Et si on complétait la bibliothèque idéale?….

Première partie : SF et Fantasy

C’est parti pour du remue-méninge tout aussi ardu qu’utile….

Just a World propose de compléter la bibliothèque idéale. Une initiative plus que ludique, et je me suis laissée prendre au jeu.

La question est simple :

Quels sont vos chefs d’oeuvre de la science-fiction, de la fantasy, de l’horreur et du fantastique/transfictions ?

L’article est largement remanié, car en fonction des sources quelques dates de publication n’étaient initialement exactes. J’ai également pris en compte la possibilité de proposer deux titres. Pour terminer, ma mémoire n’était pas forcément fidèle et j’ai donc creuser davantage dans ma bibliothèque pour affiner la chose…

Autres modification, les données remontent toutes jusqu’en 2000 et les raisons de ce choix sont indiquées.

View this post on Instagram

J’y travaille

A post shared by Albédo (@lutin82) on

Alors ce n’est pas aussi simple, vous le remarquerez si vous vous prêtez à l’exercice, car il y a des conditions. Ces quelques contraintes ne sont pas les seules et uniques raisons de la difficulté de l’exercice. En effet, il ya des années qui sont pléthoriques et d’autres franchement faméliques et j’ose affirmer que cette position concerne aussi bien les lectures personnelles que la qualité de la production.

Conditions
– Pour participer à ce sondage dont les résultats seront publiés dans un article sur Just A Word, vous devez avoir un minimum de connaissances de ces genres et lire au moins 10 livres/an dans ces genres.
– Le sondage n’inclut que des œuvres littéraires romanesques/recueils de nouvelles (aucun BD/Mangas ou Comics)
– Vous devrez citer des livres que vous considérez comme des chef d’œuvres par année de publication (attention, pour les livres traduits, la date de parution originale fait foi)
– Ces livres devront avoir été publiés entre 2002 et 2018 pour la SF, entre 1997 et 2018 pour le fantastique/transfictions, 2000 et 2018 pour l’horreur et la fantasy.


Je vais me contenter d’un seul titre par année, et j’y ai inclus les romans courts (novella). Ma sélection ne colle pas forcément avec les prix prestigieux de notre genre favori, et même s’ils portent le titre ronflant de « chef d’œuvre », je ne pense pas que l’ensemble mérite cette distinction prestigieuse. Alors, ai-je décidé de manifester par ceux que je considère comme de réels chefs d’œuvre.

Chefs d’œuvre de la SF

 

[2000] : Les orphelins de l’Hélice – Dan Simmons

Un incontournable qui s’associe parfaitement à Hypérion.

[2001] : Rifteurs de Peter Watts

J’ai adoré ce contact étrange avec les profondeurs océaniques de l’auteur canadien. C’est oppressant à souhait, et joue sur les abysses au sens propre comme au figuré.

[2002] : Carbone modifié de Richard Morgan

Le récit s’avère tortueux sans être totalement glauque, ce qui fut un soulagement pour moi. Question ambiance et ton, je rapprocherais Carbone modifié de Blade Runner, pour vous donnez une petite idée au cas où vous connaitriez…

[2003] : L’Oeil du tempsde Baxter et Clarke

Au final, il s’agit d’un très bon roman de SF, pas tout à fait la claque que j’attendais avec deux pointures de la SF aux manettes. Il prend de l’ampleur avec la lecture ou le visionnage de son illustre prédécesseur auquel il est connecté

[2004] : Le Fleuve des Dieux de Ian McDonald

Un roman riche sur l’Inde qui nous fait voyager à plusieurs niveaux et qui nous dépayse totalement. Et quelle richesses de saveurs et de couleurs.

[2005] : Spin de Robert Charles Wilson  – Chef d’œuvre! YES!

En un mot : excellent!

[2006] :Vision Aveugle de Peter Watts – Chef d’œuvre! YES!

Si vous êtes à la recherche d’un roman sur le premier contact d’envergure et qui décalamine vos neurone, c’est celui-ci.

[2007] :  La Flotte Perdue de Jack Campbell

Le choix s’opére en fonction des lectures associées aux années de publication. Je ne vais pas opter pour un grand titre non lu, pour briller en société. Toujours est-il que je me suis bien éclatée avec cette SF militaire.

[2008] : Anatèm de Neal Stephenson – Chef d’œuvre! YES!

Celui-ci déménage également. Je ne l’ai pas encore achevée, mais me voilà conquise!

[2009] : Suprématie de Laurent McAllister

L’auteur joue avec brio sur les boucles temporelles avec ce roman riche, tortueux et emballant. J’espère avoir le temps de le relire pour vous en proposer une belle chronique.

[2010] : L’Ile de Peter Watts

Outre, la densité thématique, c’est la créativité, l’ambiance et la construction du récit qui en font toute la saveur. La chute, tel un pied de nez, est inattendue et nous met un bon coup de pied au derrière – ou une calotte derrière la tête, au choix.

Retour sur Titan de Stephen Baxter

Retour sur Titan de Stephen Baxter propose une exploration du satellite de Jupiter qui se double d’une découverte toute aussi captivante. Les enjeux initialement mis en place sont largement dépassés par l’esthétique de la lune et l’intérêt suscité par l’auteur.

La maison des Derviches de Ian McDonald

[2011] : L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu

Élégant, sensible et d’une incroyable justesse, L’homme qui mit fin à l’Histoire possède tout ce que je recherche en SF : une thématique  forte, un récit captivant,  de l’émotion et le fameux « sense of wonder« . Ken Liu réussit le tour de force d’aborder un sujet finalement d’actualité et dérangeant, sans tomber dans la description froide et clinique, ni dans le voyeurisme morbide.

[2012] :Lady Astronaut of Mars de Mary Robinette Kowal

Belle réussite, ce portrait très touchant a le mérite d’aborder une thématique délicate, sans amertume ou désespoir. L’uchronie présentée ajoute une touche fort intéressante et le tout possède un goût de « reviens-y » assez intense.

[2013] : La terre bleue de nos souvenirs de Alastair Reynolds

D’un côté, les nombreuses thématiques m’ont emballée de par leur ambition et surtout par la cohérence de leur agencement. D’un autre côté, le rythme, les personnages « mous du genou », et la trame insipide du premier tiers du livre ne plaident pas en faveur de La Terre bleue de nos souvenirs. Heureusement que la « pseudo grand-mère » apporte le peps et la saveur  dont sont dépourvus les vivants!

[2014] : Les Enfermés de John Scalzi

Ce roman décrit un futur pour l’humanité non seulement plausible et effrayant, mais également probable…Pour moi, c’est une véritable réussite à la fois sur les plans de l’évasion et de la spéculation propre à la SF, à la condition de lire les 2 aspects de ce livre.

[2015] : Dans la toile du temps d’Adrian Tchaïkovsky

Magnifique roman de SF nous embarquant dans un périple à travers le temps, franchissant la barrière des espèces. Le lecteur ne peut tomber que sous le charme de ces araignées en quête de conscience. Adrian Tchaïkovsky nous tisse un univers captivant et si passionnant que l’on aime s’y laisser prendre. Bravo.

[2016] : Le Gambit du renard de Yoon Ha Lee

Le worlbuilding étrange et captivant se révèle une petite pépite en soi, un univers dans lequel la sensation « alien » permet de ressentir tout un panel d’émotion de la déroute à la jubilation. Un monde construit pour mettre en évidence sa thématique principale : l’humanité. Le duo de généraux fonctionne à merveille et ajoute au plaisir de la découverte.

[2017] : The collapsing Empire de John Scalzi

Dans ce roman féministe, les dames se taillent la part du lion, mais l’auteur n’oublie pas pour autant ses personnages masculins. Le message passe avec fermeté dans la douceur du velours. J’adore.

Un Scalzi de très bon cru, qui allie le fun et le fond, pour une danse endiablée au milieu des étoiles, alors ne boudez pas votre plaisir.

Chefs d’œuvre de la fantasy

[2000] : A Storm of swords de GGR Martin

Besoin de présenter le Trône de fer ?

[2001] : Les Ombres de Wieldstadt de Pierre Pevel

Une fantasy made in France qui mélange frisson et aventure.

[2002] : La voie du sabrede Thomas Day

Roman jouissif par bien des aspects, La Voie du Sabre de Thomas Day offre une lecture pleine de vitamines et d’hémoglobine. Il met en scène un rônin qui tente d’enseigner un principe de vie à un jeune adolescent. Ouvrez-vos oreilles.

[2003] : Le prophéte blanc de Robin Hobb

L’assassin Royal est un cycle magistral que j’ai adoré. Encore un qu’il me tarde de relire.

[2004] : Le paladin des âmes de Lois McMaster Bujold

J’adore Bujold et tout ce qu’elle écrit se transforme en or….c’est prenant, vivant et intelligent. What else ?…

[2005] : A feast For Crows de GGR MArtin

Idem, le Trône de Fer

[2006] : La Religion de Tim Willocks

Un truc monumental. Il sort dans une belle édition et je compte le relire avant la fin de l’année…

Les mensonges de Locke Lamora de Scott Lynch

Le style est très visuel et efficace. Je l’ai trouvé bien adapté au rythme et à l’histoire contée qui est assez classique dans un roman d’aventure.

[2007] : Le Nom du Vent de patrick Rothfuss

un style fluide, imagé et prenant. Patrick Rothfuss fait preuve de beaucoup de pédagogie à la fois dans l’exposition des divers principes magiques, des personnages, des relations et son récit. Le lecteur n’éprouve absolument aucune difficulté à faire l’histoire sienne.

[2008] : Lavinia de Ursula Le Guin

La fibre anthropologue de Le Guin est nettement perceptible dans le traitement de cette société antique. Non seulement, elle maîtrise la place de la femme, la religion, les liens et traités entre tribus/villes, mais, elle  insuffle une véracité remarquable et très visuelle. Cet aspect « sciences sociales », la nature même de cette fantasy autre, le rythme pas des plus soutenus, pourraient toutefois rebuter des amateurs de magies chatoyantes qui recherchent un roman à base historique ET plein d’action.

[2009] : Gagner la Guerre de Jaworski

Une plume vraiment envoûtante, un rythme enchanté, une histoire tortueuse…

[2010] : Les chevaux célestes de Guy Gavriel Kay

Cette somptueuse épopée asiatique possède de nombreux atouts pour séduire un public exigeant sur la qualité d’écriture, soucieux de la cohérence de l’intrigue et avide de découvrir une fantasy dépaysante. Les touches surnaturelles sont distillées avec brio, le récit est accessible mêmes aux lecteurs réfractaires à la fantasy.

[2011] : Un pont sur la brume de Kij Johntson

Kij Johnson parvient à envoûter le lecteur malgré lui. L’auteur possède une magie qui lui permet non seulement de charmer notre esprit mais aussi de nous toucher au plus profond de notre âme.

[2012] : L‘âme de l’Empereur de Brandon Sanderson

Ninja, glyphe, trahison, permutation, tout est réuni dans ce récit savoureux.

[2013] : The Powder Mage trilogy de Brian McClellan

rian McClellan maîtrise parfaitement la construction de son récit et le délivre avec un timing habile. Les révélations, les tours et les contours des trames sont amenés de manière réfléchie afin de faciliter l’immersion et l’acquisition des informations, des nouveaux protagonistes, des liens  et des contentieux ou allégeances. La familiarité avec les puissances européennes des XVIII°/ début XIX° et les grandes dates historiques facilitent d’ailleurs la compréhension des enjeux et du récit.

Le Fleuve Céleste de Guy Gavriel Kay

Le Fleuve Céleste s’inscrit parfaitement dans la continuité du tome précédent sur la Chine éternelle. L’auteur nous plonge au cœur de cet immense pays avec douceur, pour nous faire palpiter à l’unisson de personnages captivants. Un incontournable de la fantasy historique, un démenti éblouissant sur l’inanité du genre.

[2014] :Guns at the dawn d’Adrian Tchaïkovsky

Guns at the dawn est un roman de fantasy moderne, alliant fond et charme au travers d’une histoire magnifique et prenante. L’héroïne, plongée dans les vicissitudes de la guerre n’en ressort pas indemne, et nous permet une immersion prenante.

[2015] : La Cinquième Saison de NK Jemisin

La Cinquiéme saison est un roman captivant, proposant un univers torturé et une lutte pour exister savoureuse. L’auteur nous offre un récit alliant divertissement, frissons, et fond. Un prix Hugo mérité. L’envie de lire la suite est impérieuse…
[2016] : La Porte de Cristal de NK Jemisin

J’ai beaucoup apprécié cette lecture, haletante, addictive. Le tome introductif m’avait franchement séduite avec cette science-fantasy qui proposait enfin autre chose dans le domaine de la dystopie et de l’apocalyptique. La Porte de Cristal me frappe sans doute moins, la découverte première passée, mais offre un excellent moment dans le Fixe, notamment avec ce jeu double, les effleurements entre mère et fille.

[2017] : rien lu d’emballant

Pour 2018, il est bien trop tôt pour que je me prononce… Et les titres sélectionnés sont provisoires par essence, une lecture pouvant entrainer recul, permutation, ect….

Au prochain épisode le fantastique et l’horrifique…… Ce sera pour halloween! ET cela risque de ne pas être totalement finit…. Une idée me trotte dans la tête.

39 réflexions sur “Et si on complétait la bibliothèque idéale?….

  1. Belle liste, j’en ai lu pas mal et j’en ai aimé pas mal aussi dans le lot ^^ 🙂

    Par contre je ne me sens pas la légitimité pour faire ma liste. En dehors des 5 dernière années qui ont été prolifiques je n’ai pas lu plus de 5/10 romans (max) de chaque autre année la plupart du temps.

    Et donc même si je les ai bien aimés (mes vrai coups de cœurs sont très peu nombreux, un par an max, les bonnes années) je ne peux pas vraiment déjà les appeler « chef d’œuvres », ça ne représente pas vraiment le niveau nécessaire pour atteindre ce titre.
    En plus 5/10 livres ce n’est absolument pas représentatif d’une année donc j’ai l’impression qu’il me manque un savoir nécessaire pour donner une réponse qui soit cohérente et qui représente l’année en question.

    Du coup comme je n’ai pas envie de juste faire une liste des livres sortis l’année en question qui m’ont plu ou une liste réduite à 5 titres en tout et pour tout sur les différents genres/années ou un liste comportant plus de titres non traduits que de titres connus chez nous, je ne participe pas.

    Aimé par 1 personne

    • je comprends ta réticence. ET j’espère que cette liste évoluera, en agrémentant mes futures années de plein de lectures pour faire un choix pertinent. La plupart ne sont pas effectivement des chefs d’oeuvre, mais j’espère bien proposer « ma » bibliothèque idéale un de ces jours. 5en plusieurs articles car il y a du tafffffffff.

      En revanche, j’aurais bien aimé voir ta bibliothéque idéale, surtout en raison de la présence de titres non traduits qui peuvent être vraiment chouettes.

      J'aime

  2. Assez d’accord avec toi pour la Fantasy et à 80% sur la SF ! en revanche, Ilium de Dan Simmons ne passe pas, (et pourtant c’est un auteur que j’adore), et « Anatèm » non plus ; j’ai essayé en italien, en anglais et en français et ça me semble toujours aussi prétentieux; une fois qu’on a remplacé les noms compliqués (ce qu’ont fait très souvent les Italiens…) par les noms « normaux », on a une histoire somme toute assez banale. Je trouve qu’on crie un peu vite au chef d’oeuvre, ça en devient suspect…

    Aimé par 1 personne

    • La liste est faite avec ce qui est paru dans ces années là ET que j’ai lu. Cela restreint relativement les possibilités.
      Même pour 2013, finalement ce n’est pas le top du top en SF que je propose, mais voilà, c’est le meilleur que j’ai lu en SF..

      Pour Anatèm, je trouve que justement une grande partie de sa saveur vient de ce jeu ludique avec les mots, et aussi de « l’ironie » philosophique des mynstères.

      J'aime

  3. Un chef d’oeuvre SF par année je ne sais pas, mais pour un chef d’oeuvre entre 2002 et 2017, c’est Spin sans contestation. Du moins pour ma part.
    (et dans 7 jours, je publie le bilan du challenge RCW, si je mens, je vais en enfer ! )

    Comme toi, ma notion de chef d’oeuvre est à prendre avec des pincettes. C’est assez personnel au final. Alors en chosir un par an…
    Mais je suis à l’écoute de tes prochaines sélections, cela permet parfois de découvrir des idées de lecture.

    Aimé par 1 personne

    • Spin à mon humble avis peut être vraiment classé en chef d’oeuvre. Les autres cela se discute, sauf avec Vision Aveugle qui m’a profondément marquée.

      Il faut que j’affine, j’y travaille. Car je ne suis pas très satisfaite de ce que je présente. Je n’aime pas les listes pour faire des listes. Il manque un peu de matière « vivante » là.

      J'aime

  4. Tiens il me semblait que L’éducation de Stony Mayhall était du Fantastique, me serais-je trompé ? Quoi qu’il en soit, je n’en connais pratiquement aucun en SF mais en Fantasy ça me parle, je croyais que tu mettrais un petit Tigane ou quoi mais y a les Chevaux Célestes ^^ Perso je n’ai pas encore assez d’ouvrages lus qui entreraient dans les conditions de ce sondage :-/ Pour une prochaine fois ^^

    Aimé par 1 personne

  5. Je me demande ce que serait une liste de best of the year en recueil de nouvelles de ta part, car tu en lis pas mal aussi je crois.
    A coup sûr j’y mettrais Au-delà du gouffre de Peter Watts (dont je note que tu considères Vision Aveugle comme une tuerie et je ne l’ai pas lu)

    Aimé par 1 personne

  6. Très intéressant cette sélection ! J’en ai lu 1 de ta liste sf et 5 en fantasy, et certains autres sont dans ma wish.
    Mais c’est moi qui suis miro, je ne vois pas où tu situes Erikson ? je ne vois que la couv’

    Aimé par 1 personne

    • Ah! non, c’est que quand j’ai fais la première sélection, il y avait des dates différentes en fonction des sources, alors j’ai été cherché chez l’éditeur pouyr corriger. J’avais noter le Erikson en 2000 et c’est en 1999. Mais de toutes façons, je crois que je vais confirmer dès ce mois-ci pour le tome 2 (le 16 novembre).
      Bref, tu n’es pas miro! mais mirobolante, oui! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s