Djinn – JL Fetjaine

…. et autres créatures fantastiques.

 

« 1130, Princée d’Antioche – au nord de l’actuelle Syrie.
Fille du roi Baudouin de Jérusalem, la princesse Alix d’Antioche s’apprête à accoucher en secret de son enfant illégitime, fruit de ses amours avec le connétable Renaud Mazoir. Personne ne doit apprendre cette naissance : sa mère a décidé que l’enfant ne survivrait pas.
Mais son père, prévenu par ses informateurs, arrive à temps pour le sauver. L’accoucheuse, elle, est sacrifiée, non sans avoir jeté sur Alix une malédiction : l’esprit malin d’un Djinn s’attache désormais à ses pas. »

Jean-Louis Fetjaine retrace les événements au Proche-Orient à compter de 1130. Les francs s’y sont établis avec peine, et tiennent plusieurs principautés dont Antioche. Les faits tout autant que les personnages sont véridiques, à une nuance près… les djinns et quelques autres créatures fantastiques… N’est-ce pas alléchant comme prémices ?

Lire la suite

Luna – Ian McDonald

Luna de Ian McDonald

Denoël – Lunes d’encre

 

« 2110. Sur une Lune où tout se vend, où tout s’achète, jusqu’aux sels minéraux contenus dans votre urine, et où la mort peut survenir à peu près à n’importe quel moment, Adrianna Corta est la dirigeante du plus récent des cinq «Dragons», ces familles à couteaux tirés qui règnent sur les colonies lunaires. Elle doit l’ascension météoritique de son organisation au commerce de l’Hélium-3. Mais Corta-Hélio possède de nombreux ennemis, et si Adrianna, au crépuscule de sa vie, veut léguer quelque chose à ses cinq enfants, il lui faudra se battre, et en retour ils devront se battre pour elle…
Car sur la Lune, ce nouveau Far West en pleine ruée vers l’or, tous les coups sont permis. »

Une histoire à couteaux tirés, des manœuvres à la limite de la légalité, des règlements de compte à la OK Corral ?

La Lune tel un nouveau Far-West, n’est-ce pas une promesse intéressante ?

Lire la suite

Barrayar – Lois McMaster Bujold

Barrayar de Lois McMaster Bujold

Vorkosigan, tome 2

Prix Hugo

 

« Cordelia Naismith, ex-pilote d’astronef, n’est pas une femme comme les autres : non contente d’avoir vaincu les soldats de Barrayar, elle a épousé leur chef, l’amiral comte Aral Vorkosigan. Tous deux vivent maintenant à Barrayar. Aral vient d’être nommé régent, et Cordelia attend un enfant. Une vie tranquille, enfin…
Et puis, une nuit, c’est l’attentat. Une grenade à la soltoxine. Si Cordelia et son mari s’en tirent sans dommages, l’enfant, lui, risque d’être anormal. Qu’importe, Cordelia ne veut pas renoncer. Ce sera un garçon, elle en est sûre. Il sera beau et intelligent, plus tard il règnera sur Barrayar…
C’est ainsi que naîtra Miles Vorkosigan. Miles, un garçon différent des autres, au destin passionnant…« 

Barrayar ou comment faire aimer la sf – et plus précisément le space opera – à tout un chacun.

Lire la suite

Le voyage d’Hawkwood – Paul Kearney

Le voyage d’Hawkwood de Paul Kearney

Les Monarchies divines, tome 1

 

Les Monarchies Divines, au nombre de cinq, regroupent les nations ramusiennes qui partagent une même culture et religion. Leur libération du joug fimbrien marque la naissance même  de ces Monarchies. Initialement ce peuple contrôlait l’ensemble des territoires connus quelques siècles auparavant, un peu à l’image d’une race ancienne et vénérée – ou haïe.

Le récit se concentre dans ce premier tome sur Hebrion (je subvocalise en Hébrion qui sonne bien mieux). Son jeune Roi doit contrer l’influence du prélat local qui a décidé d’asseoir la puissance de la confrérie inceptine et de renforcer ces ambitions élevées. Il mène un purge sévère contre tous les hérétiques . De retour au port, ce sont des bûchers et des arrestations au faciès qui accueillent Hawkwood et sa caravelle. D’ailleurs son second, noir de peau est exécuté sous ses yeux… Tout homme ou femme étranger aux Cinq Monarchies, tous les mages, herboristes et pratiquants des arcanes sont invités manu-militari à visiter les catacombes avant d’aller faire un tour en enfer. Bienvenus dans le plus grand port commercial des Monarchies Divines!

Lire la suite

Hypérion 1&2 – Dan Simmons

Hypérion de Dan Simmons

Les Cantos d’Hypérion, tome 1

Prix Locus, Prix Hugo

 

Il y a quelques temps, j’ai exprimé mon exaspération concernant le découpage d’Hypérion par les éditions Pocket. Une scission criminelle – séparant l’intrigue artificiellement et arbitrairement – qui laissait au lecteur un goût d’inachevé et de trahison (et d’être pris pour une vache à lait). C’est d’autant plus contraire à toute éthique qu’initialement le roman original en question n’est pas si volumineux.

Je vous propose donc une chronique complète du tome 1 et 2,  produit de notre édition bien française.

Hypérion narre le voyage au sens propre comme au figuré de sept pèlerins, choisis par les instances de l’Hégémonie pour formuler une supplique auprès du Gritche. Au cours de ce trajet, chacun va exposer les raisons de sa présence; des récits qui vont rythmer le roman de Dan Simmons.

Lire la suite

Hyperion 1 – édition Pocket- Dan Simmons

Hyperion 1 de Dan Simmons

Édition « TRAITRE » pocket !!!

Hyperion 1

Ce roman de Dan Simmons bénéficie d’une aura solaire et intimidante. Aussi, pour m’éviter la déception liée à la lecture de critiques, chroniques, avis ou commentaires plus dithyrambiques les uns que les autres, ai-je voulu me lancer dans l’aventure, vierge de toute préconception et si possible d’attente.

J’ai donc entamé mon livre Pocket avec un couverture plutôt sympathique, Hyperion 1. J’ai achevé la lecture de la dernière page, et comment traduire mon sentiment ?

Je suis dans la position d’un ou d’une jeune marié(e), le soir de ses noces, la soirée semble à la hauteur des espérances d’un tel jour. Le tout nouveau et beau (belle) conjoint(e) promet une nuit enfiévrée et vous a emmené au bord des délices, pour s’endormir brutalement à vos côtés…. The Epic Fail

Lire la suite

Dernier vaisseau pour l’Enfer – John Boyd

Dernier vaisseau pour l’Enfer de John Boyd

Denoël

 

Une fois la lecture achevée, il y a  presque un goût de déjà-vu. Car aussitôt revient en mémoire la date initiale de publication du livre en question : 1968. Et là, je me dit que les Divergente et compagnie n’ont décidément rien inventé, ni rien révolutionné dans le genre dystopie.

Initialement, je pensais avoir entre les mains le récit d’un amour impossible, un Roméo et Juliette des temps modernes. Dernier Vaisseau pour l’Enfer narre effectivement l’histoire d’amour entre deux jeunes gens appartenant à deux classes distinctes : lui est un étudiant en mathématiques, un M5; elle en littérature une A5. Deux lettres de l’alphabet, deux lettres contenues dans le terme abîme, illustrant parfaitement le gouffre qui sépare les deux classements génétiques.

Ce roman est prenant, et donne une petite leçon aux gros bestsellers en vogue.

Lire la suite

Mes vrais enfants – Jo Walton

Mes vrais enfants – Jo Walton

Denoël – Lunes d’encre

Prix

Que dire de Mes vrais enfants qui n’ait déjà été écrit ? Chaque chronique, critique ou avis encense ce roman à tel point que j’en ai ouvert les premières pages avec anxiété. La proposition s’inversait quelque peu : serais-je à la hauteur du chef d’œuvre déclaré ?

Ce n’est pas ma première rencontre avec Jo Walton, nous nous sommes croisées à travers les pages non pas de Morwena, mais lors de son uchronie précédente Le Cercle Farthing. Je n’avais pas été conquise à ce moment là, malgré d’excellents retours, mais la plume de l’auteur et sa subtile uchronie m’avaient séduite, me laissant du coup un petit goût de reviens-y.

C’est chose faite avec Mes vrais enfants,  et je me trouve une fois encore, avec  la même sensation assez mitigée.

Lire la suite

Les Chevaux Célestes – Guy Gavriel Kay

Les Chevaux Célestes de Guy Gavriel Kay

L’Atalante

« Le monde vous offre parfois du poison dans une coupe incrustée de pierreries, ou alors des présents stupéfiants. Il n’est pas toujours facile de distinguer les deux. » – GG Kay

 

Ce sont les phrases clés de ce roman. Et pour cause, Shen Tai se voit offrir 250 Chevaux Célestes. Ils sont mythiques, convoités et idolâtrés. 250 est un chiffre exorbitant, l’Empire Kitai dans son ensemble n’en possède pas l’équivalent. Il y a de quoi bousculer l’équilibre des pouvoirs au sein de ce pays millénaire, de quoi composer des poèmes immortels. Telle est la nature de ce présent… en apparence.

« Il n’est pas toujours facile de distinguer les deux. »

Lire la suite