Le Regard de Ken Liu…

… Sans concession sur le monde d’aujourd’hui.

Le Bélial

Mon ambition guère comparable à celle de Liu avec ce récit, se résume à lire la totalité des propositions de la collection Heure-Lumière. Bien que l’ensemble des textes ne m’ait pas systématiquement éblouie les neurones, leur qualité et leur diversité demeurent convaincantes. Le Regard de Ken Liu allie ces deux facettes avec une plume millimétrée.

Lire la suite

Juillet 2017, le roller-coaster!

Ce mois de juillet alternait les hauts et les bas, avec des émotions fortes, un peu à l’image de notre météo capricieuse. Parmi les moments inoubliables positifs, il y a le sacre du Maître pour son 8° Wimbledon (et au passage son 19° Majeur). GÉNIAL! GÉANT!

Mes abeilles se sont bien portées surtout avec mes quatre nouveaux essaims qui semblent prometteurs pour l’année prochaine. Mais je déplore quand même la perte d’une colonie (fausse teigne).  😦

Le pire : notre petite chienne Inka a été sauvagement attaquée par un malinois, devant moi. Il l’a saisit à la gorge pour la tuer. Même ces petites choses perdent beaucoup de sang. C’était horrible et je vous laisse imaginer les cris qu’elle poussait.  Notre malamute est arrivé pour la sauver. Bref, l’opération coûte bonbon…

Heureusement que question lecture, le plaisir était au rendez-vous !

Lire la suite

Les dragons de sa Majesté - Naomi Novik

Dragons au menu de janvier 2017

Dragons au menu de janvier 2017

TAG

Le mois de janvier a été particulièrement froid cette année, et c’est avec plaisir que nous avons pu découvrir des paysages blancs magnifiés par les rayons du soleil matinaux. Peu de travaux à l’extérieur, quelques feux de cheminée et beaucoup de lectures. Malheureusement mes colonies d’abeilles ont souffert et quelques unes d’entre elles n’ont pas passé cette période délicate.

J’avais décidé de consacrer le mois de janvier aux « dragons« . Un terme qui s’associait aussi bien à la créature mythologique ailée qu’au titre d’un roman ou d’une entité bizarroïde. Je suis asses satisfaite  d’avoir réussi ce mois thématique en proposant 4 chroniques.

N’hésitez pas en commentaire à signaler vos lectures préférées du mois écoulé, de mes sélections de PAl, ou de tout autre livre.

Lire la suite

Le problème à 3 corps – Liu Cixin

Le problème à 3 corps de Liu Cixin

Acte Sud

Prix Hugo 2015

« La raison ne peut rien contre la folie »

Outre le titre du roman du chinois Liu Cixin, le problème à 3 corps est une équation  de mathématique fondamentale pour l’astrophysique. Il consiste en la résolution des équations de Newton avec 3 corps gravitationnels en interaction. Dans l’espace, et dans le cadre de la relativité restreinte, le problème devient plus délicat à résoudre.

Grâce au titre, le lecteur se doute donc du sujet général du livre : il sera confronté à l’astrophysique, aux systèmes solaires et aux exoplanètes. Entre autre. De plus, je confirme : NE LISEZ PAS LE 4° DE COUVERTURE qui dévoile l’intégralité de l’intrigue et qui porte un traître coup au mystère savamment distillé par l’auteur. Il n’y aura aucun spoiler quant à l’intrigue dans ma critique.

Le problème à 3 corps est également un jeu vidéo dans le quel se plonge Miao, un des protagonistes principaux du roman, chercheur en nanomatériaux.

Malgré ces prémices alléchants,  je me suis ennuyée une bonne partie du roman.

Lire la suite

Quatre Cavaliers pour Halloween, Octobre 2016

Quatre Cavaliers pour Halloween, Octobre 2016

Le mois précédent était tout feu et tout flamme avec de superbes lectures. Ce mois-ci nous nous dirigeons vers Halloween, et si mes lectures n’ont pas sombré dans l’horreur, ce fut moins plaisant. Rien d’effrayant ou de dégoûtant, pas de fantôme dans un placard, mais une sensible baisse de peps.

J’ai lu davantage de nouveautés (Latium, L’ancillaire 3, Le Zoo de Mengele, De Haut Bord) en un seul mois que ce que j’avais fait jusqu’à présent, c’est donc paradoxalement le mois des nouveaux-nés !

News

Je regarde la série le Maître du Haut Château, inspirée par Dick. Aussi, ai-je l’intention de lire le roman de l’auteur, et de me faire un mois thématique, centré sur des « uchronies de la seconde guerre mondiale ». Rien d’ambitieux, juste deux ou trois romans : en sus du Dick, Le Club Uranus de Przybylski, et l’Anniversaire du Reich de Mille ans d’Andervon.

J’ai du mal à suivre un programme de lecture, je le fais plus au feeling, à l’envie et à la curiosité, trois livres « uchronies WWII » ne devraient pas s’avérer insurmontables, surtout après un mois « Nouveautés« !

Lire la suite

De l’Or à foison pour Août 2016

De l’Or à foison pour Août 2016

En parlant d’or, je ne fais pas seulement référence aux Jeux Olympiques de Rio (quoiqu’il y aurait à dire sur l’ambiance dans les stades de Rio…), ni aux journées très ensoleillées de ce mois d’août, mais à ce nectar corsé et doré que nous offre les abeilles (en réalité nous leur piquons leur réserves). Après un printemps désastreux, cela a fait du bien d’avoir un vrai et bel été, pour nos sentinelles aussi.

C’est tout de même agréable de pouvoir voler quelques minutes dans la journée, un livre à la main et la caresse du soleil nous accompagnant dans le voyage de ces pages.

News :

Mes lectures  et chroniques se sont ralenties un poil et il me sera difficile de parvenir à mon objectif de 15 lectures pour les challenges Summer Short Stories ET Star Wars Summer, malgré 9 titres en commun visant les combos. C’était un peu (trop) ambitieux.

J’ai participé à un nouveau Tag assez ludique que vous trouverez ici Ruler book Tag, mais également à la Radio des blogueurs avec un titre que je proposais d’un jeune groupe les Bears Tower avec Cold.

Les ajouts sur ma PAL :

L’IA et son Double de Scott Westerfeld

La stratégie Ender de OSC

Le Club Uranus de Stéphane Pryzbylski

Eschatôn  de NiKolavitch (critique Xapur, RSF Blog et le Bibliocosme)

Défaites des maîtres et des possesseurs de Message ( critique Mes Imaginaires)

Chez Apophis où je fais un marché livresque régulier, je pioche de nouveaux titres :

Téméraire tome 4 de Naomi Novik

Le couteau Aveuglant de Brent Weeks

Les douze Rois de SharaKhaï de Beaulieu

En cours de lecture :

Le chevalier Rouge de Miles Cameron

 

Les lectures du mois d’août :

Le facteur de David Brin

La stratégie Ender d’ Orson Scott Card

Histoire naturelle des Dragons de Marie Brennan

L’IA et son double de Scott Westerfeld

Sitrinjeta de Christian Léourier – Chronique à paraître

Agent de l’Empire terrien de Poul Anderson

La Terre Bleue de nos souvenirs d‘Alastair ReynoldsChronique à paraître

L’Homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu

Homunculus de Blaybock… pas de critique!

Ainsi pour ma PAL : IN 8  / OUT 9 soit – 1.

Les brigades fantômes de Scalzi – lu en juillet, mais chroniqué début Août

Le Top du mois :

Et sans doute de cette année, le magnifique :

L’homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu

 

Le flop du mois :

Homunculus de Blaylock, un récit fantastique et steampunk en pleine époque victorienne, le tout mâtiné d’un soupçon de magie et un brin de mysticisme. Ce mélange de genres ne fonctionne absolument pas pour moi. Quand l’autre boiteux a ranimé un type à qui il manquait la moitié de la tête avec le cœur d’une carpe et une incantation magique, j’ai craqué et stoppé ma lecture.

En revanche, si vous avez aimé La voie d’Anubis de Tim Powers, ce livre est fait pour vous!

L’homme qui mit fin à l’histoire – Ken Liu

L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu

Le Bélial, Heure-lumière

Le lecteur amateur de SF aura sans doute entendu parler de la sortie de ce livre, L’homme qui mit fin à l’Histoire, et de l’auteur sino-américain, Ken Liu. Quelques critiques plutôt très positives, voire enthousiastes, sont déjà sur le réseau. Il faut dire que ce petit joyau se lit d’une traite avec ses 106 pages.

Mon conseil  se limiterait à ceci : lisez-le! Ne consultez pas les chroniques, avis ou critiques (nonobstant la position de certains auteurs). Faites-vous votre propre idée, découvrez cette pépite vierge de toute idée ou de toute attente, la récompense n’en sera que plus jouissive.

Si vous souhaitez poursuivre, j’éviterais tout spoiler et axerais ma chronique sur la forme et ensuite le fond. Une sorte de compte à rebours pour vous décider à poursuivre cette lecture – Ou pas.

Lire la suite