Octobre Imaginaire : Lectures à Profusion!

Encore une déclinaison de folies!

Depuis l’année dernière, les éditeurs de l’Imaginaire (littérature SFFF) ont décidé de faire du mois d’octobre, un mois dédié à l’imaginaire. Une brillante idée pour mettre en lumière notre genre si souvent décrié et surtout sous-côté, alors que les pépites proposées par les différentes maisons prouvent la qualité indéniable de ce genre aussi bien vecteur d’idées (novatrice, philosophiques,…) que de divertissements. Certes, il faut un zeste de passion, un petit de grain de folie, une bonne dose de curiosité ainsi qu’une âme propre à s’émerveiller pour apprécier à sa juste valeur la SFFF.

Octobre est le mois idoine pour fêter l’imaginaire, avec Hallowwen qui se profile en fin de mois, et un des grands salons consacrés au genre : Les Utopiales à Nantes.

Les années passées (enfin, les 3 dernières années… 😉 ), le blog proposait un article sur la rentrée littéraire avec des titres propres à faire imploser vos neurones de bonheur, ronronner votre matière grise de plaisir ou encore à vous embarquer dans des voyages enivrants.

Octobre, mois de l’imaginaire modifie mes plans initiaux, aussi m’apparaît-il plus judicieux de coller à l’actualité SFFF et ainsi décaler un article sur le sujet à cette date plus propice.

Il s’agit donc de préparer vos emplettes pour les Utopiales et/ou de faire pleurer votre banquier!

Voici donc ma sélection pour fêter le mois de l’imaginaire!

Albin Michel Imaginaire souffle sa première bougie. Aussi, quelle meilleure façon que de souhaiter un bon anniversaire que de mettre en avant quelques romans qui titillent la curiosité et font pétiller de malice les papilles ?

Albédo consacrera donc trois (à quatre articles) à cette jeune collection qui m’a déjà fait vibrer avec Anatém tome 1 & 2 ainsi que Terminus. Je vous convie a lire mes chroniques pour vous convaincre de mon attachement à ces deux titres.

Au programme courant octobre, au moins 3 titres seront à l’affiche.

Une cosmologie de monstres de Shaun Hamill

shaun-hamill-sansbande« Dans Une Cosmologie de monstres, Shaun Hamill allie brillamment les univers angoissants de H.P. Lovecraft avec l’histoire contemporaine d’une famille menacée de destruction par des forces surnaturelles. Il réussit son coup, parce que ces braves gens pourraient être nos voisins. L’horreur ne fonctionne que lorsque nous nous attachons aux personnes concernées  ; nous nous attachons aux Turner, et leurs cauchemars deviennent les nôtres. La prose de Hamill est sobre, tout simplement belle. Voilà à quoi ressemblerait un roman d’horreur signé John Irving. J’ai adoré ce livre, et je pense qu’il vous plaira aussi. »

Avouez que ce résumé a de la gueule et que votre curiosité est bien éveillée!

Infos et prix

Semiosis de Sue burke

semiosisIls sont cinquante – des femmes, des hommes de tous horizons. Ils ont définitivement quitté la Terre pour, au terme d’un voyage interstellaire de cent soixante ans, s’établir sur une planète extrasolaire, qu’ils ont baptisée Pax. Ils ont laissé derrière eux les guerres, la pollution, l’argent, pour se rapprocher de « la nature ». Tout recommencer. Retrouver un équilibre définitivement perdu sur Terre. Construire une Utopie. Mais avant même de fonder leur colonie, des drames mettent à mal leur idéal. Avarie sur une capsule d’hibernation, accident d’une des navettes au moment de l’atterrissage. Du matériel irremplaçable est détruit. Les morts s’accumulent. La nature est par essence hostile et dangereuse ; celle de Pax, mystérieuse, ne fait pas exception à la règle. Pour survivre, les colons de Pax vont devoir affronter ce qu’ils ne comprennent pas et comprendre ce qu’ils affrontent.

De très bons retours pour ce premier roman, une nouvelle plume a découvrir. C’est toujours un petit événement en soi.

Infos et prix

American Elsewhere de Robert Jackson Bennett

albin_michel_imaginaire_robert_jackson_bennett_american_elsewhere_hdVeillée par une lune rose, Wink, au Nouveau-Mexique, est une petite ville idéale. À un détail près : elle ne figure sur aucune carte. Après deux ans d’errance, Mona Bright, ex-flic, vient d’y hériter de la maison de sa mère, qui s’est suicidée trente ans plus tôt. Très vite, Mona s’attache au calme des rues, aux jolis petits pavillons, aux habitants qui semblent encore vivre dans l’utopique douceur des années cinquante. Pourtant, au fil de ses rencontres et de son enquête sur le passé de sa mère et les circonstances de sa mort (fuyez le naturel…), Mona doit se rendre à l’évidence : une menace plane sur Wink et ses étranges habitants.

Sera-t-elle vraiment de taille à affronter les forces occultes à l’œuvre dans ce lieu hors d’Amérique ?

 

Des retours enchantés, serai-je aussi conquise?…

Infos et prix

Contes hybrides de Lionel Davoust

Éditions 1115 – paru

nouveaut_contes_hybrides« J’ai passé en revue chaque hypothèse vraisemblable au moins deux ou trois fois. Je suis certain de ce que j’ai vu, mais je ne sais pas quel sens y accorder.

   Dans ma jeunesse, quand j’ai commencé à lire, dans ce flou bienheureux où se mélange la construction du monde de l’enfant et son acceptation primaire de toutes les histoires, je croyais sincèrement aux créatures fantastiques, aux enchantements. Adolescent, je n’avais évidemment rien rencontré de tel, mais je me suis mis à penser que j’étais un des rares à croire encore et que l’absence de preuves n’invalidait pas la magie. « 

 

Pourquoi ?

Cela fait un bon moment que je souhaite me frotter à la plume de Lionel Davoust. Les Éditions 1115 se sont spécialisées dans le format court et j’ai été vraiment enchantée par ma lecture Sur Mars. C’est donc l’occasion de franchir le pas.

Et sérieusement ce pitch ne vous tente pas?

Ce titre sera certainement dans mon panier aux Utopiales. 🙂

Infos et prix

La Fille dans la Tour de Karen Arden

Lunes d’encre – 22 août 2019

product_9782207143988_195x320La cour du grand-prince, à Moscou, est gangrenée par les luttes de pouvoir. Pendant ce temps, dans les campagnes, d’invisibles bandits incendient les villages, tuent les paysans et kidnappent les fillettes. Le prince Dimitri Ivanovitch n’a donc d’autre choix que de partir à leur recherche s’il ne veut pas que son peuple finisse par se rebeller. En chemin, sa troupe croise un mystérieux jeune homme chevauchant un cheval digne d’un noble seigneur. Le seul à reconnaître le garçon est un prêtre, Sacha. Et il ne peut révéler ce qu’il sait : le cavalier n’est autre que sa plus jeune sœur, qu’il a quittée il y a des années alors qu’elle n’était encore qu’une fillette, Vassia.

Pourquoi ?

J’ai été enchantée par le premier tome que je vous recommande chaleureusement. Ce deuxième volume est tout aussi emballant, surtout si vous souhaitez découvrir une fantasy au cadre Russe et à l’ambiance inusitée. Une réussite.

Infos et prix

Voile vers Sarance de Guy Gavriel Kay

L’Atalante – 26 septembre 2019

sarance_livre1_.inddDire de quelqu’un qu’« il fait voile vers Sarance », c’est dire que sa vie s’apprête à basculer ; s’envoler vers la lumière et la fortune ou s’abîmer dans un précipice sans retour. Le triomphe ou le malheur.
Et c’est vers Sarance, joyau du monde et cœur d’un empire, que ses pas mènent le mosaïste Crispin de Varène. L’empereur Valerius a entrepris d’y élever le sanctuaire de la Sainte-Sagesse, le plus somptueux que le monde ait jamais connu, à la gloire de son règne autant que du dieu unique, et il lui faut l’artiste qui enrichira de mosaïques sa nef et sa gigantesque coupole.
Le défi serait immense à lui seul, mais le monde n’est pas si simple où Crispin s’aventure : les schismes guettent, le paganisme rampe, la guerre menace, le surnaturel jaillit au détour d’un chemin. Et, comme toujours, le mouvement de l’histoire emporte le destin des « enfants de la terre et du ciel ».

Pourquoi ?

C’est un roman de GG Kay! Sérieusement, ai-je vraiment besoin de vous convaincre d’y jeter un œil ? Oui ? alors, il me faudra le chroniquer fissa!! C’est un des romans les plus réputés de l’auteur canadien, et cela devrait en soi suffire pour basculer dans l’achat tout à fait raisonnable… 😉

Infos et prix

Chroniques martiennes de Ray Bradbury

Lunes d’encre – 3 octobre 2019

product_9782207158708_195x320

 

2030, les premières fusées quittent la Terre pour un monde nouveau. La colonisation de Mars vient de débuter. Mais, sur la planète rouge, vit déjà un peuple d’une infinie sagesse. Cette antique civilisation devra-t-elle disparaître pour qu’une nouvelle puisse s’épanouir?

 

 

 

Pourquoi ?

Édition collector et somptueuse. Cette référence de la SF doit trouver une place de choix dans votre bibliothèque. cet ouvrage vous fera chavirer les neurones et donnera envie de prolonger l’expérience. J’ai des souvenirs datant de quelques années et il est temps que je me rafraîchisse la mémoire. Le Blog se doit d’avoir une petite chronique dédiée!

Et qui ne rêve ou n’éprouve pas de la curiosité à propos d’une hypothétique colonisation martienne?

Infos et prix

Chien de guerre d’Adrian Tchaïkovsky

Lunes d’encre – 3 octobre 2019

product_9782207141861_195x320Rex est un bon chien. C’est un biomorphe, un animal génétiquement modifié, armé de fusils-mitrailleurs de très gros calibre et doté d’une voix synthétique créée pour instiller la peur. Avec Dragon, Miel et Abeilles, son escouade d’assaut multiforme, il intervient sur des zones de combat où les humains ne peuvent se risquer.
Rex est un bon chien. Il obéit aux ordres du Maître, qui lui désigne les ennemis. Et des ennemis, il y en a beaucoup. Mais qui sont-ils réellement? Se pourrait-il que le Maître outrepasse ses droits? Et si le Maître n’était plus là?
Rex est un bon chien. Mais c’est surtout une arme de guerre hautement mortelle. Que se passerait-il s’il venait à se libérer de sa laisse?

Pourquoi ?

Je suis sous le charme de l’auteur. Même quand le roman n’est pas une totale réussite, l’intérêt du lecteur est maintenue. Le niveau moyen est élevé tandis que ces meilleurs titres tutoies des sommets (Dans la toile du temps, Guns at the Dawn,…). Ce titre fait partie des bons crus, alors foncez!

Infos et prix

La Mort ou la Gloire de Nicholas Eames

Bragelonne – le 16 octobre 2019

9782352946731« Clay Cooper et ses hommes étaient jadis les meilleurs des meilleurs, la bande de mercenaires la plus crainte et la plus renommée de ce côté-ci des Terres du Wyld – de véritables stars adulées de leurs fans. Pourtant leurs jours de gloire sont loin. Les redoutables guerriers se sont perdus de vue. Ils ont vieilli, se sont épaissis et ont abusé de la bouteille – pas forcément dans cet ordre, d’ailleurs.

Mais un jour, un ancien compagnon se présente à la porte de Clay et le supplie de l’aider à sauver sa fille, prisonnière d’une cité assiégée par une horde de monstres sanguinaires. Même si cela revient à se lancer dans une mission que seuls les plus braves et les plus inconscients seraient capables d’accepter. »

Pourquoi ?

Non seulement, j’ai l’impression que cette bande de mercenaires va m’embarquer dans des péripéties plus tordues les unes que les autres, avec l’absence totale de manichéisme et de naïveté, tout en offrant une galerie de personnages assez marquants.

Pour appuyer mon propos, nos blogopotes Apophis et L’Ours Inculte ont totalement validé ce premier tome.

J’ACHETE!

Infos et prix

Trop semblable à l’éclair d’Ada Palmer

Le Bélial – 24 octobre 2019

69341Année 2454. Trois siècles après des évènements meurtriers ayant remodelé la société, les concepts d’État-nation et de religion organisée ont disparu. Dix milliards d’êtres humains se répartissent ainsi par affinités, au sein de sept Ruches aux ambitions distinctes. Paix, loisirs, prospérité et abondance définissent ce XXVe siècle radieux aux atours d’utopie. Qui repose toutefois sur un équilibre fragile. Et Mycroft Canner le sait mieux que personne… Coupable de crimes atroces, condamné à une servitude perpétuelle mais confident des puissants, il lui faut enquêter sur le vol d’un document crucial : la liste des dix principaux influenceurs mondiaux, dont la publication annuelle ajuste les rapports de force entre les Ruches. Surtout, Mycroft protège un secret propre à tout ébranler : un garçonnet aux pouvoirs uniques, quasi divins. Or, dans un monde ayant banni l’idée même de Dieu, comment accepter la survenue d’un miracle ?

Pourquoi ?

Ce roman est précédé d’une excellente réputation Outre-Atlantique qui se confirme auprès des premiers lecteurs français. Le livre est édité par le Bélial ce qui en soi est un gage de qualité. C’est un des romans que j’attendais avec le plus d’envie et d’impatience cette année, et le voilà!

Le pitch est enivrant et fait déjà pétiller cerveau, cervelet et tripes.

Infos et prix

Shiang, les Prodiges de l’Empire T2 de CF Iggulden

Bragelonne – le 13 novembre 2019

9791028111991Le jeune roi de Shiang maintient l’ordre d’une main de fer, et ses redoutables guerriers Mazer surveillent chaque carrefour, à l’affût du moindre signe de rébellion. Tenu à la gorge, le peuple vit dans une tension permanente.

Mais un événement inattendu va bouleverser un équilibre vieux de plusieurs siècles dans une explosion de violence. Une menace sans nom émerge des ténèbres et s’abat sur la cité.

Loin à l’ouest, quatre maîtres-lames de Shiang approchent des murailles de Darien. Le saint des lames et ses trois compagnons ont traversé un continent pour retrouver un vieil homme et le punir de ses crimes. Rien ne les arrêtera. Pas même une armée.

Pourquoi?

J’ai beaucoup aimé le premier tome, Darien, nonobstant la qualité du produit papier. Une fantasy avec des personnages qui changent des clichés habituels, une trame tout aussi inhabituelle, et des éléments de magie séduisants. Alors, je serai au rendez-vous (numérique) pour cette parution. 😉

Infos et prix

Chronique du Pays des Mères d’Elisabeth Vonarburg

Mnémos – novembre 2019

« Au Pays des Mères, quelque part sur une Terre dévastée du futur en train de se remettre lentement, les hommes sont très rares. Seules les Captes des Familles – les Mères – font leur enfantes avec les Mâles. Les autres femmes doivent utiliser une forme hasardeuse d’insémination artificielle.
Lisbeï et Tula ne s’en soucient pas trop : filles de la Mère de Béthély, elles grandissent ensemble, sœurs et amies. Mais Lisbeï se révèle stérile ; ne pouvant être la Mère comme elle en avait rêvé, elle doit quitter Béthély, et Tula.
Devenue  » exploratrice « , elle accomplira un autre de ses rêves : découvrir les secrets du lointain passé du Pays des Mères. Mais certains rêves sont difficiles à vivre… »

Pourquoi  ?

Énorme roman centré sur une femme d’exception, Chroniques au Pays des Mères se lit avec voracité et fait réfléchir longtemps après avoir refermé le livre. La question centrale de la femme est abordée avec lucidité et sans complaisance. Magnifique. Un incontournable de la bibliothèque SFFF.

 

Granger des étoiles de Brian Stableford

Critic – ?

« Nous avons donc construit un vaisseau capable de voler, Grainger, non pas comme une balle, un projectile, mais comme un oiseau. »

Grainger est un pilote de spationef, l’un des meilleurs si l’on se fie à sa réputation.
Toutefois, lorsqu’il est récupéré par un vaisseau appartenant à une grande compagnie après deux longues années passé sur une planète désertique, il laisse derrière lui la tombe de son meilleur ami, et sa liberté. En effet, l’entreprise qui l’a sauvé exige qu’il s’acquitte en retour de vingt mille crédits – une dette colossale, que l’on met toute une vie à rembourser.
Mais ce que tout le monde ignore, c’est que Grainger a ramené de son séjour un mystérieux parasite, bavard mais loyal, que lui seul entend. Dès lors commence pour Grainger et son étrange compagnon une série de missions impossibles, qui les verront tous deux devenir Grainger des Étoiles.

Pourquoi ?

J’envisage cette lecture en divertissement pur, et je suis certaine d’être surprise par la saveur de cette aventure. Le pitch me parle, j’adore ces récits un peu fêlés avec un héros franchement sympathique.

31 réflexions sur “Octobre Imaginaire : Lectures à Profusion!

  1. Il n’y a vraiment que le Ada Palmer qui me tente. Même si je n’ai pas lu le pitch, je fais confiance au bruit qui le précède (comme j’avais fait avec [anatèm] et cela m’avait plutôt bien réussi !)

    Mais j’ai d’autres titres en vue : Le tome 2 de la Fleur de Dieu, le Margaret Atwood « Les testaments » et le dernier titre de la collection Parallaxe du Bélial. Et surement d’autres… 😉

    Aimé par 1 personne

    • Bonnes idées (ou rappels).
      Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas encore lu Chiens de Guerre, vu mon enthousiasme pour Adrian Tchaikovsky après la lecture de Children of Time (Dans la toile du temps) et de Children of Ruins, tous deux lus en VO.
      Et j’attendais la traduction du Ada Palmer depuis longtemps, n’ayant pour une fois pas eu le courage de le lire en anglais suite aux avertissements de FeydRautha sur la difficulté ;-). J’espère juste que la traduction des tomes suivants ne se fera pas trop attendre.
      J’avais aussi remarqué Semiosis, mais certaines critiques m’avaient un peu refroidi. Je vais peut-être attendre la tienne.

      Quant aux Grainger de Brian Stableford, c’est un bon souvenir. Il doit me rester quelques-uns des tomes de la série (je les avais tous mais ai dû en prêter certains sans retour) en édition des années 70, tout jaunis et bien poussiéreux… Effectivement c’est du pur divertissement, et la relation entre Grainger et son compagnon est savoureuse. Mais je ne sais pas si ça a bien vieilli, faudrait que j’en relise un pour me rendre compte.

      PS, à propos d’archéologie : c’est déjà toi qui m’as donné l’idée de regarder sur mes étagères si je ne retrouvais pas des livres de Carolyn Cherryh, le nom me disait quelque-chose mais je ne me rappelais pas en avoir lu. J’en ai finalement déniché deux ou trois, là aussi en édition des années 80, j’ai lu Forteresse des Etoiles dont je ne me rappelais absolument pas, et ça a été une bonne (re)découverte. Je le mentionne ici parce que je n’ai pas encore eu l’occasion de te remercier (pas retrouvé l’article où tu en parlais parmi d’autres conseils de lecture).

      PPS : désolé si je suis un peu bavard, ça doit être le fait de ne pas avoir mon propre blog, et personne dans mon entourage avec qui parler de mes lectures de SF… J’ai déjà pollué les blogs d’Apophis et de FeydRautha avec de longs commentaires, voilà que j’en fait autant avec le tien 😉

      Aimé par 2 personnes

      • Si tu aimes Tchaïkovsky il te faut jeter un oeil à Guns at the Dawn (à moins que tu n’apprécies pas la fantasy).

        J’ai le Ada Palmer en VO depuis sa sortie. Et comme toi, j’ai reculé devant la chronique d’Orion, même si j’ai lu Le livre des martyrs d’Erikson en VO… Mais, la tentation fut importante. Heureusement que Le Bélial prévoyait une publication rapide…

        J’aime bien m’aventurer dans la SF antérieure et celui-ci jouit d’une bonne réputation. J’ai aussi envie de fun dans la SF, de pur divertissement. Le candidat me semble prometteur.

        Ah! Carolyn Cherryh! J’adore! Je manque de temps pour vraiment tout lire, mais c’est une de mes ambitions.
        Il y a une publication assez récente : Chanur doté d’une nouvelle et performante traduction.

        Pas de soucis sur la longueur des commentaires : j’adore. Tu es le bienvenu sur mon blog!!! 😉

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s