Sur Mars – Arnauld Pontier

 

1115 est une maison d’éditions spécialisée dans l’imaginaire, et ce sont quelques retours des blogopotes qui ont attiré mon attention. Elle se démarque pas un design « attitré », et le format court, nouvelles et novellas.

Arnauld Pontier, quant à lui, m’était également inconnu. Ce n’est plu le cas. Et quand il évoque un voyage Sur Mars, j’ai du mal à museler mon envie de lire ce court roman.

Et soudain, c’est l’écrasement. Une pression quatre fois supérieure à la gravité terrestre, qui nous plaque sur la couchette. Je crois mourir. Que mes yeux sortent de mes orbites. Que mon cœur va exploser dans ma poitrine. Et puis, au bout de deux minutes trente, un arrêt brutal, à l’inverse, nous propulse en avant, fait décoller nos épaules, malgré les sangles qui nous attachent. Avec l’arrachement de la coiffe de protection, la lumière nous envahit alors dans un bruit sourd : l’éjection de notre tour de sauvetage.

Tout va bien. Tout se déroule comme prévu. Nous avons survécu au lancement. Le baril de poudre sur lequel nous étions assis n’a pas explosé. Il a rempli sa mission : nous sommes libérés de l’attraction terrestre.

La critique va être assez courte; en effet, dans Sur Mars, il ne faut pas chercher un monde totalement nouveau qui va émerveiller nos papilles cérébrales par des coloris, une faune et une flore exotiques. Arnauld Pontier magnifie Mars, telle qu’elle est.

En soi, le nom de Mars excite tant l’imaginaire collectif, qu’il n’y a nul besoin d’enjolivures. Mars, planète divine, guerrière, ou Venise à l’échelle planétaire, peuplée d’étranges bonhommes verts, cousins technologiquement plus avancés,…. Mars, nue – à l’image de la Venus de Milo – s’avère captivante.

Qui n’a pas imaginé l’homme posant un pied sur ce sol ocre? Les plus grands auteurs se sont penchés sur son berceau pour lui offrir monts et aventures. Les cinéastes ont tourmenté nombre de héros sur ces plages rocailleuses. Avez-vous vécu des histoires similaires dans votre vidéothèque intime ? Avez-vous simplement pensé à ce que serait cette expédition ? d’être le premier ou la première à poser le pied sur Mars ?

Vivre une mission exaltante sur la planète rouge c’est ce que vous propose Arnauld Pontier. Mars comme si vous y étiez. Il ne s’agit pas d’un numéro d’un livre dont vous êtes le héros, pourtant la narration à la première personne sous forme de journal personnel approche cette sensation.

Sur Mars est un roman de Hard-SF, s’orientant vers l’anticipation. L’auteur vous invite à partager les émotions de cette première fois, les angoisses, les peurs, les espoirs et les rêves de notre protagoniste.

Le titre m’a fait penser à une nouvelle et une novella qui m’ont marquée. Le premier récit avait trait à la planète rouge, « Comment s’est la-haut?«  d’Ed Hamilton. L’histoire très poignante et réaliste retraçait le retour d’un des aventuriers de l’espace, sans chi-chi, sans exubérance, sans décor en carton-pâte. La novella Sur Mars épouse cette même veine, l’aspect drame en moins, tout en cherchant à être au plus proche de la réalité future.

Le deuxième texte que m’évoque la novella d’Arnauld Pontier, est Retour sur Titan de Stephen Baxter qui invite à une exploration mémorable et merveilleuse du satellite de Saturne. J’avais adoré cette immersion dans un environnement aussi unique. Sur Mars vous propose de côtoyer le géant Mont Olympus, le renflement de Tharsis et Elysium Planitia  ou encore la célèbre Vallée Marineris. En bref, des paysages XXXL où le moindre faux-pas est fatal. N’avez-vous pas des frissons en imaginant cette vue, et le danger intrinsèque à ce monde-là ?

ET non, vous ne rencontrerez pas des petits bonshommes tout vert ou gris, pas d’alien sauvage voulant vous dépecer, ou une panne vous poussant à faire pousser vos patates dans vos excréments. Nous sommes dans un récit d’anticipation, qui imagine le contenu et le déroulement de la première mission martienne.

Sur Mars est également rempli de références littéraires, scientifiques et cinématographiques consacrées à la planète rouge, allant de Jules Verne à Ballard, en passant pas Burrouhgs. ou Lowell, Flammarion ou plus récemment Cameron.

Personnellement, je me suis régalée mais si vous souhaitez lire un récit dans lequel tout part en cacahuète, je vous conseille de vous orienter vers Games of Thrones. L’aspect Hard-Sf ne doit pas rebuter le lecteur, car toutes les notions sont déjà vulgarisées, et de nombreux points explicités. C’est très réaliste.

Gagné lors de l’opération Masse Critique! Oh Yeah!

Ce livre est pour vous si :
  • vous avez aimé Retour sur Titan
  • vous rêviez d’explorations
  • vous voulez lire un récit réaliste
Je vous le déconseille si :
  • vous êtes un animal terrestre, point!
  • Vous avez peur des martiens
  • vous n’aimez pas les romans sans baston
Autres critiques :

A venir, je n’ai aucun doute

Un petit coup de pouce pour votre lutin adoré :

Envie de soutenir le blog ? Vous pouvez le faire en passant par le lien en dessous (pas de frais supplémentaire!).

Acheter Sur Mars version brochée (7€)

Ceci m’aide à financer l’hébergement du site sans publicité et à organiser des concours avec des romans à offrir.

21 réflexions sur “Sur Mars – Arnauld Pontier

  1. Depuis que j’ai lu la trilogie martienne de Kim Stanley Robinson, j’ai beaucoup de mal à lire d’autres bouquins se passant sur Mars, parce qu’à côté, ils me paraissent tous pipi-caca. Ou alors il faut que l’auteur se démarque radicalement, d’une façon ou d’une autre, comme avec Andy Weir, par exemple. Donc sur ce coup là, je passe.

    Sinon, publier un livre sur Mars en avril, c’est pas cool 😀

    Aimé par 1 personne

  2. « La critique va être assez courte » ah bon?^^ Je crois qu’elle fait la taille des miennes! Tu m’as presque donné envie de lire cette nouvelle mais je suis en manque d’envie de lecture en ce moment. Et sinon, réussir à citer Games of Thrones dans une critique sur une nouvelle SF, done! Chapeau tu m’impressionnes^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s