Le Dossier Arkham – Alex Nikolavitch

Éditions LEHA

La proposition

En 1941, la police retrouve le corps déchiqueté du détective privé Mike Danjer, au milieu des feuillets d’un dossier d’enquête éparpillés dans la pièce fermée de l’intérieur. L’affaire lui fut confiée par Konrad Plissen qui s’inquiète fort de la disparition de son fils dans la région de Dunwich avec un groupe de camarades étudiants à l’Université Miskatonic de la même ville. Il tient le professeur à l’origine du projet pour responsable, ainsi que l’institution académique.

Suite à cet horrible découverte, le commissaire de police Harold P. Loch-Lomond vous propose de vous pencher sur cet étrange assortiment de documents. Il faut que vous sachiez avant de vous aventurer sur les terres d’Arkham que les agents en charge ont constaté au sujet de la victime : «  son thorax et son abdomen avaient été ouvert comme par des griffes, mais de l’agresseur nulle autre trace. » De plus, « les constations d’usage permirent de déterminer que la porte, comme la seule fenêtre, avaient été fermées de l’intérieur.« 

Ils conclurent néanmoins au suicide.

Vous devinez que l’inspecteur conçoit quelques doutes devant une affaire étrange aussi vite expédiée. Aussi, vous appartient-il dorénavant de faire toute la lumière sur les événements qui conduisirent à cette triste fin.

Le Dossier

Le Dossier Arkham ne trompe pas sur la marchandise. A travers une série de documents variés, de l’échange de correspondances à la brochure touristique, ou encore de l’entrefilet découpé dans un journal à un rapport sur le terrain, le lecteur/ enquêteur va suivre pas à pas le cheminement de la victime. Les pièces rassemblées semblent assez éparses, liées entre elles par la seule imagination du détective privé. Un personnage bien étrange, avec des marottes pour les faits divers tortueux comme ceux rassemblés dans le dit dossier.

Puis peu à peu, ces même bizarreries se combinent en un surprenant écheveau dont le fil rouge finit par apparaître… et captiver. Le choix éditorial assumé, nous plonge directement dans ces pièces qui peuvent dérouter les personnes qui s’attendent à un récit classique. Et pour peu que vous vous laissiez prendre au jeu, vous voilà impliqués dans une affaire qui donne le frisson, les pièces du dossier permettant une immersion de chaque instant.

En soi, il s’agit de courtes nouvelles agrémentées et rythmées par des éléments bien plus courts, mais chacun racontant un bout de l’histoire globale. Quelques dessins et même des reproductions d’affiches illustrent l’ensemble, procurant une dynamique fort agréable.

Sur le plan esthétique, Le Dossier Arkham est une réussite.

L’Ambiance

Le travail sur le visuel participe à l’ambiance et surtout à l’invitation, prenez vous pour un détective le temps d’une enquête! Et, il ne s’agit pas d’une enquête commune. Cela serait bien trop facile. Non, il vous faudra plonger dans les terres d’Arkham à la réputation sulfureuse, vous accommoder des frayeurs des témoins, des descriptions étranges, des témoignages tout aussi « ineptes », n’est-ce pas?

Dès la lettre du commissaire, vous savez que l’affaire sort de l’ordinaire. Quant au premier témoignage, celui du fils disparu, joint tout de suite au rapport, celui-ci vous souffle que vous êtes sur les traces de quelque chose de difficilement palpable. Quoi?….

Très peu de temps suffit à Alex Nikolavitch pour instiller cette ambiance particulière, et même l’entrefilet le plus innocent contient en lui les germes de l’inquiétude, la marque subtile d’un grand œuvre indépendant de la volonté des participants.

Un conseil, assurez vos arrières.

Le Dossier Arkham est fortement référencé, je ne le pense pas savoureux pour le lecteur qui serait totalement vierge de quelques références au Mythe de Cthulhu. Néanmoins, la lecture s’avérera un jeu de piste assez délectable. En revanche, ceux qui possèdent quelques clés relatives au Grands Anciens, se régaleront non seulement à élucider l’enquête – à leurs risques et périls – mais aussi à baigner dans les pas des grands récits du Mythe.

Un petit mot pour les amateurs de JDR de cet univers, ce livre est totalement pour vous, car vous croiserez en sus des éléments de scénarios ou des campagnes les plus mythiques du genre (Les Oripeaux du Roi, Les Masques, Les Contrées du Rêve,..). Aussi, vous sera-t-il indispensable.

Ce livre est pour vous si :
  • Vous cherchez un livre qui sort de l’ordinaire
  • Vous adorez les ambiances inquiétantes
  • Vous avez une appétence pour le Mythe de Cthulhu
je vous le déconseille si :
  • Encore Lovecraft!!
  • Les trucs d’indicibles, c’est pas mon truc
  • Vous aimez les récits tout en prose

Autres chroniques :

Le TrollgnonOutrelivres

Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!).

Une enquête de (renseigner son nom)

Le Dossier Arkham

Ceci m’aide à financer l’hébergement du site sans publicité et à organiser des concours avec des romans à offrir.

IMG_20191223_114201

7 réflexions sur “Le Dossier Arkham – Alex Nikolavitch

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s