Les Montagnes Hallucinées – Gou Tanabe

Le Manga

Mangaka de renom dont la réputation a franchi tous les océans, Gou Tanabe s’oriente clairement vers l’adaptation des œuvres littéraires et d’autres médias en manga. Ce travail ne représente pas une exception dans l’univers des livres graphiques, loin de là. Cependant, Gou Tanabe se démarque par sa capacité et son talent à transcrire les ambiances originales en sus des trames et des récits mis en lumière. Le mangaka reprend avec bonheur, dans ce double tome, la nouvelle titre de Lovecraft.

Dans les Montagnes Hallucinées, cette faculté confine à l’art tant les lectrices et lecteurs sont saisis par cette atmosphère particulière, entre froid, émerveillement, angoisse et désespérance. Avec des paysages s’étalant à perte de vue, il parvient à procurer une sensation étouffement, d’espace étriqué, de proie chassée par un prédateur redoutable et inconnu.

https://www.lemonde.fr/mmpub/edt/zip/2018/10/10/142027880-e1e6d0e45c0f9b3115c84614aa1ede68ea64f518//assets/images/planches/planche16.jpg

Gou Tanabe alterne des images à large champ avec des plans courts, voire concentrés sur un élément simple, un regard, une chaussure, un détail d’architecture. Ce procédé fonctionne idéalement, rythme le récit ainsi que les émotions transcrites. Et nous passons d’un sentiment à l’autre, le goulot d’étranglement se resserrant peu à peu sur la seule anticipation d’un danger mortel immédiat. Fuyez, pauvres fous avons-nous envie de leur crier!

Les effets sont renforcés par le dessin de Gou Tanabe qui parvient à vivifier visuellement, et ce dés le début, le danger qui guette. C’est violent, prévisible en quelque sorte et sans aucun doute, inquiétant.

Les Montagnes Hallucinées de Gou Tanabe est un modèle adaptation, et procure des sensations… indicibles!

L’histoire

William Dyer, professeur et géologue de la fameuse Université de Miskatonic relate les événements de son expédition en Antarctique. Malgré la réception probable de son témoignage, il n’hésite pas à faire part de ce qu’il a vécu dans l’espoir de dissuader une prochaine équipe scientifique.

En effet, en janvier 1931, le professeur Lake et son équipe ont trouvé des roches géologiques inconnues porteuses de marques étranges. Il décide alors d’explorer la zone de leur trouvaille et de procéder à d’autres forages pour en révéler davantage. Sur place, ce ne sont pas des simples échantillons qu’ils découvrent, mais une chaîne de montagnes à même de concurrencer le toit du monde! Ainsi que des cavernes creusées à leur flanc. Mais surtout des créatures mi-animales, mi-végétales dotées d’une « tête » à 5 branches. De telles entités n’appartiennent visiblement pas à notre planète!!!

L’équipe étudie un des spécimens (8 découverts en tout), qu’ils ont baptisés « Anciens » en raison de leur ressemblance avec les ceux décris dans le Nécronomicon d’Abdul AL-Hazred.

C’est lors de ces événements que le professeur Dyer perd le contact avec cette partie de l’expédition… Et que les ennuis commencent.

https://www.canalbd.net/img/couvpage/98/9791032703984_pg.jpg

Les lectures similaires ne sont pas légion avec ce cadre d’expédition glacée. Je vous recommande La Chose de John Campbell, Les Choses de Peter Watts ainsi que Terreur de Dan Simmons.

Les personnages

Le manga est remarquable, cependant, il n’est pas parfait, notamment au niveau visuel. Les lecteurs peuvent être confus avec les personnages dont les traits ne s’avèrent pas caractéristiques. Je vous propose donc un petit récapitulatif pour vous éclairer.

https://static.cnews.fr/sites/default/files/styles/image_640_360/public/les_montagnes_hallucinees_ki-oon_0.jpg?itok=ut-31g6e
  • William Dyer est un professeur de géologie à l’université Miskatonic d’Arkham et le chef de l’expédition. Il reste au camp de base, jusqu’à ce que le contact soit rompu avec l’expédition secondaire.
  • Danforth : Étudiant diplômé de l’université Miskatonic d’Arkham. Il reste assez discret et c’est lui qui accompagne Dyer lors de la visiste de la cité mystérieuse.
  • Pabodie : Il est à l’origine de la foreuse, c’est l’ingénieur de la mission. Nous ne le voyons pas beaucoup même si son nom revient régulièrement.
  • Lake : Lake est professeur de biologie. Il repère l’échantillon de roche et dirige l’expédition secondaire qui va déclencher les événements.
  • Atwood : C’est le météorologue de l’expédition. Il accompagne Lake.

Les Montagnes Hallucinées sont une parfaite porte d’entrée à l’univers de Lovecraft. Cette édition composée de deux tomes à la couverture simili-cuir colle parfaitement à l’histoire avec une imitation de carnet de campagne/ d’expédition, participe grandement au plaisir de la lecture, et dans une moindre mesure à l’immersion dans ce récit. L’adaptation est fort réussie, et mérite amplement le détour des amateurs du genre horrifique ou de Lovecraft tout simplement.

Ce livre est pour vous si :
  • Vous aimez les récits de désespoir
  • Vous adorez les univers horrifiques
  • Vous êtes un fan de Lovecraft – ou pas!
je vous le déconseille si :
  • Rien que l’idée vous glace le sang
  • Vous en avez jusque là des lovecrafteries
  • The Thing vous a suffit!

Autres chroniques :

Le Troll des cavernes –

Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!).

Le tome 1 des Montagnes Hallucinées

Le tome 2 des Montagnes Hallucinées

La version complète des Montagnes Hallucinées

Ceci m’aide à financer l’hébergement du site sans publicité et à organiser des concours avec des romans à offrir.

12 réflexions sur “Les Montagnes Hallucinées – Gou Tanabe

  1. J’ai adoré cette adaptation aussi. J’ai aimé le fait que certains moments soient volontairement plus « flous » que d’autres, avec un dessin qui ne disait pas tout mais laissait de la place à l’imagination du lecteur.
    Prochaine étape pour moi : Dans l’abîme du temps !

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai découvert cette collection à sa sortie et je la suis avec enthousiasme sur mon blog à chaque nouveauté.
    Les objets livres sont superbes !
    J’ai enfin eu le courage de lire les textes originaux illustrés par Baranger récemment et je trouve qu’ils sont parfaitement respectés ici, en plus les dessins de Gou Tanabe apporte une autre dimension, encore plus étranges, qui m’ont vraiment charmée même si je trouve son trait froid et parfois un peu trop figé.
    Bref, je suis ravie de lire Lovecraft ainsi !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s