Retour à N’dau – Kij Johnson

Le Bélial, collection UHL

Cette nouvelle n’est pas disponible de manière indépendante, elle est incluse dans le Hors-série de la collection Une Heure-Lumière 2020.

Écrite en 2000 par Kij Johnson, nous pressentons déjà le potentiel de cette plume.

Sur Ping, toutes les cultures, tous les peuples sont nomades. La planète présente une révolution très lente. Aussi, les points cardinaux ne sont-ils connus que par des dérivés liés à son astre solaire, Aube, par exemple. N’dau représente la « zone habitable » et confortable. Midi explique la nécessité de voyager à l’abri du pic du soleil. Ce dernier dévaste, brûle, décharne; aucun abri n’existe, aucune échappatoire, seule une fuite perpétuelle.

La narratrice Katia connaît une vie toute somme paisible avec les membres de sa famille, son petit clan. Ils élèvent des chevaux et des chiens, elle les dresse et les soigne. Pour permettre à leur troupeau de s’agrandir et de prospérer, ils ont fait une pause, laissant le soleil les rattraper doucement. Nul péril, cependant, la course de l’astre est trop lente pour que Midi les atteigne… D’ailleurs, cette halte permit aux chevaux de brouter une bonne prairie indigène. Il s’agit d’une existence routinière qui se voit bousculée le jour ou des cavaliers viennent entamer des pourparlers…

La nouvelle est suffisamment longue pour que Kij Johnson ait le temps de brosser un univers immersif et visuel. La vie sur Ping est rude, sauvage, la nécessité de s’entraider est vitale, à moins d’opter pour la brutalité. Il n’y a guère de place pour l’empathie et la compassion, et pourtant, le texte est loin d’être dénué d’émotion.

Initialement, sans démérité, le récit décrit une vie rustique et parfois brutale dans un environnement qui pourra faire songer aux mongols, aux samoyèdes ou encore à d’autres peuples nomades encadrant des troupeaux. Les dernières pages emporteront l’adhésion avec une histoire qui prend un tournant décisif et qui offre une conclusion inattendue, portés par des passages tout en délicatesse.

Encore une fois, Le Bélial nous offre une nouvelle qui mérite le détour!

Autres chroniques :

ApophisMON Troll l’ami Xapur

Et c’est pour el Maki!

IMG_20191223_114201

15 réflexions sur “Retour à N’dau – Kij Johnson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s