Retour sur Titan – Stephen Baxter

Visite guidée entre deux édredons de méthane

Le Bélial – Une Heure-Lumière

 

Si vous suivez les pérégrinations d’un lutin in « wonderland », vous aurez remarqué que Stephen Baxter n’est pas un auteur qui exalte mes papilles. Néanmoins quelques textes ont réussi à se forcer un passage à travers les nimbes de mon obscur esprit, jusqu’à me tirer une chronique positive. Si!si! (ici et )

Il s’agit essentiellement de récits écrits à quatre mains, et jusqu’à présent je n’avais été que déçue par M Baxter, seul aux commandes. Anti-Glace fut un epic-fail, et j’ai attaqué le cycle Xeelees pour le repousser presque aussitôt… (c’était il y a une dizaine d’année).

Il est temps de savoir si je suis allergique à cet écrivain ou pas… mais en attendant, voyons ce que nous propose l’éditeur au juste ?

« Année 3685. L’humanité a essaimé à travers le Système solaire et un nouvel âge d’or s’offre à elle. Une renaissance qui doit beaucoup à un homme, Michael Poole, ingénieur brillant dont les inventions ont joué un rôle crucial dans l’expansion humaine. Mais Poole voit plus grand. Plus loin. Or pour cela il lui faut des ressources à la mesure de sa démesure — une manne qu’il pourrait bien dénicher sur Titan, l’un des derniers lieux encore inexplorés du Système. Quitte à s’aventurer dans les entrailles glacées du satellite de Saturne… et y découvrir l’impensable.« 

Cela semble savoureux!

Un aperçu d’un futur pas si lointain

Retour sur Titan est avant tout la découverte in situ de cette lune de Jupiter, par un groupe d’intrépides aventuriers, sauf l’un d’entre eux qui n’a rien d’intrépide ni d’aventurier. Nous dirons même que Michael Poole lui a forcé gentiment la main pour accompagner les membres de cette expédition. Entre menaces non voilées et pots de vin déguisés, Jovik fait partie de ces joyeux drilles embarqué dans une aventure à l’insu de leur plein gré.

En effet, il existe dans ce quatrième millénaire, une organisation censée protéger toute manifestation de sentience dans notre système solaire. Il ne s’agit pas de l’excroissance d’une secte dédiée à la science, ni une nouvelle spiritualité new-age prônant le bien-être par l’éveil des sens (et je crois que cela existe déjà), ni enfin, une manifestation de ma dyslexie coutumière. Cette institution prévient toute altération dans le développement de des être vivants potentiellement doués de ressentis et peut-être d’intelligence…

Aussi,  y-a-t-il des gardiens de la sentience, qui surveillent scrupuleusement le respect de cet embargo. Des personnes forcément au dessous de tout soupçon, et au-dessus des contingences bassement matérielles. Toutefois, le duo Poole a trouvé le maillon faible en la personne de Jovik, le préposé à cette lune, et ils s’ouvrent ainsi un chemin vers Titan.

Une exploration Titanesque

C’est là que réside le clou du spectacle. La visite de Titan laisse une aura d’émerveillement pendant et après la lecture. Les forces s’y jouant et se déjouant ainsi que le rendu esthétique du texte participent grandement au plaisir du lecteur. Tout autant stupéfait que les scientifiques de Baxter devant cette nature cryogénisée.

L’équipage composé de quatre membres dont Jovik, ne doit que survoler cet immense satellite de Jupiter. Dans cette atmosphère particulièrement dense, un simple ballon d’eau chaude leur permet de se maintenir à une altitude de 8 km au dessus de la surface. Le but de la manœuvre est de trouver des ressources exploitables sur cette lune et surtout de prouver l’absence de vie susceptible d’être qualifiée de sensible ( 😉 ).  Michael Poole a de l’ambition et des projets pharaoniques à financer, l’opportunité que lui offre Titan est trop belle sachant qu’il doit amortir une de ses « portes » à proximité.

Mais voilà, c’est la toile, et tout se beau monde s’écrase sur la glace ferme. Et ce n’est que le début d’une aventure qui nous propose un voyage extraordinaire au centre, non pas de la Terre, mais d’un cailloux glacé tout aussi titanesque. Nous sommes toutefois loin de Jules Verne et de son Voyage au centre de la Terre, mais bien plus proche de la nouvelle de Clarke, Face à face avec Méduse. En effet, sans être rébarbatif, Baxter exploite la veine hard-sf pour nous décrire les phénomènes se produisant au sein de cette atmosphère – puis océan – de méthane, d’azote; les hydrocarbures qui volent ou qui entourent nos aventuriers ne sont pas sans rappeler les nuages et les manifestations de Jupiter.

Toujours est-il que les événements ne tournent pas en la faveur de nos explorateurs, et s’ils parviennent a se sortir relativement indemne du crash, les conditions qu’offrent le glacial cailloux sont à la hauteur du qualificatif : titanesque. Le lecteur sensible a ce déchainement de cryo-passions, de paysages captivants sera particulièrement heureux de cette excursion qui ferait passer une épopée en chiens de traineaux au Pôle nord pour une quinzaine en amoureux sous les Seychelles. D’autant plus que rien ne dit que tout le monde verra l’issue de cette visite touristique.

Et puis le cryovolcanisme s’est vraiment cool!

Un voyage sans filet

J’ai lu cette novella sans rien connaître du cycle Xeelees (ou si peu), et sans prendre la moindre information susceptible de me guider dans ma lecture. Le seul élément dont j’étais consciente, était son appartenance au-dit cycle. Ce n’est pas un test en aveugle mais presque.

Le texte est tout à fait agréable sans rien connaître de l’univers de rattachement, l’auteur offre un spectacle suffisamment grandiose pour s’affranchir de tout pré-requis. Cependant, certains passages, interactions, ou encore allusions tombent à plat en raison de cette méconnaissance. Il est certain que le récit sera d’autant plus savoureux et les clins d’œil apparents pour ceux qui ont déjà lu un des romans en relation avec Xeelees.

Le point le plus perfectible, mais peut-être est-ce lié au point évoqué au-dessus, se trouve dans les personnages présentés. Hormis Jovik qui possède une personnalité assez complexe, les autres sont réduits à leur plus simple expression, ou pas loin. C’est un peu dommage de voir le fils Poole se désintéresser du spectacle offert sous ses yeux, ou des avancées scientifiques potentielles.

Retour sur Titan de Stephen Baxter propose une exploration du satellite de Jupiter qui se double d’une découverte toute aussi captivante. Les enjeux initialement mis en place sont largement dépassés par l’esthétique de la lune et l’intérêt suscité par l’auteur. Les personnages auraient gagné en profondeur et, le texte serait un de mes gros coups de cœur de la collection. Toujours est-il que cette novella me pousse à soulever le voile se cachant derrière Xeelees.

PS : il existe un roman Titan, mais qui ne semble pas avoir de lien avec ce Retour sur Titan. C’est à confirmer.

Ce livre est pour vous si :
  • vous adorez Stephan Baxter
  • vous souhaitez découvrir la hard-sf avec un texte abordable
  • vous aimez les découvertes d’univers décoiffant (attention vents violents)
je vous le déconseille si :
  • les températures polaires sont déjà insupportables, alors en deçà, non merci!
  • Titan, n’est-ce pas un manga ?
  • vous ne supportez pas des personnages pas super travaillés
Autres critiques :

L’épaule d’OrionLe Maki – un papillon sur la Lune (de Titan pour cette fois)ApophisMon Troll dans sa cave

Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!).

Acheter Retour sur Titan sur Amazon (ou consulter)

Ceci m’aide à financer l’hébergement du site sans publicité et à organiser des concours avec des romans à offrir.

Bonus :

Un volcan de glace ?

 

Challenge :

SSW VIII

ssw-8

S4F3

S4F3 saison 4

 

 

 

22 réflexions sur “Retour sur Titan – Stephen Baxter

  1. J’avais abandonné les Xeelees après Gravité qui m’avait saoulé et cette novella m’a donné envie de replonger dans le cycle.

    Nous savons que Baxter n’est pas réputé pour ses personnages mais pour son Sense of Wonder et là nous sommes servis. Et toute la chimie, biologie, géologie… m’a enthousiasmé !

    De la SF, de la vrai SF, pas de soucis pour la cataloguer, pas besoin de guide… 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s