les inclure bien sûr!

      Autonome est dans mes « peut-être »…

      J'aime

  2. chéradénine

    Je n’ai pas l’impression d’avoir entendu des blogueurs parler du « Bobverse », dont le 1er tome parait chez Bragelonne ce mois-ci. J’entends dire que c’est plus geek que sense of wonder, avec un narrateur plutôt malin…

    Aimé par 1 personne

    1. chéradénine

      Le titre en VO du 1er volume est « We Are Legion (We Are Bob) »: j’ai remarqué la trilogie sur amazon en cherchant avec son paquets de reviews positives. Par contre, je n’avais absolument pas entendu parler de l’achat de la licence.

      Aimé par 1 personne

  3. Il y a un autre UHL, celui de Lucius Shepard fin août mais je n’ai aucune idée de ce qu’il raconte… lol

    Tout comme toi je suis tenté par le Newitz mais à 14,99, le prix est un peu élevé pour se lancer.

    J’avais noté également le Bobverse mais j’attends les premiers retours.

    Et un nouveau Alastair Reynolds en one shot cane se refuse pas.

    Et dans 3 mois tu nous fait un beau papier avec un spécial Albin Michel Imaginaire. 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Il y a un autre UHL, celui de Lucius Shepard fin août mais je n’ai aucune idée de ce qu’il raconte… lol

    Tout comme toi je suis tenté par le Newitz mais à 14,99, le prix est un peu élevé pour se lancer.

    J’avais noté également le Bobverse mais j’attends les premiers retours.

    Et un nouveau Alastair Reynolds en one shot cane se refuse pas.

    Et dans 3 mois tu nous fais un beau papier avec un spécial Albin Michel Imaginaire.

    Aimé par 1 personne

    1. je sais maintenant pourquoi je n’ai pas pris en compte le Shepard. Il n’y a aucune information à son sujet. Et dans la conception de mon article, je tiens à dire pourquoi je le choisis.
      Le Reynolds ne doit pas se louper, c’est sûr; et oui pour les Albin Michel Imaginaire, il y aura une spéciale car c’est une bonne nouvelle!

      J'aime

  5. Je vois que tu n’as aucunement l’intention de nous aider au délestage estival, mais plutôt de mettre à l’épreuve la capacité de nos cabas / valises, ou sacs de plage de l’été.
    Mais comme toujours, tu es entièrement pardonnée par la noblesse de la cause 😀

    Aimé par 1 personne

    1. nope! ce n’est pas mon intention!
      je vais vois comment vous optimisez la place estivale, et si le tétris livresque est bien assimilé….
      Merci, et j’espère te faire piocher de bons livres et donc de bons moments! 🙂

      J'aime

    1. Intriguée pour l’instant par le Kay. La plume y est reconnaissable, le soin dans la mise en place de l’ambiance, des personnages bien conçu…
      Après je n’ai pas eu beaucoup le temps de lire ce week-end avec les animations des différentes associations…

      Aimé par 1 personne

      1. Cool !

        J’ai l’impression qu’ils ont du mal à communiquer aussi vite qu’ils le voudraient. Manque de moyens, manque de personnel, j’imagine. C’est bien dommage, car de notre point de vue de lecteurs, une vision d’ensemble serait bienvenue. 🙂

        Aimé par 1 personne

  6. Détailler et suivre le programme des parutions des maisons d’éditions françaises est une vraie aventure… Je suis bien d’accord, il n’y a pas besoin d’arguments pour découvrir un roman de Guy Gavriel Kay 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s