Shining in the Dark

Le précédent billet illustrait que nous ne pouvons pas lire uniquement des romans qui nous emballent. Souvent, je passe sous silence ces lectures plus que mitigées, car j’ai énormément de mal à me motiver pour écrire une chronique sur un livre qui ne m’a pas emballée du tout, de plus, j’éprouve quelques scrupules à « descendre » le travail d’un écrivain ou d’une écrivaine.

Ces 4 lectures de début d’année furent entrecoupées des nouvelles Shining in the Dark, lues dans le cadre du challenge d’Ombre Bones. J’ai déjà rédigé une chronique sur le texte qui m’a le plus séduit : Le Manuel du Gardien de Lindqvist.

Cette anthologie fut éditée à une occasion très précise: les 20 ans de Lilja Library, un site qui met un point d’honneur à recenser l’œuvre du Maître du genre horrifique : Stephen King. Elle comprend 12 textes écrits pas de auteurs plus ou moins connus du public avec l’ambition affichée de lui rendre hommage. le Roi de l’horreur se fend lui-même d’un texte pour célébrer cet anniversaire. Les attentes sont à la mesure de l’annonce: des frissons, des cris et de l’angoisse au programme, avec grand renfort d’hémoglobine, ou encore mieux : grâce aux effets insidieux et indicibles de quelques turpitudes qui s’infiltrent à votre cœur défendant sous votre épiderme….

Alors, à la hauteur ?

Aeliana de Vincent

Une nouvelle de fantasy que j’ai choisi de lire en second (après le Manuel du Gardien) en raison du titre qui s’approche tant du pseudo d’Aelinel qui m’a offert le recueil…. Et la lecture en fut fort plaisante. A l’issue, mes 2 premières lectures sont de bonnes pioches! Un récit de fantasy urbaine plaisante, un poil courte pour atteindre des sommets, mais fort agréable.

lue le 13/01/2021

Le Compresseur bleu : un récit horrifique de Stephen King

Une déception, j’attendais plus percutant de la part du Maître de l’horrifique. C’est glauque et sans saveur.

lue le 18/01/2021

Le réseau de Cacek

Un texte sur internet, trop maladroit pour marquer

lue le 22/01/2021

Le roman de l’holocauste de O’Nan

Un des textes les plus intéressants, qui aurait pu être poussé plus loin dans la réflexion.

lue le 27/01/2021

Charabia et Theresa de Barker

Je suis sans doute aussi déçue que lors de ma lecture du Compresseur bleu. J’ai envie de dire : il ne s’est pas foulé!

lue le 01/02/2021

La fin de toutes choses Brian Keene

Bon texte, nouvelle prenante et même touchante malgré l’angoisse qu’elle engendre. Donc, plutôt très réussie.

lue le 01/02/2021

La Danse du cimetière de Chizmar

La nouvelle s’achève à peine commencée, et laisse la lectrice sur la touche!

lue le 05/02/2021

L’attraction des Flammes de Quigley

Un trio d’adolescent et une maison hantée. La formule semble si éculée que la lecture débute par un soupir… et s’achève sur un autre soupir de grande satisfaction. Prenante, et angoissante à souhait, elle est particulièrement réussie.

lue le 07/02/2021

Le compagnon de Campbell

L’effet horrifique joue son rôle et s’avère parfaitement réussi, comme le texte que j’ai beaucoup aimé.

lue le 10/02/2021

Le Coeur révélateur de Poe

Je l’avais lu au lycée et j’avais alors bien aimé. Il ne m’en restait qu’une impression très vague. Ce texte était revêtu d’une aura nostalgique qui m’a procurée de l’émotion. Nous pouvons nous apercevoir à travers ce récit que Poe fut un écrivain sortant de l’ordinaire, la nouvelle ne perd rien de sa force. Belle traduction de Baudelaire.

lue le 13/01/2021

L’amour d’une mère de Freeman

Ah! dommage, c’était prometteur, mais bien trop court!

lue le 12/02/2021

Le Manuel du Gardien de Lindqvist

Albert n’est certes pas le garçon le plus, populaire de son école, mais grâce aux séances qu’il anime en tant que Gardien des Arcanes – dénomination du Maître de Jeu dans AdC – la perception de ses camardes se modifie lentement et sûrement. C’est avec le scénario La Maison Hantée de Sandy Peterson qu’il initie ses invités à des sessions dévoilant l’occulte et l’horreur. Albert savoure grandement son changement de statut, prend confiance en lui. Seul un gars de son école, la tête de turc du coin, n’est pas le bienvenu à ses parties car ce dernier connaît trop bien de l’univers, la « révélation » s’est faite grâce à lui. Albert craint la concurrence, ou l’ombre qu’un tel pecnot pourrait lui faire…

Cette nouvelle, fort sympathique, est écrite avec soin et avec du cœur. Nous sentons que l’auteur maîtrise son sujet, ainsi l’immersion qu’il propose dans l’univers du jeu de rôle et de L’Appel de Cthulhu en particulier, devient totale pour le lecteur, même celui pour qui tout cela est occulte! Le texte est décomposé en 3 phases, de la découverte à la maîtrise, pour se conclure sur une chute bien sentie.

Suivant les lecteurs, il s’agira de fantasy, ou de fantastique en fonction de ce que la conclusion vous inspirera. Je précise qu’il est inutile d’être familier de l’univers de L’Appel de Chtulhu ou des jeux de rôle pour apprécier cette histoire. En revanche, ceux qui connaissent apprécieront sans doute les clins d’œil à la cave de Corbitt.

Le recueil Shining in the Dark m’a été offert par Aelinel, un grand merci : j’ai beaucoup aimé cette nouvelle sur laquelle je me suis précipitée!

lue le 20/11/2020

Au final, je ne regrette pas la lecture de cette anthologie malgré un niveau global un peu en deçà des attentes inspirées par le projet. Il y a 2 excellentes nouvelles (Poe, Lindqvist), un ensemble de très bonne à bonne facture, et seules deux nouvelles s’avèrent d’immenses déceptions (King et Barker, un comble). Le livre est beau, et l’anthologie remplit son office.

Ce texte est pour vous si :
  • vous aimez les frissons d’horreur
  • vous aimez les anthologies
  • vous souhaitez sursauter d’un rien pendant quelques jours….
je vous le déconseille si :
  • une souris ?… vous hurlez!
  • Quoi, King s’est planté ?!!!
Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!).

Shining in the Dark

15 réflexions sur “Shining in the Dark

  1. Oui c’est un recueil en demi-teinte pour moi aussi mais pareillement j’ai été contente de le lire, ça m’a rappelé que je ne lisais pas assez de fantastique (rien que par le fait que la majorité des auteurs en présence m’étaient inconnus)

    (le lien affilié ne renvoie pas vers le bon livre ;))

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s