Courageux de Jack Campbell

La Flotte perdue, tome 3

Albédo analyse à la lumière de son prisme, le troisième opus du cycle de la Flotte Perdue, Courageux de Jack Campbell. Cette série est suivie avec plaisir dans ces pages, même si ma revue préférée estime qu’il est impossible d’apprécier ce space opera militaire tout en adorant des titres plus prestigieux tels que La Guerre Eternelle, Hyperion ou L’homme qui mit fin à l’histoire (en passant, j’ai été sur le point de me désabonner…)

Pour les détracteurs de ce sous-genre (dénomination qui ne se veut pas un jugement de valeur), il est vrai que nous restons cantonner à des schémas relativement classiques et prévisibles. Pour les amateurs, ou les lecteurs qui ont envie de s’aventurer dans le cycle de Jack Campbell,  ce récit maîtrisé est… jouissif!

Qu’en est-il de ce troisième tome ?

« Traquée par les Syndics, la flotte de l’Alliance poursuit son dangereux repli à travers l’espace ennemi. Le capitaine «Black Jack» Geary tente désespérément de la ramener au bercail avec son précieux trophée, la clef de l’hypernet du Syndic, qui est aussi celle de la victoire… À la suite de ses combats répétés, la flotte perdue manque cruellement de matières premières pour usiner ses munitions. Un raid s’impose, mais quel mouvement opérer ensuite? Car les Syndics ont entrepris d’analyser les tactiques de Geary et il devient plus difficile de garder un coup d’avance. Non moins inquiétant, cer­tains renseignements in­duisent qu’un troisième larron interviendrait sous le manteau dans cette guerre qui dure depuis cent ans : une puissance extraterrestre inconnue, dont le but pourrait être d’anéantir l’humanité entière. »

Pour rappel, La Flotte Perdue est un retranscription de L’Anabase de Xénophon, écrite consécutivement à la retraite des 10 000, un fait militaire d’envergure et encore enseigné de nos jours dans certaines écoles militaires.

L’univers est légèrement plus approfondi, surtout que le relation entre Jack Geary et Rionne prend une tournure plus intime. Ainsi, les structures propres à l’Aliance sont approfondies, et nous apprenons qu’il ne s’agit pas d’un empire ou d’une république monolithique, mais d’une fédération plus vaste dont les membres sont autonomes et libres. Bien entendu, il y a un mastodonte qui influe sur les décisions, mais à l’image de la Vice-Présidente Rionne, rien n’est acquis pour l’Alliance si les petits qui gravitent autour ne suivent pas. En fin de roman, l’univers semble s’élargit vers une tierce partie bien mystérieuse.

Les personnages ne nous surprennent pas car il y a pas énormément d’évolution de ce côté là. Les réunions stratégiques, si elles cassent le rythme parfois, donnent de la vraisemblance au récit et corsent les tensions entre la faction pro-Geary et anti-Geary. Les événements précédents ont laissé des traces et il est bon de voir notre Capitaine aux prises avec les différentes parties, n’ayant pas les mains aussi libres que cela. Bref, il n’est pas un héros pourfendeur des méchants, sans peur et sans reproche.

Cependant, la relation « amoureuse » ne me convainc pas et je regrette que l’auteur se soit laissé embarquer sur cette voie… Surtout que Rionne perd peu à peu en crédibilité. Quelle plaie celle-là!

Question combats, nous sommes toujours aussi bien servis. Ils dépotent, les tactiques employées sont futées et astucieuses. Si initialement Geary avait un temps d’avance au niveau stratégique – avec son utilisation des schémas de batailles vieux d’un siècle – l’ennemi n’est pas dénué de réflexion et d’esprit d’analyse. Ils se sont adaptés et offrent une résistance de bon aloi.

Bruits et fureur sont au rendez-vous!

Mine de rien, il s’agit d’un tome plus politique relatif aux responsabilités au sein d’une fédération. Malgré un personnage assez irritant, le tout est très efficace et addictif.

Autres critiques :

signalez-vous!

Challenges :

Sur le fil!

Summer Star Wars – Rogue One

ssw-rogue-one

Le livre :
  • Tome 3
  • 384 pages
  • La Dentelle du cygne
  • broché 19 €

20 réflexions sur “Courageux de Jack Campbell

  1. J’avais complètement loupé Xenophon, dis donc ! Merci, je me coucherai moins ignorante ce soir (j’ai pourtant fait de l’histoire grecque…)
    Je suis assez d’accord avec toi, particulièrement en ce qui concerne Rionne et la non évolution des personnages. Mais, comme toi dans doute, j’ai lu les 6 tomes dans sourciller…

    J'aime

    1. Ah, mais c’est aussi parce que j’ai étudié l’histoire militaire, du coup le parallèle me semble plus évident!

      Oui, cela se lit tout seul malgré les petits défauts. Le tome 3 n’est pas mon préféré et pourtant, je l’ai dévoré d’un traite…

      J'aime

  2. Jean

    J’aime bien cette série…Ton article donne envie de la lire.. Quant à Rionne, ne t’inquiète pas…
    En revanche, je n’arrive pas à entrer dans la « Cinquième saison », et pourtant j’ai essayé plusieurs fois…
    Je vais relire tout Mallarmé 3 fois, puis je ré-essaie…

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime bien aussi, et effectivement cela doit se sentir dans mes articles. 😉

      Pour la 5° Saison, j’ai bien accroché même si le style narratif est un peu inhabituel. Après, il y a des livres qui ne sont pas fait pour soi alors que d’autres les adorent.

      J'aime

  3. « même si ma revue préférée estime qu’il est impossible d’apprécier ce space opera militaire tout en adorant des titres plus prestigieux »

    Quel jugement charmant ôO je comprends que tu aies failli te désabonner, c’est vraiment le genre de commentaires qui me gonflent.
    Ca se fonde sur rien d’autre qu’un avis hyper hautain et partial, et une fois sur deux ce n’est pas argumenté. J’aime aussi les livres originaux comme les tout simples mais jouissif. On a pas toujours envie de lire du Proust

    Aimé par 1 personne

    1. Ah! Mais j’ai fait des bonds prodigieux!! Surtout que je ne comprends pas cette fermeture d’esprit. Je ne recherche pas les mêmes choses ni sensations suivant les genres des romans. Et mon humeur ou mes envies s’accordent mieux avec tel type ou tel type de texte.
      Oui, c’est trés partiel, fermé et hautain!

      Aimé par 1 personne

  4. Ping : Bilan des challenges estivaux – Albédo

  5. Ping : Septembre 2017 au clair de miel – Albédo

  6. Ping : Quelques instants de lecture… – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s