La Longue Patience de la Forêt – Christian Léourier

Prix des lecteurs Bifrost 2019

Bifrost

Nouvelle lauréate dans la catégorie francophone, La Longue Patience de la Forêt de Christian Léourier (pour laquelle j’avais votée) est un petit bijou bucolique qui mérite de figurer dans l’anthologie lémurienne 2020 des textes courts (le challenge organisé par le Maki) – tout autant que ZéroS de Peter Watts.

« Dans la forêt, les hommes reconnaissent leur Mère. Elle produit les fruits et les racines qui les nourrit, elle les abrite, elle leur offre les potions, les onguents qui soignent leurs maux, ainsi que les parures nécessaires à la fête qui suit la guérison. Mais, de même que l’embryon baigne dans la chaleur du ventre maternel sans velléité d’en sortir, de même ils restent confinés en elle. À cela, il y a une bonne raison : s’éloigner de son giron, c’est se condamner à mourir asphyxié. »

Kred appartient à un peuple sylvestre qui ne quitte jamais sa forêt nourricière (et maternelle). Au-delà de l’orée du bois, l’étendue désertique qui s’offre à la vue s’avère aussi inhospitalière que létale.

Malgré la sentence de mort promise à tout aventurier en herbe, Kred se sent attiré par cet horizon funeste. Pourtant, point d’idée suicidaire chez ce jeune homme, juste le désir d’offrir un futur à son peuple, et de rencontrer une autre « civilisation ». Pour cela, il faut « franchir » ce désert.

Je suis très heureuse de retrouver la plume de Christian Léourier, découverte lors de ma lecture de Sitrinjeta. Cette nouvelle se lit aisément, sans réelle surprise quant à la tournure des événements et quant au dénouement. Elle combine un charme certain et une écriture très alléchante, avec des métaphores florales particulièrement adaptées. Et puis, un germe d’espoir dans ce taillis de ronces obscures, cela fait du bien!

Voici un très belle nouvelle, poétique, visuelle, qui attire le lecteur dans ces filets végétaux pour ne le relâcher qu’une fois l’étreinte florale consommée.

La nouvelle est gratuite jusqu’à la fin février.

 

Ce n’est pas lundi! Consommons un peu de  MAKI !

IMG_20191223_114201

23 réflexions sur “La Longue Patience de la Forêt – Christian Léourier

  1. Je suis en harmonie parfaite avec ton premier paragraphe.
    Les premiers romans du cycle de Lanmeur (auquel appartient cette nouvelle, dixit l’auteur lui-même lors d’une dédicace) sont également formidables

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s