Test 4 Echo – Peter Watts

Made To Order

Encelade, lointaine Encelade, centre de prospection et d’espoirs s’amenuisant au fil des mois. Une mission s’attarde depuis un an et demi à la recherche de trace de vie. A l’aide d’une sonde sophistiquée, Medusa, l’équipe analyse les projections des cheminées disséminées sur sa surface, espérant trouver du sulfure d’hydrogène. Ce composé est essentiel dans cette quête, puisque ce dernier est issu de la décomposition de matière organique.

Concernant, l’équipe, il faut dire qu’après des mois de vain labeur, elle est réduite au strict minimum, se composant de Lange et Sansa.

Le premier est un homme qui tend à être aigri, prévisible dans ses réactions, routinier, un poil pusillanime. Il n’est pas franchement sympathique ou attachant mais tellement humain… Et enfin, il y a Sansa, L’IA, concentrée sur sa tâche, travailleuse, et dotée d’humour!

« You might as well get some sleep (…)Not like radio waves are gonna go any faster with you hanging off my shoulder » (tu peux aussi aller dormir (…) ce n’est pas comme si les ondes radio iraient plus vite avec toi perché au-dessus de mon épaule).

ou encore : « autopersistant is my middle name« . Aussi, conquiert-elle rapidement le lecteur, l’auteur, habile, le fait volontairement pour mieux tacler celui-ci en fin de texte!

Alors que l’équipe réalise un énième échantillonnage, un accident arrive, et la sonde subit des dégâts, plus exactement le bras A4 de la sonde. A compter de cet instant, des modifications apparaissent, ce même bras présente un fonctionnement autonome,…comme s’il devenait attentif à son environnement, tentant de compenser sa déconnexion avec le hub de la sonde.

Forcément, Sansa et Lange ne vont pas analyser ces micro-événements de la même façon, forcément, leurs perspectives divergent. Là, où l’homme voit un déficit d’efficacité, l’IA s’émerveille des pas de bébé du bras (capacité d’adaptation, de déduction,…), et suggère l’éveil à la conscience…

Ce qui fait la force d’un Peter Watts s’illustre à merveille dans ce texte : une certaine vision de l’homme et de l’humanité du futur, pessimiste, cohérente avec sa psyché, sans être moralisatrice, et sans être dénuée d’espoir. Et il y a aussi, tous ces détails savoureux qui rehaussent le plaisir de lecture. Ici, avec Medusa la sonde. Biologiste marin de métier, l’élément maritime se retrouve souvent sous une forme ou aune autre dans sa production littéraire. Le nom de la sonde en est un exemple parfait, surtout que celle-ci est dotée de 6 bras articulés, et présente la silhouette de l’animal gélatineux (jellyfish en anglais ou medusa). Puis, à la lecture de la nouvelle, c’est une autre Méduse qui s’impose à l’esprit, plus gorgone que poisson, avec ses serpents autonomes surmontant sa tête…

Certes, la thématique de l’Intelligence Artificielle développée par Peter Watts reste dans des propositions classiques : l’éveil à la conscience d’une entité non-organique, la réaction de l’humain. Or, détrompez-vous, avec Peter Watts, le réalisme ou encore, la conscience de l’âme humaine prédomine et prédominera encore longtemps dans ces récits.

Cette nouvelle conscience attise une méfiance certaine, et même des palabres à la limite de la philosophie entre protagonistes. Toutefois, le lecteur sera pris à contrepied, sur toute la seconde partie du récit. Peter Watts parviendra – comme souvent avec l’auteur – à surprendre et sans doute à déstabiliser le lecteur ou la lectrice, avec une direction inattendue ainsi qu’une chute frappante, et au final si logique!

Ces twists sont sa marque de fabrique et permettent d’envisager chaque texte avec envie, car même si intrigue et thème empruntent des voies désormais régulièrement arpentées, il parvient à y apporter une fraîcheur et une originalité qui n’appartiennent qu’à lui. Un Maître!

Un texte indispensable aux amoureux de Peter Watts. A quand dans les colonnes de Bifrost ?

Autres chroniques :

L’épaule d’OrionGromovar

Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!).

Made to Order avec l’excellente nouvelle de Peter Watts

Ceci m’aide à financer l’hébergement du site sans publicité et à organiser des concours avec des romans à offrir.

L’anthologie MADE TO ORDER m’a été offerte par Orion!!

Et c’est pour le Maki:

IMG_20191223_114201

4 réflexions sur “Test 4 Echo – Peter Watts

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s