C’est la folie cette rentrée littéraire!!!

Il y a de quoi saliver et faire pleurer son banquier!

Poursuivons ce rendez-vous trimestriel mis en place au tout début de 2017. Je vais éviter de râler sur l’opacité de quelques maisons d’édition françaises concernant les sorties prévues à trois mois d’échéance. Ce serait un coup d’épée dans l’eau ainsi qu’une perte d’énergie….

L’objectif de cet article consiste à vous présenter les livres propres à me faire saliver, émoustiller les neurones et surtout éveiller ma curiosité! Loin de moi, l’idée de remplir vos bibliothèques pour les dix années à venir, nous nous contenterons ainsi des sorties en VF de la rentrée littéraire de 2018, et des quelques semaines qui suivent (soit environ 3 mois).

Les bonnes nouvelles s’accumulent avec notamment l’arrivée d‘Albin Michel Imaginaire dans nos étals et surtout dans nos bibliothèques. A cette occasion, je vous recommande chaudement l’interview de Gilles Dumay réalisée par Just a Word.

Les nouveautés à l’affiche (ordre chronologique)

les-enfants-de-la-terre-et-du-ciel-1090271-264-432

Enfants du ciel et de la Terre de Guy Gavriel Kay

L’Atalante – le 23 août 2018

« Ces territoires, ce sont les Balkans de la fin du XVe siècle, vingt-trois ans après la chute de Sarance (Constantinople), le monde méditerranéen entre la République de Séresse (Venise) et Asharias (la désormais ottomane Istanbul).
Il y a là Danica Gradek, fougueuse amazone de la cité pirate de Senjan ; Pero Villani, jeune artiste séressinien dépêché en Asharias pour y peindre le portrait du conquérant ; Marin Djivo, cadet d’une grande famille marchande de Dubrava ; Leonora Valeri, fille reniée de la noblesse batiare en mission d’espionnage ; et celui qu’on nomme Damaz, futur djanni dans l’infanterie d’élite du calife.« 

Pourquoi ?

AI-je vraiment besoin de m’exprimer sur la présence du dernier Kay en date dans cette sélection ? Sérieusement ?

J’adore Guy Gavriel Kay et ses romans de fantasy historique, l’émotion qui se dégage fait chavirer mon petit cœur, les ambiances sont si précises que le lecteur se surprend à circuler dans ces pays loins d’être tout à fait imaginaire, les intrigues prenantes mettent en jeu des destins exceptionnels. Un incontournable!

65976

Retour sur Titan de Stephen Baxter

Le Bélial – le 30 août 2018

« Année 3685. L’humanité a essaimé à travers le Système solaire et un nouvel âge d’or s’offre à elle. Une renaissance qui doit beaucoup à un homme, Michael Poole, ingénieur brillant dont les inventions ont joué un rôle crucial dans l’expansion humaine. Mais Poole voit plus grand. Plus loin. Or pour cela il lui faut des ressources à la mesure de sa démesure — une manne qu’il pourrait bien dénicher sur Titan, l’un des derniers lieux encore inexplorés du Système. Quitte à s’aventurer dans les entrailles glacées du satellite de Saturne… et y découvrir l’impensable. »

Pourquoi ?

Je suis assez partagée avec Stephen Baxter car certains titres m’ont séduites mais surtout quand l’auteur est en association (L’Odyssée du temps avec Clarke – Les chroniques de méduses avec Reynolds), d’autres m’ont déçue ou franchement déçue (Anti-Glace). Je suis donc très curieuse de le redécouvrir sur le format novella, avec un pitch franchement intéressant, et puis l’exploration spatiale de notre propre système solaire, avec des textes riches de sense of wonder, sont un de mes dadas.

65979-w300

Les Attracteurs de Rose Street de Lucius Shepard

Le Bélial – le 30 août 2018

« Londres, fin du XIXe siècle. Une métropole enfumée, étouffant sous le smog et les remugles de l’industrialisation en pleine explosion… Samuel Prothero est aliéniste. L’un des meilleurs de sa profession. Membre du sélect Club des Inventeurs, jeune homme respecté, son avenir est tout tracé dans cette société victorienne corsetée. Jusqu’à ce que Jeffrey Richmond, inventeur de génie mais personnage sulfureux, sollicite son expertise sur le plus étrange des cas. Troublante mission, en vérité, pour laquelle le jeune Prothero devra se résoudre à embrasser tout entier l’autre côté du miroir, les bas-fonds de la ville-monde impériale et ceux, bien plus effrayants encore, de l’âme humaine… »

Pourquoi ?

Aaah! Les atmosphères victoriennes me séduisent très régulièrement. Ce texte de Lucius Shepard me fait immanquablement penser à des œuvres phares de la fantasy. Il me tarde de découvrir ce que cachent ces « Attracteurs », pas vous ? J’avais beaucoup apprécié ma découverte de l’auteur dans le recueil du Dragon Griaule, même si La vie en temps de guerre ne m’avait pas autant emportée qu’espéré.

4178znsxgel

Les cieux pétrifiés de N.K. Jemisin

Tome 3 de La terre Fracturée

Les Nouveaux Millénaires – le 12 septembre 2018

« Le retour imminent de la Lune signifie-t-il la fin de l’humanité ou au contraire sa rédemption ? La réponse à cette question repose sur les épaules d’une femme et de sa fille. La première, Essun, entend se servir des pouvoirs qu’elle a hérités d’Albâtre pour bâtir un monde dans lequel les orogènes seraient libres. Mais pour la seconde, Nassun, il est trop tard. Elle a vu ce que le monde avait à offrir de pire, et elle a accepté ce que sa mère n’admettra jamais : qu’il est corrompu au-delà du point de non-retour, et que sa destruction est inévitable.« 

Pourquoi ?

Troisième et dernier tome de la trilogie de La Terre Fracturée, Les cieux pétrifiés sont lauréat du Locus, Nébula et de l’Hugo. Excusez du peu… Mais, surtout, j’ai adoré le premier tome, La cinquième saison et je compte enchaîner très rapidement les deux autres. Je vous invite à lire ma chronique enthousiaste et vous serez tentés! Cette science-fantasy a de nombreux arguments notamment un univers fracassant, et un trio de personnages féminins assez atypiques.

m_belialuhlhs2018

Hors série HL – Ken Liu

Le Bélial – le 6 septembre 2018

  • Introduction, par Olivier GIRARD
  • « Sept Anniversaires », par Ken LIU
  • Interview d’Aurélien POLICE
  • Catalogue

Pourquoi ?

Je suis tombée sous le charme de Ken Liu avec la novella L’homme qui mit fin à l’histoire, qui m’avait beaucoup remuée. Depuis, j’ai enchaîné avec bonheur Le regard, et Une brève histoire du tunnel transpacifique. Le tiercé est gagnant, alors inutile de vous dire que c’est avec envie que je compte me procurer cet Hors série!

515sqpozh8l-_sx195_

Frankestein 2018 de Johan Héliot

L’Atalante – le 20 septembre 2018

« Grande Guerre, 1914. Après un premier engagement désastreux, les Anglais décident l’opération Frankenstein : plutôt que de construire des chars, on créera de la chair à canon.
À partir des archives du fameux docteur et grâce à la production d’électricité à présent industrialisée, des unités de soldats pouvant être sacrifiés sans remords seront fabriquées – les champs de bataille du nord de la France fourniront la « matière première ». Winston Churchill est nommé responsable de l’unité de recherche sur la régénération.
Les « frankies » vont faire leurs preuves sur le terrain, mais la société se partage entre pro et anti. L’opération finalement interrompue, l’un d’eux, Victor, échappe au massacre puis est secouru par Marie Curie qui le rend à la vie consciente grâce aux radiations.« 

Pourquoi ?

Roman mêlant Histoire et fantastique, il ne peut qu’attirer mon regard. Je suis très curieuse de ce que l’auteur nous proposera comme réécriture du mythique Frankestein. J’attends également un petit côté uchronique qui serait un petit zest bienvenu.

cvt_mage-de-bataille-tome-1_6273

Mage de Bataille de Peter A. Flannery

Albin Michel Imaginaire – le 26 septembre 2018

« Falco Danté est un gringalet dans un monde en guerre peu à peu conquis par l’armée infernale des Possédés. Pire, Falco est méprisé, mis à l écart, à cause de son père qui fut un immense mage de bataille avant de sombrer dans une folie meurtrière. Alors que la Reine tente de rassembler toutes les forces armées pour repousser les Possédés, Falco prend une décision qui va l’amener aux marges du désespoir : il va entrer à l’académie de la guerre, une école d excellence pour les officiers. Là, il devra surmonter ses doutes, ceux de ses amis et même ceux de la Reine. Le monde brûle ; seul un mage de bataille pourra sauver ce qu’il en reste. Falco réussira-t-il à libérer son pouvoir, à invoquer un dragon à sa mesure ou succombera-t-il à la folie… comme son père ? Porté par son héros meurtri, condamné à se dépasser face au mal absolu, Mage de bataille a rencontré un formidable succès dans les pays anglo-saxons.« 

Pourquoi ?

Outre le pitch ? C’est la promesse d’une fantasy solaire qui me séduit énormément. Et la manière dont Gilles Dumay en parle laisse augurer une excellente pioche :  » l’ascension d’un jeune homme malade, malingre, marqué du sceau de l’infamie, qui va devenir le plus grand des mages de bataille. Et il y a une sincérité chez Flannery qui, d’une certaine façon, le rapproche de Robert E. Howard. Voilà pour la partie « nostalgique ». ».  J’ajouterai que je surveille ce phénoméne depuis un moment par l’intermédiaire de Goodreads, et que l’annonce de sa publication en VF fut une très bonne nouvelle.

cvt_anatem-tome-1_4493

Anatèm de Neal Stephenson

Albin Michel Imaginaire – le 26 septembre et le 30 octobre 2018 pour le tome 2

« Fraa Erasmas est un jeune chercheur vivant dans la congrégation de Saunt-Edhar, un sanctuaire pour les mathématiciens et les philosophes. Depuis des siècles, autour du sanctuaire, les gouvernements et les cités n ont eu de cesse de se développer et de s’effondrer. Par le passé, la congrégation a été ravagée trois fois par la violence de conflits armés. Méfiante vis-à-vis du monde extérieur, la communauté de Saunt-Edhar ne s’ouvre au monde qu’une fois tous les dix ans. C’est lors d’une de ces courtes périodes d’échanges avec l extérieur qu Erasmas se trouve confronté à une énigme astronomique qui n engage rien de moins que la survie de toutes les congrégations. Ce mystère va l obliger à quitter le sanctuaire pour vivre l aventure de sa vie. Une quête qui lui permettra de découvrir Arbre, la planète sur laquelle il vit depuis toujours et dont il ignore quasiment tout.« 

Pourquoi ?

Ce titre est précédé d’une réputation certaine, et si je n’ai jamais tenté la lecture en VO, c’est en raison de celle-ci et de ces 900 pages. Le roman est important chez nos amis anglo-saxons, et je ne demande donc qu’à voir car il titille à la fois ma curiosité et ma convoitise. Et puis, j’adore la façon dont le titre a été traduit, c’est vraiment prometteur.

512h2bnjxqbl-_sx336_bo1204203200_

American Elsewhere de Robert J. Bennett

Albin Michel Imaginaire – le 26 septembre 2018

« Un merveilleux cadeau pour les fans de Stephen King et Neil Gaiman. » Library Journal Veillée par une lune rose, Wink, au Nouveau-Mexique, est une petite ville idéale. À un détail près : elle ne figure sur aucune carte. Après deux ans d errance, Mona Bright, ex-flic, vient d y hériter de la maison de sa mère, qui s est suicidée trente ans plus tôt. Très vite, Mona s attache au calme des rues, aux jolis petits pavillons, aux habitants qui semblent encore vivre dans l utopique douceur des années cinquante. Pourtant, au fil de ses rencontres et de son enquête sur le passé de sa mère et les circonstances de sa mort (fuyez le naturel…), Mona doit se rendre à l évidence : une menace plane sur Wink et ses étranges habitants. Sera-t-elle vraiment de taille à affronter les forces occultes à l uvre dans ce lieu hors d Amérique ?« 

Pourquoi ?

Un roman qui parvient à combiner King et Gaiman ne peut qu’éveiller la curiosité de votre lutin. Et en lisant le résumé éditeur, nous abordons des intrigues qui me captivent fortement, le genre de roman qui titille forcément mon envie de découvrir ce que réserve l’auteur. Je vous invite à lire l’interview pour en apprendre davantage.

cvt_the-grace-of-kings_1552

La Grâce des Rois de Ken Liu

Outre Fleuve – le 4 octobre 2018

« Deux hommes décident de se rebeller contre la tyrannie et finissent rivaux… Kuni Garu, bandit aussi rusé que charmant semble à l’opposée de Mata Zyndu, le fils d’un duc déchu, strict et intrépide. Mais en décidant de se dresser contre l’empereur Mapidéré, tous les deux vont vite devenir les meilleurs amis du monde en croisant armées, navires volants et des dieux métamorphes. Une fois l’empereur renversé, ils se retrouvent toutefois à la tête de factions dont la conception de la justice et la façon de voir le monde varient beaucoup.« 

Pourquoi ?

J’ai évoqué le cas de cet auteur plus haut, ce n’est donc pas une surprise de voir ce titre dans ces pages. Ce roman est fondateur de la fantasy Silkpunk, un courant novateur, puisant son inspiration dans l’histoire et se basant sur un rendu d’ambiance « soyeuse », j’attendais sa traduction avec impatience. Chose faite, on s’y jette dessus, allez! hop! c’est un ordre!

Pour achever de vous convaincre, le roman a reçu le prix Locus de meilleur premier roman, et était finaliste du Nebula…

retrograde_cawdron_vo

Retrograde de Peter Cawdrow

Denoël – le 11 octobre 2018

« NASA prepared us for every eventuality on Mars, but they never prepared us for what could go wrong on Earth.”

Mankind has long dreamed of reaching out to live on other planets, and with the establishment of the Mars Endeavour colony, that dream has become reality. The fledgling colony consists of 120 scientists, astronauts, medical staff, and engineers. Buried deep underground, they’re protected from the harsh radiation that sterilizes the surface of the planet. The colony is prepared for every eventuality except one—what happens when disaster strikes Earth? »

Pourquoi ?

La conquête de Mars est un sujet d’actualité, mais l’hypothèse développée ici, un désastre sur Terre, offre l’opportunité de traiter le sujet d’une manière tout autre. La conquête des étoiles passe par celle du système solaire, et ce choix narratif ouvre un space opera plus atteignable que les épopées que je lis habituellement. Le danger semble peut-être plus palpable.  Une fois encore, des perspectives prometteuses avec ce roman repéré depuis un certain temps.

Head On de John Scalzi

L’Atalante – 18 octobre 2018

« L’intrigue de ce roman se déroule quelques mois après les événements relatés dans Les Enfermés (Prix Bob Morane 2017) mais peut se comprendre indépendamment. Comme à son habitude, l’auteur apporte au lecteur toutes les explications nécessaires au fur et à mesure.
Il s’agit là encore d’une intrigue policière classique dans un futur proche riche en éléments SF, mais Scalzi s’appuie sur les arcanes d’un sport que ne renierait pas Quentin Tarantino pour dénoncer bien des travers de l’Amérique contemporaine, à commencer par les lacunes de la protection sociale des plus faibles, notamment des personnes malades et handicapées.
Enfin, Scalzi se livre une fois de plus à l’un de ses petits jeux favoris : on ne sait toujours pas si Chris Shane est un homme ou une femme. Loin d’être anecdotique, ce procédé d’écriture exclusive l’aide à militer pour une société plus égalitaire.

L’hilketa est un sport ultraviolent dont l’objectif principal est d’arracher la tête à son adversaire et de lui faire franchir la ligne de but. Pour cela, tous les coups sont permis. Les joueurs ont le choix des armes. En chair et en os, il serait impossible de se livrer à pareil passe-temps. Mais n’évoluent sur le terrain que des « cispés », des organismes artificiels pilotés à distance par les athlètes, tous atteints du syndrome d’Haden, qui les condamne à la réclusion dans leur propre corps. Personne n’est blessé, mais la brutalité du jeu est réelle et le public en redemande.
Jusqu’au jour où un sportif s’écroule sur le gazon, sans vie.
S’agit-il d’un accident ou d’un meurtre ? Dans leur recherche de la vérité, les agents du FBI Chris Shane et Leslie Vann vont de surprise en surprise dans les coulisses d’un sport où athlètes et financiers sont prêts à tout pour l’emporter, que ce soit sur le terrain ou en dehors.« 

Pourquoi ?

J’ai eu le plaisir de lire Les enfermés de Scalzi et j’avais été vraiment séduite par ce récit. Alors je ne boude pas à l’annonce de la sortie de cette suite. J’ai hâte de retrouver Chris Shane, victime d’une maladie terrible qui le rend prisonnier d’un corps immobile. Son esprit reste sain. Dans cet univers, il lui est possible de vire presque normalement grâce aux connections et aux mondes virtuels.

lesetoilessontlegion_700w

Les étoiles sont légions de Kameron Hurley

Albin Michel Imaginaire – le 30 octobre 2018

« Les étoiles sont légion c’est le croisement des horreurs organiques de la saga Alien et du space opera/planet opera d’aventure à la Robert Silverberg quand il se voulait cruel (voire choquant), ce qui était souvent le cas durant sa période magique 1968–1974. Le tout passé à un espèce de vitriol féminin/féministe metoo. Zan, une des deux narratrices du roman, est une sorte de psychopathe. »

Pourquoi ?

Un roman que je suis sur Goodreads. Il s’attire des commentaires assez contrastés, mais propose à la fois un univers et une histoire assumés. Le retour très positif de Blackwolf m’a totalement convaincue et c’est donc avec impatience que je lirai ce titre. J’ai bien conscience, que ce roman ne plaira pas à tous les lecteurs.

ninefox-gambit

Le gambit du renard de Yoon Ha lee

Denoël – le 1 novembre 2018

Je vous invite tout simplement à lire ma chronique sur cette lecture. Je suis impatiente de découvrir la traduction… 🙂

Pourquoi ?

Tout est dit dans la chronique. En sus, le texte est lauréat du prix Hugo du premier roman.

34913751

Le voile des lances de Bradley P. Beaulieu

Sharakhaï, tome 3

Bragelonne – le 14 novembre 208

« Depuis la Nuit des Innombrables Lames, les rebelles des Hôtes sans Lune sont traqués sans relâche. La plupart d’entre eux ont été obligés de fuir la cité. Çeda, qui s’est réfugiée dans le désert, découvre qu’un Roi compte se retourner contre les autres souverains. Elle espère exploiter ces dissensions, mais en qui peut-elle faire confiance ? Tous sont susceptibles de la trahir.
Çeda imagine alors un plan risqué : libérer les asirim, les esclaves immortels des Rois. Mais le meilleur stratège de ces derniers, le Roi des Lames, est à ses trousses…
Tandis que la jeune fille tente de sauver les siens, la machiavélique reine de Qaimir, l’impitoyable mage de sang Hamzakiir et le Roi des Lames se préparent au terrible affrontement qui décidera du sort des peuples du désert… »

Pourquoi ?

Une saga qui joue aussi bien sur l’ambiance que sur la qualité de son intrigue et de ses personnages. J’ai vraiment accroché au tome premier, Les 12 rois de Shrakhaï, le deuxième n’est pas encore à mon tableau de chasse uniquement en raison de son volume et de mes challenges estivaux! Si vous aimez la fantasy, laissez vous emporter par l’odeur de ce sable chaud et le souffle d’aventure associé!

cvt_le-livre-des-martyrs-tome-2-les-portes-de-la-mai_789

Les Portes de la Maison des morts de Steven Erikson

Le livre des Martyrs, tome 2

Léha – le 16 novembre 2018

« Dans le désert de Raraku, en plein cœur du continent de Sept Cités tombé sous la domination de l’Empire malazéen, la révolte gronde: la prophétesse Sha’ik et ses fidèles, avec l’appui inattendu d’anciens Brûleurs de Ponts las de l’absolutisme de l’impératrice Laseen, préparent le Tourbillon, la Guerre Sainte contre l’occupant annoncée dans le Livre de Dryjhna. D’une ampleur inédite, tant par sa taille que par sa sauvagerie, ce maelstrôm de sorcellerie et de folie guerrière va entraîner l’Empire malazéen tout entier dans un des conflits les plus sanglants de son histoire, changeant les destinées et donnant naissance à des légendes… »

Pourquoi ?

Le premier tome, Les jardins de la Lune fut une telle découverte!!! Le livre malazéen des glorieux défunts est une saga aussi ambitieuse que réussie. Impossible de ne pas ressortir de la lecture, marqué à jamais par Rake et compagnie. C’est de l’épique par essence, ou alors l’essence même de l’épique. Pour moi, il était inconcevable qu’il ne figure pas dans cette sélection.

 

Les ré-éditions savoureuses

Les enfants de Poséïdon d’Alastrair Reynolds

Bragelonne Intégrale – le 1 septembre 2018

Pourquoi ?

La Terre bleue de nos souvenirs

Terremer Intégrale de Ursula Le Guin

Le livre de Poche – le 3 octobre 2018

Pourquoi ?

Terremer

Le chant de Kali de Dan Simmons

Poche – le 11 octobre 2018

« Il est des lieux maléfiques qui ne devraient pas exister. Il est des villes malfaisantes où l’on ne peut demeurer. Calcutta est de celles-là. Avant Calcutta, pareille idée m’aurait fait rire. Avant Calcutta, je ne croyais pas au mal, et surtout pas comme s’il était une force indépendante des hommes. Avant Calcutta, je n’étais qu’un imbécile. »

Pourquoi ?

L’auteur du célbre Hyperion a aussi sévit dans la fantasy, celui-ci a remporté le World Fantasy Award 1986, je suis donc très curieuse de voir Dan Simmons dans ce registre après avoir testé avec bonheur la Sf et le fantastique frisant l’horrifique.

 

Cette sélection comporte pas moins de 15 nouveautés et 3 ré-éditions, nous frisons l’apoplexie chez le banquiers, et je sens déjà les dilemmes qui secouent le cocotier. Alors, que choisissez-vous ?

82 réflexions sur “C’est la folie cette rentrée littéraire!!!

  1. J’ai noté tellement de choses, c’est une catastrophe ! ^^ Pour la fin d’année je sens que ça va surtout être du L’Atlante et du Albin Michel (je suis assez curieuse de découvrir leur nouvelle collection). Merci pour le récapitulatif ! 🙂

    Aimé par 2 personnes

  2. Je découvre ton blog avec ce post et je vois que nous avons les mêmes attentes avec cette rentrée littéraire : du Kay, Jemisin, Liu, Flannery, Stephenson, Erikson ou encore du Hurley. Je sens que moi aussi mon banquier va hurler et qu’il va falloir faire des choix xD
    Merci à Albin Michel d’avoir lancé une nouvelle collection comme si mes étagères en avaient besoin ^^

    Aimé par 1 personne

  3. Les sorties Albin Michel ont l’air vraiment sympas ❤ Puis y a deux trois trucs SF qui m'ont fait coucou du coin de l'oeil là je les sens bien. Bref, encore une fin d'année agitée en perspective plus tous les livres que j'ai ajouté depuis que je suis blogueur, ça promet…

    Aimé par 1 personne

  4. Hum, il y a plein de livres qui ont l’air sympa mais je ne sais pas pourquoi je n’ai pas de hype particulière cette saison, ça reste à l’état de « sympa ».
    Bien sur il y a les suites de séries que je prendrais avec plaisir, mais ça me parait limite la routine xD

    Peut être c’est juste parce que je suis encore en vacances (pour quelques jours, je profite jusqu’au bout ^^) et donc que je me sens déconnecté. Je sais qu’en temps normal ma Wish aurait pas mal augmenté !

    Aimé par 2 personnes

  5. Rien à dire sur ta liste VF (à part pour Retrograde 😀 ), je me permettrais juste d’ajouter Averoigne de Clark Ashton Smith en septembre, La mort immortelle de Liu Cixin et Head On (me souviens plus du titre français) de John Scalzi en octobre, et enfin Complainte pour ceux qui sont tombés de Gavin Chait et Les portes de la délivrance de Peter Hamilton en novembre.

    Par contre, c’est un peu dommage de ne pas parler des sorties VO de la rentrée, je trouve, parce qu’il y a vraiment du lourd 😉

    J'aime

  6. Comment va -t-on encore faire pour choisir parmi toutes ses supers lectures??! Au moins chez toi, je vois d’autres livres de cette rentrée littéraire! Tous, tout aussi alléchants, que ce que j’avais déjà repéré…Ca ne va pas arranger ni ma PAL ni mon porte monnaie, mais je suis bien contente de voir toutes ses belles couvertures!
    Et bien, il nyapluka! Vive la rentrée littéraire!

    Aimé par 1 personne

  7. Étonné que tu n’es pas relevé Head On de Scalzi… 😉

    Sinon nous n’avons pas tant de lectures prévisionnelles communes. Mais c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses, on fera donc un bilan d’ici quelques mois pour l’évolution de nos listes respectives.

    En attendant bonnes lectures, et essaye de caser Le sang des fleurs de Sinisalo (ce n’est pas une nouveauté) dans ton programme. Ca devrait te parler. Après un tiers du bouquin sans être follement enthousiasmé, ce livre fait vraiment réfléchir.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, j’ai loupé Head On de Scalzi qui va venir rejoindre cette sélection. Initialement comme je ne le voyais pas, je pensais qu’il sortirait plus tard.

      Je vais caser le Sang de s fleurs!

      J'aime

  8. Non mais c’est carrément la folie cette rentrée ! Outre les titres chez Albin Michel Imaginaire qui me font saliver, il y a plein d’autres sorties qui me font très envie. J’attends notamment la sortie du tome 3 de la trilogie de Liu Cixin 😉
    Mon porte feuille pleure déjà ^^

    Aimé par 1 personne

  9. Je suis faible. J’ai déjà craqué pour le dernier de GGK (et je suis prévisible aussi). Je suis très contente que le tome 3 de N.K. Jemisin soit publié en VF ; même si je n’ai pas encore commencée cette série, elle m’intrigue et j’attends sa complète parution pour m’y jeter à mon tour. L’arrivée d’Albin Michel Imaginaire me met en joie 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Je pense tenter le Shepard comme je ne connais pas l’auteur, le format et le prix me conviennent.
    American Elsewhere devrait tater de ma liseuse. La couverture originale est intrigante et belle.
    Je vais pouvoir, enfin, profiter de la trilogie Jemisin, je ne m’attendais pas à une sortie aussi proche.
    Le Baxter me laisse dubitatif. Pour le reste, je te laisse me convaincre, ou pas, à travers tes chroniques.

    Aimé par 1 personne

    • American Elsewhere devrait vraiment te convenir, et le prix numérique est intéressant (je n’ai pas d’info quant aux DRM).
      Shaprd peut être particulier, les ambiances sont plutôt sombres.
      Jemisin pourrait être une fantasy dans tes cordes. Même si je trouvent certains retours bien trop enjoliveurs parfois, c’est bon – très bon – mais pas le chef d’œuvre révolutionnaire du siécle.

      J'aime

      • American Elsewhere sera logiquement à 18€ selon l’éditeur. Ca fait cher le bouquin, mais il comprend 800 pages… Un ration correct par rapport au prix papier (58%)
        Le côté sombre ne me dérange pas forcément, les premiers avis ne devraient pas tarder à tomber, je me ferais une idée supplémentaire à ce moment là.
        Je me rappelle encore de ton avis sur le tome 1 de Jemisin. J’avais aimé cette entre deux floue entre SF et fantasy. Je vais déjà lire ce tome 1, on verra pour les deux autres

        J'aime

        • Shepard, jamais lu non plus mais je ne suis pas sur que ce soit mon « style » littéraire. Peut etre que je me laisserais tenter après ton retour.

          Amercian Elswhere et ses 800 pages, me tente mais faut pas se tromper parce que ca peut être long.

          Jemisin devrait te convenir, le tome 1 m’a plu et pourtant je ne suis pas du tout adepte du genre. Par contre il est hors de question de mettre 20€ dans le fichier numérique pour un bouquin de 450 pages ! Donc je prendrais les tomes suivants à la médiathèque.

          A suivre… 😉

          Aimé par 1 personne

        • Voici les prix des fichiers numériques Albin Michel Imaginaire :
          American Elsewhere : 16,99 (58% du prix du papier)
          Anatèm tome 1 : 12,99 (52% du prix du papier)
          Mage de bataille tome 1 : 11,99 (49,9% du prix du papier)
          A l’avenir, j’essayerai qu’aucun prix ne dépasse 12,99. Mais sur le Bennett, qui fait presque 800 pages, j’étais tellement mal (niveau compte d’exploitation prévisionnel) que je n’ai pas pu tirer davantage le prix.

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s