Cérès et Vesta de Greg Egan

Les surfeurs d’argent

Le Bélial

« Cérès d’un côté, Vesta de l’autre. Deux astéroïdes colonisés par l’homme, deux mondes clos interdépendants qui échangent ce dont l’autre est dépourvu — glace contre roche. Jusqu’à ce que sur Vesta, l’idée d’un apartheid ciblé se répande, relayée par la classe politique. La résistance s’organise afin de défendre les Sivadier, cible d’un ostracisme croissant, mais la situation n’est bientôt plus tenable : les Sivadier fuient Vesta comme ils peuvent et se réfugient sur Cérès. Or les dirigeants de Vesta voient d’un très mauvais œil cet accueil réservé par l’astéroïde voisin à ceux qu’ils considèrent, au mieux, comme des traîtres… « 

Un quatrième de couverture un peu trop éloquent pour le texte car il révèle quasiment toute la trame du texte. Cette habitude devient un peu trop régulière à mon goût . Ceci dit, décrit comme tel, le pitch possède des arguments pour séduire plus d’un amateur de lecture (et pas seulement le cercle de l’imaginaire).

Lire la suite

Le Regard de Ken Liu…

… Sans concession sur le monde d’aujourd’hui.

Le Bélial

Mon ambition guère comparable à celle de Liu avec ce récit, se résume à lire la totalité des propositions de la collection Heure-Lumière. Bien que l’ensemble des textes ne m’ait pas systématiquement éblouie les neurones, leur qualité et leur diversité demeurent convaincantes. Le Regard de Ken Liu allie ces deux facettes avec une plume millimétrée.

Lire la suite

Aux comptoirs du cosmos – Poul Anderson

Space, spices  and species

La Hanse Galactique 2

Le Bélial

 

Ce deuxième tome de La Hanse Galactique regroupe cinq nouvelles se déroulant à la même période de la Civilisation technique, la société future imaginée par Poul Anderson. De taille diverse, elles sont d’une qualité égale, emballantes et procurent un goût de reviens-y. Le tout est précédé d’un avant propos de JD Bréque, le traducteur et un des principaux moteurs de la promotion de l’auteur américain au Bélial.

Dire que le tout m’a franchement enthousiasmé est un euphémisme…

Lire la suite

La Reine de l’Air et des Ténèbres – Poul Anderson

La Reine de l’Air et des Ténèbres de Poul Anderson

Le Bélial

Prix Hugo 1972

Prix Locus 1972

Prix Nebula 1971

« Loin de la Terre tourne la planète Roland, tout en contrastes : sur les côtes, des cités modernes, des camps de chercheurs et de techniciens; à l’intérieur des terres, des paysans qui croient encore à la toute-puissance de la Reine de l’Air et des Ténèbres, aux monstres voleurs d’enfants…

Barbro, la jeune biologiste, est sceptique…jusqu’au soir où son enfant est enlevé. Seule une créature ailée a pu commettre ce rapt ! Désespérée, elle part à la recherche de son fils, s’aventurant là où nul n’a jamais pénétré, et ses certitudes rationnelles vont subir le rude assaut des pouvoirs de la magie… »

Récit mêlant Science-fiction, lyrisme et fantasy, si la présentation éditeur ne titille pas vos neurones de la curiosité, espérons que ma critique les fassent fondre d’envie!

Lire la suite

Dragon – Thomas Day

Dragon de Thomas Day

Le Bélial

Heure-lumière

 

Bangkok, ou Sodome et Gomorrhe dans un futur proche.

Ça matraque dur dès les premières lignes, histoire de happer le lecteur dans une Asie du Sud glauque et loin d’être le paradis exotique de nos rêves. Pas le temps de se remettre d’une première série d’exécutions, que nous voilà ballottés dans un autre pan du récit, plongeant avec frissons et horreur dans un bordel d’enfants tous plus jeunes les uns que les autres. Puis, Dragon se précise : tueur en série châtiant  pervers et proxénètes.

A ses trousses, l’inspecteur Red Pokemon Rued Pokanon, personnage étrange et complexe.

Lire la suite

Au-delà du gouffre – Peter Watts

Au-delà du gouffre – Peter Watts

Recueil de 16 nouvelles

Le Bélial – Quarante Deux

C’est sans réelle surprise que ce blog propose cette chronique, Peter Watts étant un de mes auteurs. C’est vrai que ma déclaration démontre une certaine tendance à la possessivité. Voilà, je suis comme cela. J’adore Watts. J’ai attendu ce recueil de 16 nouvelles avec patience (rectification, impatience serait le terme plus adéquat), le voici enfin.

A la réception de l’objet convoité, l’excitation le disputait l’angoisse. Pourvu que mon auteur soit à la hauteur (

Pour tout dire, avec mon exigence plus importante, je digérerai mal une déception.

Au-delà du gouffre, tient-il sa promesse ou nous laisse-t-il y tomber dedans?

Lire la suite

Le dernier dimanche de M. le Chancelier Hitler – JP Andrevon

Le dernier dimanche de M. le Chancelier Hitler de JP Andrevon

Après la lune

Pour ce dimanche, plein feu sur de l’uchronie! De nombreuses périodes se prêtent à cet exercice littéraire, cependant, restons dans le registre du mois : le III° Reich. Cette thématique m’est « inspirée » par la série Le Maître du Haut Château que je regarde, ainsi que par Le Club Unranium de Stéphane Przybylski en cours de lecture.

Je vous propose un seul JP Andrevon pour deux titres :

  • Le dernier dimanche de M le Chancelier Hitler
  • L’anniversaire du Reich de Mille Ans

Deux œuvres fortes de l’auteur français, aussi connu pour un roman  : Le travail du furet.

Lire la suite

Peter Watts

Peter Watts – A consommer sans modération

Pour notre auteur de SF Bio, la symbiose s’impose entre mon blog et l’actualité littéraire de Peter Watts. Demain 14 novembre, son recueil Au-delà du gouffre pointera le bout de ses feuillets aux premières lueurs du jour. Effectivement, la maison d’édition Le Bélial nous propose 14 nouvelles agrémentées de deux postfaces dont une de l’auteur. Alors cette entrée en matière pourrait ressembler à de la pub. Si cela en a le goût… C’est le cas!

Il faut découvrir cet auteur canadien qui met en scène des univers – souvent dans la veine dystopique – inventifs, cohérents et captivants. Accessoirement, les frissons sont garantis… pour connaître leurs natures à vous de les testez!

Lire la suite

Un pont sur la brume – Kij Johnson

Un Pont sur la Brume de Kij Johnson

Le Bélial, Heure-Lumière

L’Empire décrit par Kij Johnson est coupé en deux. En effet un obstacle naturel extrêmement difficile à franchir sépare les deux contrées. Une gorge large et profonde est emplie d’une brume dense et corrosive qui ne permet aux voyageurs de traverser cette balafre ancestrale qu’à leurs risques et périls. Non seulement, rien ne résiste à cette vapeur acide et tourbillonnante, mais l’abîme est peuplée d’une faune étrange et mystérieuse dont des géants qui renversent tout sur leur passage.

Le gouvernement de l’Empire décide de remédier à ce frein naturel en construisant un pont sur la brume. Les conditions étant particulièrement ardues à « contourner« , il embauche un architecte de renom, Kit Meinem d’Atyar. Les travaux vont durer 5 ans et exiger de passer d’une rive à l’autre sur un bac piloté par l’impétueuse Rasali Bac.

Lire la suite

L’homme qui mit fin à l’histoire – Ken Liu

L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu

Le Bélial, Heure-lumière

Le lecteur amateur de SF aura sans doute entendu parler de la sortie de ce livre, L’homme qui mit fin à l’Histoire, et de l’auteur sino-américain, Ken Liu. Quelques critiques plutôt très positives, voire enthousiastes, sont déjà sur le réseau. Il faut dire que ce petit joyau se lit d’une traite avec ses 106 pages.

Mon conseil  se limiterait à ceci : lisez-le! Ne consultez pas les chroniques, avis ou critiques (nonobstant la position de certains auteurs). Faites-vous votre propre idée, découvrez cette pépite vierge de toute idée ou de toute attente, la récompense n’en sera que plus jouissive.

Si vous souhaitez poursuivre, j’éviterais tout spoiler et axerais ma chronique sur la forme et ensuite le fond. Une sorte de compte à rebours pour vous décider à poursuivre cette lecture – Ou pas.

Lire la suite