Les Contrées du Rêve – Lovecraft

Mnemos

Cette lecture s’est effectuée avec mon Troll de coeur, que j’ai eu le bonheur de retrouver dans les mondes souterrains sous Sarkomand. Certes, ses cousins avaient la gueule à la verticale, bourrée de dents, tout aussi vaillants et massifs, mais je les ai reconnus!

L’Integrale de Lovecraft aux éditions Mnémos s’ouvre sur plusieurs introduction, note et préfaces. L’ensemble occupe 30 pages que je vous recommande de lire avant et après avoir dévoré les nouvelles. Nous y découvrons une implication extra-ordinaire dans un projet qui l’est tout autant : publier une intégrale des textes de Lovecraft sous la plume d’un seul traducteur. Nous sentons également combien cette mission fut éprouvante tout autant que passionnante et j’avoue avoir rarement vu un tel dévouement.

Une vidéo nous offre un complément :

Outre la qualité des nouvelles elles-mêmes, j’ai particulièrement apprécié l’écriture recherchée de Lovecraft, qui s’apparente à de la poésie en prose à l’image de Le Spleen de Paris de Baudelaire ou encore Séraphîta de Balzac. La musicalité et le rythme que dégagent les textes s’allient aux histoires de manière convaincante, tout en communiquant raffinement et élégance. Je ne suis pas une grande amatrice de la forme courte en SFFF, et même les textes très courts m’ont plu grâce à ces qualités.

J’ai également noté l’omniprésence du ciel et des étoiles dans le recueil, ce qui n’a rien d’étonnant en soi car il s’agit des Contrées du Rêve! En revanche, la mer, la navigation et les bateaux m’ont bien plus surprise.

La Quête d’Iranon

Iranon est un poète, une âme pure tournée vers la beauté, la musicalité et l’harmonie des chants et des vers qu’il tente de communiquer aux rencontres d’un soir ou de plusieurs années, qu’ils soient princes ou mendiants. Son amour inconditionnel pour la poésie conditionnent son aspiration la plus profonde, trouver Aïra, la seule cité à la mesure de son art, Aïra si belle et si magique. Lors de son périple, il fait la rencontre du jeune Romrod qui se joint à lui dans cette quête éperdue.

Cette nouvelle, douce-amère, illustre la force de l’imaginaire ainsi que la puissance des projets, qui sont un moteur indispensable à tout un chacun et aux poètes en particulier. La chute est éloquente quant à l’absence ou la perte de tout rêve, nourriture primordiale de la vitalité. Iranon n’arpente pas les villes, villages, collines ou plaines soutenu par l’admiration ou l’attente des habitants, bien au contraire, à l’image de son géniteur dans la vie réelle, il est un incompris, une thématique qui revient encore et encore à travers le recueil.

Lovecraft, en quelques pages, réussit à dépeindre une Contrée des Rêves chatoyante, remplie de beauté tout autant que de danger; et d’indifférence. Le texte est captivant et raffiné.

Polaris

Un court texte de celui qui contemple les étoiles parsemant la Voie Lactée, et se projetant dans une dimension rêvée. Ou alors, s’agit-il du contraire.

J’ai apprécié cet effet de loupe qui s’achève sur l’incertitude quant à la qualité de la réalité.

La Malédiction qui s’abattit sur Sarnath

Une de mes nouvelles préférées du recueil qui nous narre la légende de Sarnath, ou plus exactement les conditions entourant sa déchéance. Les habitants qui s’installèrent sur les berges d’un grand lac, voisin de la cité de Yib, détestaient leurs voisins batraciens qui vénéraient une affreuse idole. La statue de cette dernière attirait les regards, provocant malaise et une certaine aversion. Peu à peu, cette répugnance vis à vis du peuple de Yib se transforma en mépris, puis en haine. Le jour où il défirent définitivement ces horribles bestioles fut considéré comme un jour de fête.

Nous continuons notre exploration des Contrées du Rêve, en découvrant Sarnath et les villes des alentours, tout en constatant que ces dernières ne se résument pas à une succession de paysages. Le bestiaire, la population ainsi que les légendes et coutumes y sont variées et riches. Le texte est prenant par la dramaturgie qu’il dégage et dont nous devinons peu à peu la destinée, mais qu’importe, la prose est si envoûtante, à l’image de ce récit glaçant que nous continuons.

Je revenais dans cette partie des Contrées car j’avais animé il y a quelques mois une campagne de l’Appel de Cthulhu durant laquelle mes joueurs avaient séjourné dans les ruines de Sarnath… Le Sens de L’Escamoteur de Denis Detwiller. L’association de ces souvenirs mémorables avec une nouvelle de ce calibre en ont fait un délice.

Hypnos

Deux amis, dont le poète, possèdent la faculté de voyager dans les Contrées du Rêve. Ce texte véhicule le mal-être du poète, un spleen si cher à Baudelaire.

L’Étrange Maison Haute dans la Brume

Une nouvelle remarquable. Nous y faisons enfin la connaissance de la fameuse Kingsport, et sa toute aussi fameuse maison perchée sur un éperon au sein de la brume.

« Blanche et duveteuse, elle s’élance des profondeurs vers ses frères les nuages, chargée de rêves de pâturages humides et de cavernes de léviathans. Plus tard, les nuages sèment des morceaux de rêve en tranquilles pluies d’été sur les toits en pente des poètes, pour que les hommes ne vivent pas sans la rumeur d’étranges secrets séculaires et de merveilles que, seules dans la nuit, les planètes racontent aux planètes. »

Le poète occupe une place de choix dans nos sociétés en raison même de sa particularité, de son rôle aussi intangible que vital, même s’il doit demeurer incompris. Outre, cette idée, le texte véhicule une saveur de vieux conte, emplit de sagesse et d’une qualité un poil sauvage; ces histoires que les bardes et troubadours d’autrefois pouvaient conter.

Alors que je lisais le texte avec délectation, je prenais des notes tout en précisant que les impressions premières qui me saisissaient, tournaient autour d’une sensation éthérée, féérique, bien que nous soyons à des lieux de la féerie merveilleuse.

J’ai éprouvé une certaine satisfaction à la lecture de la dernière phrase, une conclusion qui s’avérait si en accord avec mon ressenti :  » et, Kingsport, inconfortablement nichée au pied des falaises, au-dessous de cette effrayante sentinelle de roche suspendue dans les cieux, ne voit sur l’océan qu’une blancheur mystique, comme si le bord de la falaise était celui du monde entier et que les cloches solennelles des bouées tintaient librement dans un éther de féerie. »

Le Bateau Blanc

Basil Elton est gardien de phare de North Point, un poste occupé depuis quelques générations par sa famille, de père en fils. Depuis cette position privilégiée, il peut voir passer maints bateaux et navires. Un de ces bâtiments éveille sa curiosité et il l’observe systématiquement avec un certain transport, il s’agit d’un bateau blanc, qui peut voyager entre les mondes. Un jour celui-ci accoste près du phare et l’amène vivre une aventure mémorable.

Un texte qui nous propose un autre aperçu des Contrées, plus sauvage que les précédents, et malgré les dangers affrontés, cette éclipse nocturne vaut le détour.

Celephaïs

Céléphaïs est une cité qui éveille des souvenirs car j’ai animé un scénario de Tristan Lhomme pour l‘Appel de Cthulhu (Le Chevalier et la Morte). Il était très agréable, emplit de drame et de péripéties. Ce fut donc un petit bonheur de découvrir sa « fondation », et de rencontrer son roi, Kuranès.

Ce dernier est un rêveur londonien qui plonge nuit après nuit dans les songes, il y mène une vie dans laquelle la chevalerie est à l’ordre du jour, avec un désir profond de voir ses rêves devenir une réalité. Et dans le pays des rêves rien n’est impossible…

Ex Oblivione

Une très courte nouvelle qui met en scène la diversité des Contrées, et sans doute quelques savoirs dangereux.

Ce qu’apporte la Lune

Une vision de la Lune maléfique dans ce court texte.

Le Livre

Lovecraft nous met entre les mains un ouvrage dont on ferait mieux de s’abstenir d’y toucher….

Les Chats d’Ulthar

A Ulthar il est interdit de tuer un chat, et voici pourquoi.

Un texte enlevé, très plaisant et créatif. J’ai adoré suivre cette histoire et cette association avec les nombreux chats d’Ulthar.

Les Autres Dieux

Dans ce court texte nous découvrons un panthéon qui s’avèrera conséquent.

Le Témoignage de Randolph Carter

Randolph Carter et son ami Warren, un occultiste, sont à la recherche d’un artefact ou un savoir perdu. Warren descend dans un tunnel, et interdit à Randolph de le suivre. Ils communiquent par l’intermédiaire d’un téléphone filaire. Le dialogue y est glaçant.

Cette nouvelle est bien plus typique des textes indicibles de Lovecraft avec une chose tapie dans les ténèbres propre à vous glacer d’effroi. L’angoisse qu’elle dégage vous tiendra en haleine alors que Randolph tente d’expliquer ce qui s’est passé, ou ce qu’il suppute.

La Quête Onirique de Kadath l’inconnue

Il s’agit d’un court roman mettant en scène un personnage iconique de Lovecraft. Il y a quelques passages un peu redondants que la prose dense et tassée de l’écrivain n’allège pas. Néanmoins, le périple vécu convoque l’imagination comme rarement. La découverte de ces Contrées sauvages, ici, chatoyante et amicale, là lugubre et perfide restera mémorable.

Sans oublier Nyarlathotep!!!

La Clef d’Argent

Randolph Carter ne parvient plus a atteindre les pays des rêves, le forçant à connaître une existence plus rangée, plus attendue. Dans le processus, ce sevrage le fane et peu à peu, le temps passant, il s’interroge sur cette capacité perdue, et si finalement cette rationalité acquise n’est pas un bienfait. Puis, il découvre la Clef D’Argent, dans un mystérieux coffre.

Les Contrées du Rêve sont de nouveau à sa portée, franchira-t-il le seuil ?

Une belle nouvelle qui illustre l’importance de l’imagination, la thématique centrale du recueil.

A Travers les Portes de la Clef d’Argent

Randolph Carter a disparu depuis 4 ans, et nous avons des témoins de son parcours. Il est installé à Ilek-Vlad…. dans les Contrées du Rêve. Néanmoins, les intervenants étant excentriques leurs propos manquent de convaincre la famille, alors que nous, nous sommes tout acquis!

Azatoth

Un texte très court datant de 1922 qui fut publiée en 1938. Celle-ci donne aperçu de l’environnement chaotique et musical dans lequel s’épanouit Azatoth, un dieu de la cosmologie fondée par Lovecraft.

Un mot pour conclure :

Cette édition est superbe,elle bénéficie d’un travail d’édition très soigné et d’une traduction d’une qualité exemplaire. L’Intégrale embellira vos soirées et votre bibliothèque avec un livre que tout amateur de littérature se doit de posséder.

Autres critiques :

Le Troll

Ce livre est pour vous si :
  • vous voulez découvrir le côté Fantasy de Lovecraft
  • vous souhaitez avoir une Intégrale qui envoit!
  • vous aimez suivre un fil rouge dans un recueil

je vous le déconseille si :

  • Et pourquoi pas la Lune ?
  • J’aime pas Lovecraft
Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!). Ceci m’aide à financer l’hébergement du site sans publicité et à organiser des concours avec des romans à offrir.

Les Contrées du Rêve de Lovecraft

Et cela compte pour le challenge du Troll

Illustration superbe de Loïc Muzy!!!

5 réflexions sur “Les Contrées du Rêve – Lovecraft

  1. […] Ce premier tome de l’intégrale Lovecraft avec la traduction de David Camus nous fait ainsi découvrir une autre facette de Howard Phillips Lovecraft. L’auteur y fait preuve de lyrisme, de poésie pour nous conter un onirisme envoûtant où on peut croiser des créatures fabuleuses mais aussi dangereuses. Les éditions Mnémos ont offert à ces contrées du rêve un bien bel écrin et une superbe traduction. Une belle réussite! Autres avis: Lutin 82, […]

    Aimé par 1 personne

  2. « j’aime pas lovecraft » xD
    Et de toute façon je ne suis pas trop nouvelles, du coup ça a encore moins de chance de me plaire. Et vu qu’il n’y a aucune chance que j’entre en possession de cette intégrale (à moins qu’elle soit dispo à la médiathèque? mais pas croisé en tout cas pour l’instant) du coup je pense que ce n’est définitivement pas pour moi.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s