Le jeu du Démiurge de Philippe-Aubert Côté

Le sommeil des arbres-machines

Le jeu du Démiurge, tome 1

Alire

Avec un tel titre et une superbe couverture de sf flirtant avec des éléments de fantasy, difficile de prime abord de deviner la tendance principale du roman de P.A. Côté.

Surtout que démiurge brouille les cartes avec délice, plusieurs acceptions tenant au deux genres de l’imaginaire pouvant s’appliquer. En effet, l’auteur s’est fait plaisir avec ce roman ambitieux ne délaissant pas le fond au profit de l’action, ou bien le worldbuilding au profit de la trame.

Pour un premier roman, Le jeu du Démiurge ne s’en laisse pas compter et nous propose une histoire qui mérite le détour.

« 2901 – Les Éridanis, lointains descendants hermaphrodites des humains, ont entrepris de coloniser la Voie lactée en s’établissant de planète en planète. À bord du Lemnoth, ces posthumains de chair et de métal s’apprêtent à accomplir un nouveau saut interstellaire afin de fonder une autre colonie sur Selckin-2. Parmi eux, Nemrick, de la caste des Ludis, qui a intégré la mission afin de suivre l’amour de sa vie, le Techno Rumack, qui rêve de créer un milieu de vie idéal pour leurs descendants…
3045 – Plus d’un siècle après l’arrivée des Éridanis, de nombreuses cités s’éparpillent sur Selckin-2. Elles sont habitées par les Mikaïs, une race à mi-chemin entre homo habilis et homo sapiens créée par Rumack. Ce sont eux qui ont construit les prodigieux édifices de ces villes pourtant prévues pour des Éridanis »

Lire la suite

TAG de fin d’année 2017

TAG

Ce TAG spécial fin d’année est l’œuvre du Pingouin vert. Oui, Vert, le Pingouin. Je ne sais si c’est parce que notre blogueuse polaire a pris un bain radioactif ou s’il s’agit d’un croisement entre Hulk et un manchot… Allez savoir.

Toujours est-il que ma petite personne, haute comme 3 pommes se trouve nominée pour ce TAG de fin d’année, édition 2017. Pas question de rétrospective livresque, seul le  tour du calendrier émotionnel est concerné. Je ne vous cache pas que mon intérêt du livre reste au centre de cette attention. 😉

Lire la suite

Métro 2033 de Dmitri Glukhovsky

En Rouge et Noir.

L’Atalante

« 2014. Une guerre nucléaire a ravagé la Terre. 2033. Quelques dizaines de milliers de Moscovites survivent tant bien que mal dans le métro. Ils sont organisés en microsociétés qui habitent une ou plusieurs stations de métro, se dotent de diverses formes de gouvernement et de croyances. Les tunnels sont laissés aux parias, aux rats et à tout ce qui rode dans les ténèbres. Artyom est l’un de ces survivants. »

Voilà un résumé éditeur alléchant et qui informe parfaitement le lecteur sur le contexte du récit ainsi que l’ambiance a en attendre. Je le trouve parfaitement réussi – pour une fois – au même titre que le roman lui-même, Métro 2033. Lire la suite

La saga Vorkosigan

Un soleil brille dans le microcosme de la SF.

3 prix Hugo, 2 prix Locus, 1 prix Nébula

Je vous avez promis cet article depuis un petit moment, concocté spécialement pour convaincre quelques amateurs de SF qui ne s’y sont pas encore immergés. Si,si, ils existent!
Il s’agit surtout de décrire la richesse de l’univers et de ces thématiques, ainsi que d’indiquer l’ordre de lecture interne au cycle. Cependant, Lois McMaster Bujold nous offre des romans qui se suffisent à eux mêmes, comportant un début, un milieu et une fin. Ainsi, le lecteur ne se sent-il pas obligé de lire tous les récits de la saga, et peut sauter quelques tomes ou ne profiter que de ceux qui l’inspire vraiment.

Découvrons, si ce n’est déjà fait, la saga Vorkosigan.

Lire la suite

Miles Vorkosigan de Lois McMaster Bujold

Et un prix Hugo pour un nain précurseur.

Prix Hugo 1991

Les lauréats des prix de science-fiction et fantasy peuvent surprendre agréablement ou bien décevoir profondément. J’ai eu le loisir de goûter aux deux saveurs, avec des états intermédiaires. Miles Vorkosigan peut allégrement prétendre aux deux visages. En effet, il serait si facile de se laisser distraire par l’humour et la plume toute en peps de McMaster Bujold

« Être officier à bord « Prince Serg » , le vaisseau spatial le plus moderne de l’empire de Barrayar, tel est le rêve de miles Vorkosigan. Mais avant de voir son souhait exauce, il doit remplir honorablement sa première mission, à la station météo de l’île Kyril.
Le plus dur, ce n’est pas tant le froid polaire qui règne sur l’île. Non, le problème, ce sont les moqueries des autres officiers. Il faut dire qu’avec sa taille – a peine un mètre trente -, le nabot surdoué ne passe pas… Inaperçu ! Mais le pire, c’est le général Metzov, le chef de la base. Un forcené de l’autorité. A cause de lui, miles se retrouve accuse de mutinerie et renvoyé dans la capitale… »

Quatrième tome de la saga lu en autant de chroniques, l’article sera donc moins détaillé sur l’univers de ce cycle de space opera.

Lire la suite

ReNaissance de Jean-Basile Boutak

Une question d’optique.

ReNaissance de JB Boutak est presque un texte dystopique, presque car il s’agit avant tout d’une quête entêtée et impossible.

« 2154. Il reste un peu plus de vingt-cinq années à la Terre avant son autodestruction, et autant à l’humanité pour relever son plus grand défi : assurer sa survie.
Une jeune historienne férue d’ésotérisme, entraînant à sa suite un journaliste blasé, se lance en quête d’un fol espoir. Du cœur de l’Auvergne au Tibet, du Roi des Phares aux geôles d’un château, ReNaissance emmène le lecteur dans un voyage initiatique, où l’optimisme prévaut sur le fatalisme. »

Un roman de SF made in France qui promet quelques voyages en dehors du sempiternel contient américain, tentant, n’est-ce pas ?

Lire la suite

Ninefox Gambit de Yoon Ha Lee

Les maths en Guest Star….N’ayez pas peur!

The Machineries of Empire

Ninefox Gambit est véritablement un pari, et plutôt rusé de la part de Yoon Ha Lee. IL s’agit « officiellement » d’un sapce opera militaire…. lauréat du prix Locus. En réalité, il est bien plus que cela, et il ne faudrait pas le bouder en raison de cette étiquette si mal perçue dans notre Hexagone.

Les hexarches (pour les 6 factions) sont confrontés à une crise d’envergure et utilisent leur arme ultime pour la contrer : le général déchu Jedao. Le worlbuilding étrange et captivant se révèle une petite pépite en soi, un univers dans lequel la sensation « alien » bat son plein…

Lire la suite

L’homme des jeux de Ian M. Banks

Attention à la dépendance!

Ça y est! Je me suis lancée dans le fameux cycle de La Culture de Ian M. Banks! Sa réputation m’intimidait franchement tant il place les standards des civilisations galactiques à des hauteurs vertigineuses.

Apophis m’a conseillée de commencer ma lecture avec L’Homme des jeux, une porte d’entrée toute indiquée. Que dire ?

Ce premier contact a été magique même si l’histoire en soi n’est pas exceptionnelle.

Lire la suite

Derrière le désert de Svetlana Kirilina

Sun, sand and salt

Après avoir enchaîner quelques bons petits pavés, j’avais envie d’histoires courtes, de trouver une sensation de rythme et de gourmandise. C’est pourquoi le blog vous propose à la suite quatre novellas, enfin L’homme des Jeux de Banks s’intercalera dans ce lot.

Aujourd’hui, il s’agit de découvrir la dystopie fantastique Derrière le désert de Svetlana Kirilina.

Cette terre est à l’agonie, le sable et la sécheresse recouvre le monde connu, le désert se posant en frontière infranchissable… Quelques courageux tentent l’aventure afin de découvrir si une vie luxuriante se cache aux yeux des hommes. Aucun ne revient.

Lire la suite

Rédemption de Jamie Sawyer

La guerre, sans Lazare

Lazare en guerre, tome 2.5

L’Atalante

Cette novella tombe à point nommé : elle fait le lien entre la fin des événements de Légion, le tome 2 et la future suite à Lazare en guerre. Dans ce texte, Conrad Harris et sa troupe de simulants sont absents mais leur ombre plane sur la station spatiale Cap Liberté.

Ce court roman de 128 pages est le fix-up idéal pour patienter en attendant le dénouement final.

Lire la suite