Star Trek 1 – James Blish

Star Trek, lecture VO

Cette semaine marquait un événement de taille dans l’univers de Star Trek : le 55° anniversaire de la diffusion du premier épisode! Je ne pouvais manquer cette fête, alors que le blog cherche à offrir une chronique des romans dérivés. Il s’agit ici, non pas du 55° billet, mes chiffres sont bien plus modestes, mais de la 19° critique!

Pour l’occasion, j’ai choisi de vous présenter un petit bijou : le tout premier roman de Star Trek, adapté à l’écrit par un auteur de SF connu et reconnu, gage d’une approche en profondeur de ce que la franchise peut nous offrir. Petit bijou également, en raison de la rareté du produit.

Mon objectif ne vise pas à vous faire saliver, du moins les quelques lecteurs qui s’aventurent dans ces chroniques (de niche) assez peu recherchées. Aussi, si vous dégotiez un exemplaire de cette « novelisation » de James Blish, je vous encourage vivement à l’emporter. Mon exemplaire, acquis en Angleterre au siècle dernier ( 😉 ), est conservé précieusement; comme d’autres petites choses relatives à cet univers.

Star Trek 1 n’est pas un roman en soi, mais un recueil de 7 nouvelles s’inspirant des épisodes de la série originale. Vous trouverez :

Ces titres comportent une vingtaine de page, hormis Miri qui en comprend 30.

Cette première publication vit le jour en janvier 1967 et fut un pari risqué pour les éditions Bantam Books. Pour apprécier la manœuvre, vous devez savoir que la série originale fut diffusée en septembre 1966, soit 4 mois avant la parution de ce premier titre de la franchise.

La conclusion s’impose, James Blish eu accès aux scénarios bien avant leur diffusion, et la lecture de ces nouvelles présentent de menues différences avec les épisodes télévisuels, voire, de grosses différences!

La qualité est au rendez-vous, sachant que nous avons ici, quelques uns des meilleurs épisodes de Star Trek. La trame associée à l’envergure d’un auteur du calibre de James Blish procure un réel plaisir à la lecture, même si un approfondissement aurait été souhaitable pour La conscience du Roi, ou encore La Loi de Charlie.

En conclusion, ce premier titre de Star trek est indispensable pour le trekkie tant au point de vue de l’histoire de la série (Blish ayant eu accès aux scripts initiaux) que de l’intérêt science-fictif de celui-ci!

Lu pour les challenges : Summer Star Wars – S4F3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s