Portal of Thousand Worlds de Dave Duncan

Chine éternelle, Chine magique, Chine fatale

Lecture VO

Je suis peu familière des œuvres de Dave Duncan, n’ayant lu que L’insigne du Chancelier à sa sortie, un roman de fantasy mouvementé et au demeurant fort agréable, qu’il me faudra relire pour boucler le cycle. Un jour.

Un trilogie pour me remettre en selle avec cet auteur ne m’enchantait guère quand j’ai découvert ce roman se déroulant dans un pays aux parfums exotiques et à la culture évocatrice.

The Good Land – Chine – vit depuis des siècles sur un cycle alternant menaces et périodes de prospérité, baignant dans des traditions invariables et raffinées, dominée par la présence de l’imposant Portail entre les Mondes, le Portal of Thousand Worlds.

Lire la suite

Les Cent Mille Royaumes – N.K. Jemisin

Ou les Guerres divines

Trilogie de l’héritage, tome 1

« Mon nom est Yeine et j’ai dix-neuf ans. Je suis membre du peuple darrène, au nord des Cent Mille royaumes. Une barbare. Il y a un mois, ma mère a été assassinée. Elle était l’héritière des Arameris, la plus puissante famille du monde. Ce matin, j’ai reçu un message de l’empereur, mon grand-père : une invitation à venir séjourner à Ciel, le palais familial. Plus qu’une invitation, un ordre.
Je veux découvrir pourquoi ma mère est morte. Même si on ne revient jamais de Ciel.« 

La lecture du résumé éditeur ne parvient qu’à peine à titiller ma curiosité, mais l’attribution du prix Locus m’a convaincue de lui donner sa chance. Et finalement, c’est une bonne surprise!

Sous les dehors assez classiques d’une fantasy axée sur une histoire de vengeance, se cache, un projet assez ambitieux et un pari globalement réussi.

Les Cent Mille Royaumes nous offre un croisade personnelle, une intrigue de cour, de la magie d’essence divine, des personnages marquants pour une fantasy mythologique. Ce premier tome lance les bases d’un trilogie assez ambitieuse dans la mise en place d’un panthéon divin solide et captivant, sans doute le point fort du roman.

Lire la suite

Le Fleuve Céleste – Guy Gavriel Kay

Et si magique.

L’Atalante

Ce roman de Guy Gavriel Kay fait suite aux Chevaux Célestes; 300 ans se sont écoulés depuis la fin des événements relatés alors, dans cette Kitaï directement inspirée de la Chine.

La guerre civile dont nous avons vécu les prémices dans le tome précédent laissa de profondes cicatrices dans le paysage asiatique. La Kitaï a peur de ses généraux et préfère désormais perdre du terrain face aux redoutables Cavaliers des Steppes plutôt que de s’exposer à une lutte fratricide. Les empereurs précédents choisirent d’abandonner une partie de leur territoires, une bande pourtant symbolique : les Quatorze préfectures bordant la limite nord du pays.

La situation n’est pas du goût de Ren Daiyan qui rêve de restituer toute sa splendeur à l’Empire.  De l’autre côté du spectre, nous trouvons Lin Shan, cultivée, unique qui enchante la cour de l’Empereur Wenzong. Leur destin est lié.

Lire la suite

Le nom du Vent – Patrick Rothfuss

Comme au premier jour.

Chronique du tueur de roi

Bragelonne

Le nom du Vent est un roman de fantasy qui fait beaucoup de bruit un peu partout dans le monde. A tel point que son souffle épique l’a déposé aux portes des maisons de production. Un parallèle peut être fait avec la saga d’Harry Potter tant sur le point cinématographique que sur le parcours du jeune orphelin prodige.

Malgré des critiques dithyrambiques soulignant l’originalité et l’aspect novateur du roman, je ne peux y souscrire.  En effet, la trame est déjà utilisée, les tueurs de rois se répandent allégrement, les chroniques sont légions et de nombreux livres ont déjà la paternité de quelques « trouvailles ».

Est-ce pour autant un mauvais roman, ou en suis-je ressortie dépitée ou déçue ? Pas le moins du monde, ne vous attendez donc pas à un cyclone colérique. J’ai aimé, et me suis immergée avec plaisir dans le pavé lourd de 850 pages (un indicateur : il a tenu 4 jours). Bref, rien de novateur ou de révolutionnaire, mais une belle et bonne histoire.

Lire la suite

Djinn – JL Fetjaine

…. et autres créatures fantastiques.

 

« 1130, Princée d’Antioche – au nord de l’actuelle Syrie.
Fille du roi Baudouin de Jérusalem, la princesse Alix d’Antioche s’apprête à accoucher en secret de son enfant illégitime, fruit de ses amours avec le connétable Renaud Mazoir. Personne ne doit apprendre cette naissance : sa mère a décidé que l’enfant ne survivrait pas.
Mais son père, prévenu par ses informateurs, arrive à temps pour le sauver. L’accoucheuse, elle, est sacrifiée, non sans avoir jeté sur Alix une malédiction : l’esprit malin d’un Djinn s’attache désormais à ses pas. »

Jean-Louis Fetjaine retrace les événements au Proche-Orient à compter de 1130. Les francs s’y sont établis avec peine, et tiennent plusieurs principautés dont Antioche. Les faits tout autant que les personnages sont véridiques, à une nuance près… les djinns et quelques autres créatures fantastiques… N’est-ce pas alléchant comme prémices ?

Lire la suite