Servant of the Crown de Brian McClellan

Fureur et passion au diapason

Nouvelle de l’univers des Poudres-Mages

 

Servant of the Crown est une nouvelle qui fait suite à Forsworn, la toute première histoire de l’univers des Poudres-Mages imaginé par Brian McClellan. Si ces deux textes se déroulent 35 avant les événements relatés dans le premier tome de la trilogie, La promesse de sang, ils ne peuvent être lus auparavant.

En effet, le contexte géopolitique ainsi que le fonctionnement des diverses magies sont développés dans ce premier volume, les nouvelles venant enrichir un monde déjà substantiel et cohérent. Ainsi, je ne vous invite pas à commencer par Servant of the Crown, mais vous encourage, pour les lecteurs anglophones à vous jeter sur le tome 1 de la trilogie, pour les autres à faire preuve de patience, la traduction VF serait envisagée.

Toujours est-il que j’espère vous mettre l’eau à la bouche…

Lors de la chronique d’Une promesse de sang, Erika, l’épouse décédée du Field Maréchal Tamas (le protagoniste central), marquait d’une empreinte palpable et indélébile son fils ainsi que son mari. Son ombre planait inlassablement sur les uns et les autres, et expliquait en partie – ou au moins influençait grandement certaines inimités et par conséquent certains actes lourds… de conséquences.

Nous savions déjà que cette femme était un personnage marquant et attachant à plus d’un titre. Nos héros ne pleuraient pas simplement la mort d’une épouse et d’une mère, leur chagrin allait au-delà d’une perte regrettable et émouvante. Erika faisait déjà figure d’emblème, et son caractère trempé ressortait au travers d’une remarque, d’un souvenir ou d’un regret.

Brian McClellan palliait à cette absence dans Forsworn, nouvelle qui nous permettait de faire la connaissance de cette jeune duchesse, talentueuse, téméraire et noble – un peu butée sur les bords également. Il est préférable, mais point nécessaire, de lire ce premier récit avant Servant of the Crown.

En effet, cette dernière relate la rencontre (enfin!) entre Erika et Tamas. La première souhaite que le capitaine la forme à l’utilisation de ses dons de poudres-mages, le second espère se débarrasser de la jeune femme manu-militari ( 🙂  ).

Non seulement, il a d’autres soucis en tête, notamment un procès qui lui pend au nez, mais il sert aussi de pion dans une mise au point royale au sujet des Privilégiés. Sa vie est dans la balance entre autres choses – la mince affaire – mais surtout monsieur déteste les nobles qui le lui rendent bien. Sa basse extraction ne plait pas à cette gente de qualité, et ses promotions rapides bien que méritées égratignent plus d’un nobliau. Alors instruire dans son art une noble pucelle ne rentre pas dans ses plans immédiats ni futurs.

Mais la donzelle a du caractère et quand elle a une idée derrière la tête, nous pourrions dire, qu’elle ne l’a pas ailleurs. Devinez qui va finir par plier…

Ce n’est pas tant le suspens lié à leur histoire commune qui entretient l’intérêt de cette nouvelle, car nous en connaissons l’issue, c’est le comment qui est s’avère truculent. Il faut ajouter à cette histoire d’amour, tout le contexte entre espionnage, double jeu, et douce trahison, et vous vous retrouvez avec un récit particulièrement explosif (il fallait bien que je la place  😉  )!

Savoureux, entrainant et ludique, impossible de décrocher avant la dernière ligne. Un petit régal en soi qui éclaire grandement la personnalité de Tamas, ainsi que ses origines, nous offre une histoire d’amour charmante, et nous plonge dans les prémices d’un conflit interne à grande échelle.

Niveau d’anglais : accessible
Autres critiques

Apophis

Challenges
Summer Short Stories of SFFF

challenge-s4f3-saison-3

Challenge Littérature de l’Imaginaire – 5° édition

c2_orig

Le livre
  • 83 pages – j’ai vérifié ! 😉
  • e-book SANS DRM 2,49€

14 réflexions sur “Servant of the Crown de Brian McClellan

  1. La VF, il ne faut à priori pas compter dessus, c’était juste une rumeur.

    Sinon, évidemment d’accord avec ta critique, sauf sur un point : pour moi, on peut lire les nouvelles avant La promesse du sang, justement parce que l’auteur rappelle, dans chacune d’entre elles, les bases des systèmes de magie de son univers d’une façon selon moi très efficace. Je pense même qu’il FAUDRAIT presque lire les nouvelles avant les romans qu’elles introduisent, ça permet de mieux saisir certaines choses ensuite (y compris la magie). Même si ça marche aussi dans l’autre sens, la lecture préalable du tome 1 permettant de mieux saisir l’importance de certains événements décrits dans les nouvelles.

    Merci, quoi qu’il en soit, pour cette excellente critique 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. oh…. pas de VF?!!! Que c’est décevant!

      Oui, il est possible de lire les nouvelles avant. Pour les raisons que tu évoques.

      Mais, je pense qu’elles sont moins percutantes sans l’arrière pal de la Promesse de sang. Disons que j’ai l’impression qu’elles seraient plus lambda, malgré leur qualités propres. Je ne sais pas si je m’exprime assez bien là! 🙂

      Merci à toi! 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : Nouvelles dans l’univers des Poudremages – Brian McClellan | Le culte d'Apophis

  3. Ping : Challenge S4F3s3 : troisième et dernier bilan | Les Lectures de Xapur

  4. Ping : Bilan des challenges estivaux – Albédo

  5. Ping : Septembre 2017 au clair de miel – Albédo

  6. Ping : The Crimson Campaign de Brian McClellan – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s