La Faille – Peter David

Il y a un bon bout de temps que je ne vous avais pas proposé un billet sur un roman de Star Trek. Nous nous y replongeons avec un écrivain plutôt productif dans les « novelisations » de séries TV et dans les scénarii de comics : Peter David.

L’histoire

La « Faille » n’est pas inconnue de l’équipage de l’Enterprise. En effet, ceux-ci l’avaient affrontée des années auparavant, lors de leur mission de 5 ans à la découverte de nouveaux mondes (comprendre, dans la série TV originale, et plus précisément dans The Cage, le pilote).

Cette brèche dans notre continuum espace-temps relie notre zone de l’univers, et par conséquent la Fédération, au monde des Calligars. Ce peuple très avancé technologiquement offre l’opportunité d’études et d’avancées uniques. Conscient de leur supériorité, il mène une politique isolationniste, et accepte les contacts avec une réticence certaine. Leur histoire présente de nombreux remous, comme la destruction de leur écosystème, des guerres, ou encore des passions déchaînées. Néanmoins, il finit par atteindre un degré de maturité et de sagesse certain qui explique en partie leur réclusion.

Forcément, L’Enterprise et son équipage sont désignés pour escorter une brochette de diplomates et de scientifiques alors que cette brèche bénie vient d’apparaître; sachant qu’il s’agit là du premier contact de Krik avec les Calligars. Dans l’épisode pilote, Pike est le capitaine du vaisseau, Number One, l’officier en second, et Spock n’est à cette époque que l’officier scientifique.

Or, les événements ne se déroulent pas comme prévu; la délégation conduite par Spock découvre un secret de taille. Aussi, les Calligars, fort mécontents de la tournure de la situation, les prennent-ils en otage. Or, le temps est compté, la présence du vaisseau perturbe la faille qui est sur le point de s’effondrer…

Un avis

Malgré la référence appuyée à l’épisode pilote, The Cage, il n’est pas nécessaire de l’avoir vu ou de le voir pour comprendre et même savourer le roman. Les premiers chapitres se chargent de présenter ce qu’il s’y est déroulé, et vont plus loin en exposant les événements consécutifs au départ de l’Enterprise.

La trame est plutôt classique, et nous ne tremblons pas réellement sur le sort des héros de l’aventure, comme toujours, nous savons qu’ils vont en réchapper. Ils sont certes sur la brèche ( 😉 ), mais sans que le lecteur le soit également. C’est un défaut récurent de ce genre de séries qu’elles soient télévisées, animées, ou littéraires. Cependant, l’aventure reste plaisante à suivre, et même un peu tendue.

L’aspect le plus intéressant réside dans le peuple Calligar. En effet, ceux-ci ont largement évolué et sont parvenus à une immortalité spirituelle : ils partagent un même esprit, présent et passé. Animé par un véritable esprit de ruche, ils sont capables de prouesses mentales et de conserver les connaissances acquises. Les routiers de la SF pourraient rester sur leur faim, et même déçus que Peter David n’exploite pas davantage cette idée, en la poussant bien plus loin. Pour les autres, La Faille représente un belle porte d’entrée dans ce que la SF et même l’univers Star Trek peut présenter.

Les personnages sont parfaitement croqués, fidèles à la représentation de la série.

Pour conclure, La Faille est un bon cru.

Ce livre est pour vous si :
  • vous adorez Star Trek
  • vous avez un esprit « complétiste »
je vous le déconseille si :
  • Vous ne supportez pas les choses pointues
  • Vous souhaitez un peu d’originalité

Star Trek, tome 34 : La Faille

Lu pour les challenges : Summer Star Wars – S4F3

4 réflexions sur “La Faille – Peter David

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s