Acharné – Jack Campbell

Un tome mené tambour battant!

La Flotte perdue tome 5

L’Atalante

La Flotte dirigée par Jack Geary n’est plus qu’à quelques encablures galactiques de ses mondes depuis si longtemps laissés en arrière. Rapellez-vous. Lors d’une attaque au cœur des Mondes Syndiqués, leurs ennemis séculaires, les têtes pensantes de l’Alliance promettaient une victoire éclatante. Chemin faisant, ils récupéraient la capsule à la dérive (depuis une centaine d’année) de Black Jack Geary, leur héros de guerre. Or, de triomphe il n’y en eu point, il s’agissait d’un piège parfaitement organisé pour détruire l’immense Flotte.

Dans les tomes précédents…. (sans spoilers)

Après avoir décapitée cette dernière, Les Mondes syndiqués exigeaient la rédition immédiate de l’ensemble des bâtiments, acte entérinant la victoire totale de ces derniers sur une Alliance promise à l’anéantissement définitif.

Jack Geary, le héros qui refusa une défaite inéluctable en sacrifiant son bâtiment lors de la bataille inaugurale, n’envisage même pas cette solution et prépare un vaste repli par voies très détournées vers l’Alliance, la flotte adverse sur les talons…

Après de multiples épreuves, il semble donc bien parti pour réaliser cet exploit que Xénophon avait réalisé avant lui.  Il est impératif qu’il rentre au bercail car une menace plus importante encore sonne aux portes de l’humanité. Black Jack Geary n’est pas au bout de ses surprises, et certainement pas insensible au miroir aux alouettes.

Du peps, et du fond!

Voici un tome qui a du peps et qui tient toutes ses promesses!

Le tome 3 était décevant, le 4 relevait le niveau avec justement cette révélation finale de la menace extra-terrestre. J’avais toutefois des craintes quant à la qualité et l’intérêt d’une retraite épique contée sur 6 tomes. Jack Campbell les efface avec cet opus bien maîtrisé, efficace et haletant.

Le lecteur entrevoit, enfin, un dénouement positif à cette malheureuse aventure. Il y a eu tant de pertes et de déceptions que le retour n’aura pas le retentissement intérieur attendu. Cette retraite épique écrira une nouvelle et glorieuse page d’Histoire, dans les annales militaires tout au moins, au même titre que celle des 10 000 grecs menés par Xénophon relatée dans l’Anabase. Mais, les hommes et femmes de l’Alliance sont las, malgré une résilience formidable.

Cette déroute militaire, sauvée du désastre total par la détermination, le charisme et la poigne d’un seul homme a provoqué un séisme politique de grande ampleur, et l’inimité ne cède le pas que devant la crise de confiance de la population. Black Jack Geary n’est-il  pas un homme taillé sur mesure pour diriger le destin des mondes de l’Alliance ? Pour rebâtir un système sur les cendres du précédent, gangréné par la démagogie ?

Avec ce cinquième volume, l’auteur boucle partiellement sa boucle sur la thématique de l’homme providentiel. Si dans le premier tome, la tentation ne pouvait aboutir, semble-t-il, que par la force d’un coup d’état, ici, les sirènes sont autrement plus séduisantes, car l’aspiration émane de tout un peuple. Jack Geary succombera-t-il ? sera-t-il corrompu par le pouvoir ? Il s’agit de tout l’enjeu de ce tome et sans doute du suivant.

Se center sur ce seul aspect ne donne pas un idée complète d’un roman dopé aux vitamines. Notre héros ne compte pas uniquement des partisans, et les traîtres se dissimulent encore parmi les différents bâtiments de l’Alliance. La Flotte Perdue étant sur le point de réussir le pari insensé d’un seul homme, les Mondes Syndiqués mettent les bouchées doubles pour l’empêcher de rejoindre son territoire avec la clé de l’Hypernet, artefact permettant d’accéder rapidement aux divers coins de la galaxie.

Nous découvrons donc des ennemis très entreprenants, bien aidés par les coordonnées fournies adroitement pas leurs hommes à bord. Des batailles spatiales émaillant le récit et donnant un rythme très agréable. Nous avons droit à différentes manœuvres qui font penser au poker menteur, et une chasse aux inopportuns qui tient ses promesses.

Une belle réussite pour ce roman de SF militaire pleine peps et non dénué de réflexion. L’action est au rendez-vous et les batailles spatiales vous en mettront plein les yeux!

 

Ce livre est pour vous si :
  • vous aimez la SF militaire
  • vous souhaitez un peu de réflexion dans un roman bourré d’action
  • vous adorez les batailles spatiales
je vous le déconseille si
  • vous avez un pseudo canin ou lémurien
  • vous avez peu d’affinités avec le genre
  • vous cherchez un roman avec uns exploration soignée des personnages
Autres tomes
  1. Indomptable
  2. Téméraire
  3. Courageux
  4. Vaillant

 

Autres critiques :

Lianne

Challenges :

SSW VIII

ssw-8

S4F3

337 pages

S4F3 saison 4

 

7 réflexions sur “Acharné – Jack Campbell

  1. Moi, j’aime bien cette série…En revanche, la préquelle, Avant garde, est un peu poussive…
    Je suis en train de lire Vengeresse d’Alastair Reynolds (pas mal du tout), je me suis remis à l’anglais avec Valiant Dust (très bien aussi…)…

    Un bel été en espérant qu’il ne fait pas trop chaud chez toi…

    Aimé par 1 personne

    • J’aime également cette série, je n’ai pas encore tester la préquelle et je ne sais pas encore si je m’y lancerais. Je verai…

      Heureuse pour Vengeresse, que je viens d’acheter.

      Comme d’hab chez nous…. 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s