Liseuse, épisode 4 – pour la lecture occasionnelle

Quelle liseuse choisir ?

Je profite des conditions hivernales actuelles dans le Sud-Ouest (14°c + gros vent), pour continuer ma petite série d’articles sur les liseuses.

L’objet de ces billets n’est pas de faire la pub de la lecture numérique, ou encore d’opposer les deux formats. Les deux support s’avèrent aussi plaisant l’un que l’autre en fonction de ce que nous attendons. D’ailleurs, les critères de choix de la liseuse sont le cœur du sujet d’aujourd’hui.

Il y a désormais de nombreuses propositions de supports numériques et il peut être délicat de s’y retrouver. L’offre liseuse est assez pléthorique et l’hésitation vous guette si vous n’avez pas affiner vos critères ou encore si vous n’êtes pas conscient de quelques différences.

Certaines liseuses indiquées dans le présent article ont fait l’objet d’un petit topo, pour les autres, la présentation est en cours d’écriture.

Votre choix sera conditionné à la fois par vos attentes et par le lecteur que vous êtes.

  • Vous ne lisez qu’un ou deux livres par mois, inutile d’opter pour une Roll-Royce. Les liseuses en deçà des 100€ sont déjà bien équipé et d’une bonne qualité pour vous satisfaire.

Je vous propose deux liseuses à petit prix et format livre de poche.

La Kindle à 79,99€. Les retours que j’en ai sont plutôt positifs, mis à part le format propriétaire du livre à acheter exclusivement chez amazon. La taille est assurément pratique avec ses 6 », mais la résolution reste limitée.  Et on ne peut lire qu’en jouréne, ou il faut une lumière la nuit.

Les  + :

  • le Prix
  • Une connexion Wi-Fi
  • Poids de 174g
  • Une mémoire interne de 4Go

Les – :

  • la résolution
  • Pas de format BD
  • format propriétaire
  • le strict minimum

La cybook muse ligth à 99,90€. Elle est un poil plus onéreuse que la kindle, mais est plus flexible quant aux livres acceptés (sans manipulation de modification). Je l’ai testé et j’en ai été plutôt satisfaite. Bon contraste, bonne précision, et une panoplie de formats lus très correct. J’en ai déjà parlé dans un article précédent, mais cette liseuse est un excellent choix dans sa catégorie. Un bémol sur la résolution qui reste perfectible – surtout pour les images…

Les  + :

  • Une mémoire interne de 8 Go.
  • Lumière
  • Une connexion Wi-Fi
  • quelques outils
  • pas de format propriétaire
  • Poids de 155g
  • images lisibles

Les – :

  • Pas de format BD
  • la résolution de 174 ddp

Pour le prochain billet, nous verrons les liseuses pour les lecteurs amateurs de transport !

25 réflexions sur “Liseuse, épisode 4 – pour la lecture occasionnelle

  1. Tu n’es pas obligée d’acheter un bouquin uniquement sur Amazon pour pouvoir le lire sur Kindle. D’une part, certains vendeurs proposent leurs fichiers dans différents formats, selon ce qui te convient le mieux (c’est le cas du Belial’, par exemple), après quoi tu n’as qu’à faire un glisser-déposer dans la mémoire de la liseuse comme tu le fais avec un disque dur externe. D’autre part, il m’est arrivé de transférer sur ma liseuse des fichiers de manuscrits sur lesquels tel éditeur voulait mon avis. Quel que soit le format d’origine, tu peux le convertir via Calibre puis transférer le fichier avec le bon format sur ta liseuse comme précédemment. C’est ultra-simple (c’est complètement intuitif sur Calibre, ça prend 3 clics et 10 secondes). Donc l’argument « ah oui mais si j’achète sur Kindle, je suis obligé de passer par Amazon » ne tient pas. Tu peux acheter où tu veux.

    Aimé par 2 personnes

    • Oui, pour toi comme pour l’Ours, cela doit être une évidence. Je n’arrive même pas à enlever les DRM avec adobe sans me prendre la tête…. pour lire les romans achetés légalement en numérique.

      Quand on pianote bien avec l’informatique cela est simple et je confirme que la manip est intuitive avec Calibre. Mais ce n’est pas une généralité. Je pense notamment à ma belle-mère que nous avons convertie à la liseuse, à ma belle-soeur,….
      Donc, cela reste non pas un argument contre car je ne suis pas opposée à amazon (je me fournis très régulièrement chez eux), mais un élément à signaler, comme le poids, la résolution,….

      Aimé par 1 personne

  2. Je rejoins apophis, la confusion est courante. Ce n’est pas la liseuse qui a un format propriétaire mais les ebooks achetés sur amazon.
    La kindle lit le mobi, format ouvert et proposé par la plupart des stores sans DRM.

    J’achète la plupart de mes romans ailleurs que sur amazon. Sauf ceux en VO mais avec les anglophones c’est soit ça soit les DRM adobe qui sont pourris aussi.

    Aimé par 2 personnes

    • Oui, je connais la nuance sur les bouquins qui restent la propriété de la plate-forme (et non le lecteur qui ne fait que le louer à long terme quelque part).

      Toutes les manip sont évidentes pour ceux qui vivent avec l’informatique. Pas pour tout le monde, donc je préfère préciser cet élément qui doit être connu, tout comme le poids, la résolution, les outils,… c’est à prendre en compte dans le choix, donc pas si futile que cela.

      J'aime

      • Je ne vois pas ce que ça change. Une kindle n’a pas un fomat propriétaire, c’est un fait.

        Un utilisateur novice en informatique n’utilisera que le store intégré a sa liseuse, que ce soit kobo ou kindle, et il sera de toutes façons incapable de transférer sa biblio sur une liseuse d’un autre constructeur sans passer par calibre ou adobe digital bidule. Il se connectera a son store ur sa nouvelle liseuse et retelechargera sa bibliothèque avec tous ses DRM, mais il s’en fout il sait même pas ce que c’est un DRM.
        Dans ce cas la tu peux dire ça de tous les environnements. A part les liseuse qui n’ont pas de store propre et qu’il faut de toutes façons utiliser comme une clé USB. Ce qui est aussi possible avec la kindle.

        Bref, tout ça pour dire, qu’est ce qui est faisable sur non-kindle pour ma maman qui y comprends rien et qu’elle ne pourrait pas faire sur kindle ?

        C’est une vraie question, j’ai acheté une vieille kobo a ma mère y’a longtemps et je vois pas comment transférer sa biblio sur une autre marque sans que ce soit moi qui bidouille adobe truc.

        Aimé par 1 personne

        • Conclusion, que ce soit Amazon, Kobo, Fnac, ou certains éditeurs, ils nous font chier avec leur saloperies de protection qui fait qu’il est beaucoup plus simple de télécharger un livre piraté que d’acheter légalement.
          Un produit qui en premier lieu n’est qu’une grosse clé USB avec écran, il faut désormais des compétences en informatique pour l’utiliser, alors que c’est un produit magnifique pour un public pas forcément adeptes des nouvelles technologies : personnes âgées, personnes handicapées.
          Bref, on fait tout pour que les lecteurs continuent à lire en papier. Ce qu’ils oublient, c’est que l’on ne va pas contre le progrès, on l’accompagne.

          Aimé par 3 personnes

          • Je suis tout à fait d’accord, je suis contre les DRM mais les constructeurs aiment bien faire jouer la balance « ergonomie versus contrôle ».
            Mais finalement, utiliser Calibre est pas plus compliqué que Itunes ou tout autre logiciel de gestion de contenu numérique, même si je comprends que les « vraiment nuls en informatiques » vont toujours trouver plus intuitif d’acheter directement sur la liseuse (ce dont les constructeurs profitent).

            Non, ce qui me fait réagir c’est qu’on lit partout que la kindle oblige à utiliser un format propriétaire, et cette idée reçue circule et fait son chemin alors que c’est tout simplement faux. Faut juste arrêter de propager des informations fausses (même si vous avez le droit de pas prendre de kindle juste parce que vous aimez pas amazon)

            Aimé par 1 personne

    • Je suis assez d’accord même si je suis en général contre la Kindle, c’est réellement le shop en lui même et non la liseuse qui bride.
      MAIS, les plus gros concurrents font pareils, par exemple KOBO et son format Kepub qui est pourtant proposé en alternative chez beaucoup de monde, ou l’ajout systématique de DRM sur des fichiers qui normalement sont libres…

      Pour moi le vrai « combat » se situe là, mais comme il a déjà été dit seuls ceux un minimum à l’aise sur un PC verront la différence.

      Aimé par 1 personne

  3. Je lis tes articles sur le sujet avec attention, en gardant les infos de côté pour le jour où je ressentirai l’envie d’acheter une liseuse (je sais que ça viendra, même si pour l’instant je m’en passe encore bien^^). L’absence de rétro-éclairage est cependant rédhibitoire pour moi : l’intérêt de la liseuse est pour moi en grande partie de pouvoir lire de nuit sans avoir à batailler pour trouver une source lumineuse. Mais du coup, je ne comprends pas vraiment ce qu’est l’ « éclairage frontal » de la Kindle ?

    Aimé par 1 personne

    • les dernières kindle s’équipent de l’éclairage frontal qui justement permet de lire la nuit.
      Sur la petite kindle, il y a 4 diodes, ce qui reste très juste pour le confort. En dépannage c’est bon, mais cela ne vaut pas le rétro-éclairage que font leur gamme plus haut de gamme et la concurrence.

      Si tu lis beaucoup le soir tombé ou la nuit, je te recommande vivement, une liseuse avec la basculement vers la lumière orangée – un superbe confort de lecture – je sais que les kobo l’ont. Il faut que je regarde pour les autres car je ne voudrais pas dire de bêtises.

      En bref, cette petite kindle, vu l’utilisation que tu veux en faire, ne constitue pas le meilleur choix. Tu es une lectrice assidue! 😉

      J'aime

      • Merci pour toutes ces précisions ! J’ai pris le réflexe de la lumière orangée pour mon PC le soir et c’est vrai que j’aurais du mal à m’en passer sur liseuse. Il faudra donc que ça attende pour moi car je ne suis pas encore prête à un tel investissement^^ Mais je continuerai à suivre tes articles pour me décider l’heure venue, ils sont super didactiques 😀

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s