Ninefox Gambit de Yoon Ha Lee

Les maths en Guest Star….N’ayez pas peur!

The Machineries of Empire

Ninefox Gambit est véritablement un pari, et plutôt rusé de la part de Yoon Ha Lee. IL s’agit « officiellement » d’un sapce opera militaire…. lauréat du prix Locus. En réalité, il est bien plus que cela, et il ne faudrait pas le bouder en raison de cette étiquette si mal perçue dans notre Hexagone.

Les hexarches (pour les 6 factions) sont confrontés à une crise d’envergure et utilisent leur arme ultime pour la contrer : le général déchu Jedao. Le worlbuilding étrange et captivant se révèle une petite pépite en soi, un univers dans lequel la sensation « alien » bat son plein…

Lire la suite

Bifrost 88 : Greg Egan

Le vertige de la science

« Mon but initial était d’écrire un conte anti-faustien sur la technologie, notamment à cause de ce cliché répandu qui m’agace : les humains seraient si bourrés de défauts et la technologie serait si corruptrice que cela nous mènerait à la ruine. »  Greg Egan au sujet d’Oracle.

Je n’ai pas de grandes affinités avec les textes de Greg Egan, conclusion tirée des lectures de ses recueils de nouvelles publiées au Bélial, et ayant lu et chroniqué Céres et Vesta. Autant je reconnais l’immense qualité de ces récits du point de vue sciences et techniques autant mon petit cœur s’assèche devant l’aridité émotionnelle de ceux-ci. Cependant cette phrase me touche beaucoup, changeant sensiblement ma vision de l’auteur et de sa prose. Je partage le même agacement que lui concernant la littérature qui se complait dans ce pessimisme bon ton (et consensuel).

Voici donc un dossier, s’il est vrai que beaucoup d’informations sont disponibles sur le net,  a réussi à me faire changer d’opinion au sujet d’un auteur.

Lire la suite

Cérès et Vesta de Greg Egan

Les surfeurs d’argent

Le Bélial

« Cérès d’un côté, Vesta de l’autre. Deux astéroïdes colonisés par l’homme, deux mondes clos interdépendants qui échangent ce dont l’autre est dépourvu — glace contre roche. Jusqu’à ce que sur Vesta, l’idée d’un apartheid ciblé se répande, relayée par la classe politique. La résistance s’organise afin de défendre les Sivadier, cible d’un ostracisme croissant, mais la situation n’est bientôt plus tenable : les Sivadier fuient Vesta comme ils peuvent et se réfugient sur Cérès. Or les dirigeants de Vesta voient d’un très mauvais œil cet accueil réservé par l’astéroïde voisin à ceux qu’ils considèrent, au mieux, comme des traîtres… « 

Un quatrième de couverture un peu trop éloquent pour le texte car il révèle quasiment toute la trame du texte. Cette habitude devient un peu trop régulière à mon goût . Ceci dit, décrit comme tel, le pitch possède des arguments pour séduire plus d’un amateur de lecture (et pas seulement le cercle de l’imaginaire).

Lire la suite