A la recherche de Spock de Vonda McIntyre

Star Trek III – fureurs et émotions

 

« Longue vie et prospérité » – Spock

Cela fait une éternité que je ne vous ai pas offert une petite critique d’un roman de la franchise Star Trek. Je suis certaine que cette immersion dans l’univers trekkie vous manque et que vous attendiez avec une impatience non dissimulée une de mes fameuses interventions sur le sujet. 🙂

Je vous sais passionnés au nombre de vues (allez, je mets la chose au pluriel) et de commentaires! 😉 . Mais après tout, ce blog est justement destiné à aborder les sujets SFFF qui me font rêver, réfléchir, pleurer ou encore rire. Star Trek est de ceux-là.

A la recherche de Spock, le troisième volet de la saga portée à l’écran débute peu de temps après La Colère de Khan. La novélisation en roman par Vonda McIntyre suit exactement le même canevas.

L’équipage de l’Enterprise est parvenu à se défaire du redoutable Khan pour la seconde fois. Le bâtiment est sur le point de rendre l’âme alors que son cœur d’anti-matière menace d’imploser sans intervention manuelle directe. Spock se sacrifie lors d’une scène émouvante et mémorable.

Lire la suite

Courageux de Jack Campbell

La Flotte perdue, tome 3

Albédo analyse à la lumière de son prisme, le troisième opus du cycle de la Flotte Perdue, Courageux de Jack Campbell. Cette série est suivie avec plaisir dans ces pages, même si ma revue préférée estime qu’il est impossible d’apprécier ce space opera militaire tout en adorant des titres plus prestigieux tels que La Guerre Eternelle, Hyperion ou L’homme qui mit fin à l’histoire (en passant, j’ai été sur le point de me désabonner…)

Pour les détracteurs de ce sous-genre (dénomination qui ne se veut pas un jugement de valeur), il est vrai que nous restons cantonner à des schémas relativement classiques et prévisibles. Pour les amateurs, ou les lecteurs qui ont envie de s’aventurer dans le cycle de Jack Campbell,  ce récit maîtrisé est… jouissif!

Qu’en est-il de ce troisième tome ?

Lire la suite

La Grande Porte de Frederik Pohl

La galaxie à travers le trou de la serrure

Prix Hugo 1978 & Prix Locus 1978 & Prix Nebula 1977

 

Grand classique de la SF, La Grande Porte a été publié en 1977 et a réussi le Grand Chelem au niveau des récompenses les plus prestigieuses de la littérature de l’imaginaire : Prix Hugo, Locus et Nébula. Rien que cela. Cette triplette aiguise l’appétit et la curiosité, et le pitch parachève son œuvre tentatrice :

« Robinette Broadhead, n’a pas eu de chance dans la vie, depuis que ses parents lui ont choisi un prénom. Jusqu’au jour où il a pu enfin payer le prix de son passage vers la Grande Porte. La Grande Porte : un astéroïde artificiel construit par la civilisation supérieure des Heechees, dans le voisinage de Vénus. Les Heechees ont disparu depuis des siècles, mais ils ont abandonné à la Grande Porte des centaines d’astronefs programmés pour se rendre en divers points de l’univers.
La Grande Porte, c’est le seuil de mondes inconnus : la possibilité de gagner des fortunes pour les hardis pionniers qui n’ont pas peur de s’embarquer à bord d’un vaisseau étranger dont ils ignorent la destination. Robinette a été l’un de ces aventuriers. Il est devenu riche.
Alors pourquoi éprouve-t-il le besoin, semaine après semaine, d’aller se confier à l’ordinateur-psychanalyste Sigfrid Von Shrink, qu’il déteste ?« 

Certes, le roman a pris une ou deux rides, et nos neurones ne seront pas scotchés de stupeur devant les thématiques abordées, familières des lecteurs désormais. Mais, il faut replacer La Grande Porte de Pohl dans le contexte afin d’apprécier ce roman de pure SF.

Lire la suite

Légion de Jamie Sawyer

Lazare en guerre, tome 2

L’Atalante

Dans le tome précédent, L’artefact de Jamie Sawyer, nous faisions la connaissance du Capitaine Conrad Harris, un soldat expérimenté navigant dangereusement sur le fil du rasoir. Depuis, les péripéties et les drames se sont enchaînés, aboutissant à une bataille épique sur Hélios, une planète perdue dans le Maëlstrom.

« Devenu Lazare, Conrad Harris est envoyé par le Commandement allié se mesurer à un nouvel artefact bribe. Accompagnée de Saul, le xénolinguiste, son équipe rejoint le Colosse et sa flotte de seize navires dans le Maelström, une zone de l’espace très tourmentée où Elena a disparu. »

Sans prétendre révolutionner le genre, le premier volume montrait des signes intéressants, de l’action et du rythme sans être dénué de fond.

Légion, nous propose un cocktail tout aussi explosif; reste à savoir si l’intérêt est au rendez-vous.

Lire la suite

Le Général des Galaxies de J. Mazarin

de Jean Mazarin, pas Jules!

Effectivement, l’illustre cardinal malgré ses nombreux talents, son sens de l’anticipation et son intelligence aiguisée ne nous a pas honoré de récits de science-fiction. J’ai presque envie de dire que cela est dommageable pour les amateurs de littératures de l’imaginaire, car une telle plume dans notre domaine lui aurait donner un gros coup de pouce. Je pense également que le texte aurait été bien meilleur.

Hélas, Mazarin ne fait pas tout, et le prénom se fait fort de trier le bon grain de l’ivraie. Que dire de ce roman de la collection Fleuve noir anticipation?

Vous êtes à court de lecture ? Vous souhaitez aérer votre cerveau avec un récit datant de près d’un demi-siècle?

Le général des Galaxies est fait pour vous.

Lire la suite

Cérès et Vesta de Greg Egan

Les surfeurs d’argent

Le Bélial

« Cérès d’un côté, Vesta de l’autre. Deux astéroïdes colonisés par l’homme, deux mondes clos interdépendants qui échangent ce dont l’autre est dépourvu — glace contre roche. Jusqu’à ce que sur Vesta, l’idée d’un apartheid ciblé se répande, relayée par la classe politique. La résistance s’organise afin de défendre les Sivadier, cible d’un ostracisme croissant, mais la situation n’est bientôt plus tenable : les Sivadier fuient Vesta comme ils peuvent et se réfugient sur Cérès. Or les dirigeants de Vesta voient d’un très mauvais œil cet accueil réservé par l’astéroïde voisin à ceux qu’ils considèrent, au mieux, comme des traîtres… « 

Un quatrième de couverture un peu trop éloquent pour le texte car il révèle quasiment toute la trame du texte. Cette habitude devient un peu trop régulière à mon goût . Ceci dit, décrit comme tel, le pitch possède des arguments pour séduire plus d’un amateur de lecture (et pas seulement le cercle de l’imaginaire).

Lire la suite

Killing Gravity – Corey J. White

The voidwitch saga, tome 1

Maria Xi, surnommée Mars est secourue par un équipage composé de trois personnes ; Squid – le capitaine et alien, Trix et Mokie alors que son propre vaisseau était éparpillé façon puzzle en plein vide spatial.

Sa chance (et la leur) tourne quand Trix exige d’effectuer un scanner rétinien de routine avant de la laisser pénétrer sur le pont. Dès lors, la machine est enclenchée et tout ce petit monde se retrouve pourchassé par un croiseur de l’organisation para-militaire MEPHISTO.

Il ne fait aucun doute que leur intervention fait suite au contrôle initial de la rescapée, Mars. La raison s’illustre dans les heures qui suivent quand Maria utilise ses immenses pouvoirs psychiques pour se débarrasser de leurs poursuivants…

Lire la suite

L’héritier de l’Empire (SW) – Timothy Zahn

Star Wars

La croisade noire du Jedi fou, tome 1

La chute de l’Étoile Noire à la fin de l’épisode IV ainsi que la mort de l’Empereur Palpatine n’ont pas signifié la chute définitive de l’Empire. Certes, l’avenir de la Nouvelle République, jeune et fragile progéniture de la Rébellion s’annonce sous de meilleurs auspices, mais rien n’est acquis définitivement.

D’une part, charge à la Jouvencelle politique d’établir une démocratie avec ses règles, ses libertés et d’élargie sa zone d’influence. D’autre part, il est nécessaire d’abattre les derniers bastions ennemis. Les tâches sont multiples, les ambitions élevées et les chemins non seulement tortueux mais multiples. Il y aura les bonnes, et les mauvaises décisions, tout comme de nouveaux admirateurs et de futurs déçus de la promesse républicaine.

L’Héritier de l’Empire de T Zahn (elle est facile celle-ci!) nous propose le premier tome d’une trilogie corsée (nul, je sais 😉 ) qui démontre toutes les difficultés et les aléas du pari de l’ex-Rébellion.

Lire la suite

Aux comptoirs du cosmos – Poul Anderson

Space, spices  and species

La Hanse Galactique 2

Le Bélial

 

Ce deuxième tome de La Hanse Galactique regroupe cinq nouvelles se déroulant à la même période de la Civilisation technique, la société future imaginée par Poul Anderson. De taille diverse, elles sont d’une qualité égale, emballantes et procurent un goût de reviens-y. Le tout est précédé d’un avant propos de JD Bréque, le traducteur et un des principaux moteurs de la promotion de l’auteur américain au Bélial.

Dire que le tout m’a franchement enthousiasmé est un euphémisme…

Lire la suite

Croisière sans escale – Brian Aldiss

Un voyage semé d’embuches.

Denoël

Ce roman est devenu un classique de la science-fiction. Écrit en 1956, il peut dérouter le lecteur qui s’attend à un space opéra typique de cet âge d’or, fait d’aventures, de grands espaces et de fun. Effectivement, la surprise est de taille avec l’histoire de Roy Complain et de ses compagnons vivant au sein d’une tribu digne des gaulois ou autres villages antiques. Nous faisons la connaissance avec un peuple rude et féroce, sans grande empathie ou compassion, avec un chef auto-proclamé, une survie basée sur l’agriculture et la chasse, des gardiens qui veillent à la sécurité du village ainsi qu’un guide spirituel aux préceptes qui laissent pantois.

Parallèlement, ils utilisent des « éblouisseurs » et sont installés dans des cabines, autour de coursives au sein d’un vaisseau spatial….

Dès lors les questions du pourquoi et du comment se posent.

Lire la suite