La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins

Attention aux erreurs de classement

Denoël – Lunes d’encre

La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins est un livre particulier. C’est un fait. La présentation éditeur est à la fois parlante et réserve une part de mystère ce qui sied parfaitement à cette fantasy urbaine, aux saveurs de fantastique.

« Carolyn était une jeune Américaine comme les autres. Mais ça, c’était avant. Avant la mort de ses parents. Avant qu’un mystérieux personnage, Père, ne la prenne sous son aile avec d’autres orphelins.
Depuis, Carolyn n’a pas eu tant d’occasions de sortir. Elle et sa fratrie d’adoption ont été élevés suivant les coutumes anciennes de Père. Ils ont étudié les livres de sa Bibliothèque et appris quelques-uns des secrets de sa puissance. Parfois, ils se sont demandé si leur tuteur intransigeant ne pourrait pas être Dieu lui-même.
Mais Père a disparu – peut-être même est-il mort – et il n’y a maintenant plus personne pour protéger la Bibliothèque des féroces combattants qui cherchent à s’en emparer. »

Lire la suite

Mystérium de Robert Charles Wilson

Mystère… mystères!

Mysterium tremendae – l’ultime frontière de la pensée rationnelle

 

« Un artéfact fait d’un matériau inconnu est découvert en Turquie par une équipe d’archéologues américains. Un laboratoire de recherches en physique est construit par le gouvernement américain à Two Rivers, dans le nord du Michigan, afin de l’étudier. Alan Stern, prix Nobel de physique, est recruté par chapeauter les recherches. Une expérience tourne mal et la localité de Two Rivers est transportée dans un univers parallèle, sur une Terre où l’histoire a divergé dès l’époque grecque antique ; la civilisation américaine y est moins avancée au niveau technique et la religion est beaucoup plus présente à tous les niveaux de la société. Les habitants de Two Rivers, initialement complètement perdus, tentent tant bien que mal de survivre dans cet environnement hostile.« 

Avec une présentation si alléchante, un titre qui chatouille la curiosité comme jamais, inutile de rédiger des pages pour confirmer l’intérêt grandissant autour de ce roman. Surtout que j’en suis à mon quatrième texte de l’auteur lors de ces six derniers mois et que l’écriture de Robert Charles Wilson m’a convaincue jusqu’à présent. Cerise sur le gâteau, j’espère être en bonne voie pour mettre une déculottée à un troll!

Lire la suite

Les griffes et les crocs de Jo Walton

Des dragons au menu du jour!

Denoël – Lunes d’encre

 

Jusqu’à présent, mes contacts avec l’auteur britannique Jo Walton n’avait pas été couronné d’un énorme succés;  Le cercle de Farthing et Mes vrais enfants me laissaient une impression en demi-teinte. Le rythme ne me convenait pas pour le premier, et les deux vies de Patricia trop diamétralement opposées pour le second m’empêchaient de goûter pleinement cette subtile uchronie.

Les griffes et les crocs, écrit antérieurement mais publié en VF en 2017, m’a enchantée malgré une moins bonne réputation. Histoire, drame, humour, style et fond sont au rendez-vous pour ce quinté gagnant!

Lire la suite

Les Affinités de Robert Charles Wilson

Le nouvel ordre mondial

Denoël – Lunes d’encre

« Le monde est-il jeune ou vieux ? » – Geddy dans Les Affinités

Les Affinités est un roman qui semble à peine baigner dans la science-fiction, or c’est tout un art de transmettre une impression à la fois prémonitoire tout en restant ancrer dans la réalité. D’autant plus que Robert Charles Wilson ne cherche pas à nous éblouir les mirettes avec un gigantisme ahurissant comme dans Les chronolithes ou à nous faire décrocher la mâchoire de stupéfaction devant des effets spectaculaires ou des technologies révolutionnaires. Non, l’auteur bouleverse notre avenir avec une science molle, une matière mal-aimée, un domaine qui ne vend pas du rêve : la sociologie.

Et, cela fonctionne du tonnerre !

Lire la suite

Le paradoxe de Fermi de Jean-Pierre Boudine

Où sont-ils ?

 

« Pluralitas non est ponenda sine necessitate »

« Les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité » – Rasoir d’Ockham

« Toutes choses étant égales par ailleurs, la solution la plus simple est généralement une ânerie » – Dan Simmons

Le paradoxe de Fermi concerne le débat sur l’existence d’une entité extraterrestre. Il a été posé en 1950 par le savant italien Enrico Fermi lors d’une conversation dans une cafétéria. Cette question dépasse largement le cadre scientifique, de la science-fiction, de la philosophie et de la religion. C’est un dilemme proprement fascinant à mes yeux, et si en soi il démontre un fort penchant pour l’anthropocentrisme (et de nombreux détracteurs pointent aussi que ce paradoxe est infondé), comment ne pas tenter de répondre à cette énigme cosmique ?

Il peut se résumer par cette phrase :

« S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ?« 

Les hypothèses pour lever le paradoxe sont de trois ordres (ils sont là – ils existent mais n’ont pas encore pris contact – nous sommes seuls). Avec ce roman, Jean-Pierre Boudine tente de donner sa vision (déprimante) du pourquoi nous sommes seuls dans l’univers.

Sa réponse tient en sa simplicité : une certaine forme d’entropie.

Lire la suite

Les Chronolithes – Robert Charles Wilson

Ou l’effet Feedback

Denoël – Lunes d’encre

Prix John Wood Campbell Memorial 2002

 

Dans un futur proche, Scott se dispute avec sa femme. Le jeune homme est un américain expatrié vivant en Thaïlande, un peu à la dérive, profitant de la vie au jour le jour, sans avoir complètement assumé son statut de père de famille.

Cette dispute matrimoniale est la dernière d’une série mettant son couple à l’épreuve. C’est d’ailleurs la dernière du genre car ayant décidé de se prendre une nuit sabbatique, il ne reverra pas de sitôt sa petite famille. En effet, a proximité de Chumphon un objet immense est apparu. Soudainement. Il se rend sur place en compagnie de leur voisin pour découvrir les proportions énormes du monument. D’une centaine de mètre de haut, érigé dans une matière inconnue, un peu comme du verre foncé ou une pierre magnifiquement polie, ce monolithe en impose.

Son arrivée s’est en outre accompagnée de phénomènes locaux particuliers : une forte baisse de la température, un cyclone, du brouillard et de la neige. Le plus étrange est l’inscription que l’on découvre à sa base.

Lire la suite

Luna – Ian McDonald

Luna de Ian McDonald

Denoël – Lunes d’encre

 

« 2110. Sur une Lune où tout se vend, où tout s’achète, jusqu’aux sels minéraux contenus dans votre urine, et où la mort peut survenir à peu près à n’importe quel moment, Adrianna Corta est la dirigeante du plus récent des cinq «Dragons», ces familles à couteaux tirés qui règnent sur les colonies lunaires. Elle doit l’ascension météoritique de son organisation au commerce de l’Hélium-3. Mais Corta-Hélio possède de nombreux ennemis, et si Adrianna, au crépuscule de sa vie, veut léguer quelque chose à ses cinq enfants, il lui faudra se battre, et en retour ils devront se battre pour elle…
Car sur la Lune, ce nouveau Far West en pleine ruée vers l’or, tous les coups sont permis. »

Une histoire à couteaux tirés, des manœuvres à la limite de la légalité, des règlements de compte à la OK Corral ?

La Lune tel un nouveau Far-West, n’est-ce pas une promesse intéressante ?

Lire la suite

Mes vrais enfants – Jo Walton

Mes vrais enfants – Jo Walton

Denoël – Lunes d’encre

Prix

Que dire de Mes vrais enfants qui n’ait déjà été écrit ? Chaque chronique, critique ou avis encense ce roman à tel point que j’en ai ouvert les premières pages avec anxiété. La proposition s’inversait quelque peu : serais-je à la hauteur du chef d’œuvre déclaré ?

Ce n’est pas ma première rencontre avec Jo Walton, nous nous sommes croisées à travers les pages non pas de Morwena, mais lors de son uchronie précédente Le Cercle Farthing. Je n’avais pas été conquise à ce moment là, malgré d’excellents retours, mais la plume de l’auteur et sa subtile uchronie m’avaient séduite, me laissant du coup un petit goût de reviens-y.

C’est chose faite avec Mes vrais enfants,  et je me trouve une fois encore, avec  la même sensation assez mitigée.

Lire la suite

Dilvish le Damné – Roger Zelazny

Dilvish le Damné de Roger Zelazny

Denoël – Lunes d’encre

Dilvish le Damné est un recueil de nouvelles associées à un roman, centrés sur ce personnage flamboyant s’il en est. Notre homme est un héros emblématique du sword&sorcery, engagé dans une lutte sans merci contre Jélérak, un puissant sorcier.  Le contentieux entre les deux hommes est profond et ancien, c’est également un des secrets de Dilvish que vous dévoileront les textes de Roger Zelazny.

Il y a peu à dire sans gâcher le plaisir de la lecture et de la découverte de ce protagoniste dont la profondeur d’âme et la complexité de caractère apparaissent au fur et à mesure. Sachez qu’il monte un cheval de métal qui lui vole presque la vedette tant l’animal est charismatique (oui, il cause aussi).

Question héroïc fantasy, nous sommes servis, et si j’avais quelques réticences initiales, cette compilation les a effacées.

Lire la suite

Latium – Romain Lucazeau

Latium de Romain Lucazeau

Lunes d’encre – Denoël

J’avais quelques réserves à l’entame de Latium de Romain Lucazeau. En premier lieu, la prose et l’ambition philosophique de son projet m’intriguaient tout en m’inquiétant. Le CV impressionnant de l’auteur, à quelques années-lumière, pardon à des kalétôphos de notre sphère SF interpelait, tout comme une interview récente. En second lieu, ce fut le quatrième de couverture qui poussait la réflexion sur notre appartenance à la même galaxie SFFF : « Pétri de la philosophie de Leibniz et du théâtre de Corneille, Latium est un space opera aux batailles spatiales flamboyantes et aux intrigues tortueuses. Un spectacle de science-fiction vertigineux dans la veine d’un Dan Simmons ou d’un Ian Banks. » Intimidant.

Lire la suite